William Heirens

William George Heirens ( à Evanston - à Chicago) est suspecté d’être un tueur en série et condamné aux États-Unis après avoir avoué trois meurtres en 1946. Heirens est appelé “le tueur au rouge à lèvres “ (Lipstick Killer) d’après un message inscrit avec du rouge à lèvres sur une scène de crime.

William Heirens
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 83 ans)
University of Illinois Medical Center (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Université de Chicago
St. Bede Academy (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Autres informations
Condamné pour

William George Heirens vit et grandit à Chicago, dans l'Illinois. Il commet des vols « pour s’amuser », sans revendre ses butins.

Sa première arrestation a lieu à l’âge de 13 ans, pour le port d’une arme à feu. Ses larcins précédents sont découverts et il est envoyé dans plusieurs écoles « disciplinaires », où il se révèle un étudiant brillant.

Le mot écrit sur la scène du crime de Frances Brown en 1945 "For heavens Sake catch me Before I kill more I cannot control myself".

Il aurait fait trois victimes : Josephine Ross et Frances Brown en 1945 et, en 1946, une petite fille de 6 ans nommée Suzanne Degnan.

Il est arrêté le par la police de Chicago à l'age de 17 ans et condamné à la prison à vie. Ses aveux sont aujourd’hui considérés comme ayant été extorqués par la violence.

Il est mort de complications liées au diabète après avoir passé 65 ans de sa vie en prison.

Notes et référencesModifier

AnnexesModifier

Articles connexesModifier