Ouvrir le menu principal

William Farquhar Barry
William Farquhar Barry
William Farquhar Barry

Naissance
New York, État de New York
Décès (à 60 ans)
Baltimore, État du Maryland
Allégeance Flag of the United States (1861-1863).svg Union
Grade Union Army major general rank insignia.svg Major général
Années de service 1838-1879
Conflits Guerre américano-mexicaine
Guerres séminoles
Guerre de Sécession

William Farquhar Barry ( - ) est un officier de carrière de l'armée des États-Unis, servant en tant que commandant dans l'artillerie pendant la guerre américano-mexicaine et la guerre de Sécession.

JeunesseModifier

Né à New York, Barry est diplômé de l'académie militaire de West Point en 1838, 17e de sa promotion de 45 cadets[note 1]. Il est nommé second lieutenant dans le 4th U.S. Artillery (en), puis est affecté au 2nd U.S. Artillery quelques semaines plus tard. Il est affecté auprès de la frontière canadienne, puis prend part aux guerres américano-mexicaine, séminoles, et de la frontière du Kansas-Missouri.

Carrière militaireModifier

Il est co-auteur de l'Instruction for Field Artillery (1860), avec William H. French et Henry J. Hunt.

Promu commandant d'artillerie peu après le début des hostilités entre l'Union et la Confédération, Barry sert en tant que chef de l'artillerie du brigadier général Irvin McDowell pendant la première bataille de Bull Run, où sa position a été submergée après l'avancée par erreur des Confédérée à la suite de la retraite des forces de l'Union. Barry est nommé brigadier général par le président Abraham Lincoln le , avec une date d'effet au [1]. Le président Lincoln soumet la nomination au Sénat des États-Unis le et le Sénat la confirme le [1]. Barry propose le concept de la brigade d'artillerie montée dans l'armée du Potomac.

En tant que chef de l'artillerie sous les ordres du major général George B. McClellan, Barry organise l'ordonnance de l'armée du Potomac et, pendant la campagne de la Péninsule, plus tard il prend part aux batailles de Yorktown, de Mechanicsville, de Gaines's Mill, de White Oak Swamp, et de Malvern Hill.

Après avoir supervisé plus tard les forts et le matériel de guerre aux alentours de Washington, Barry devient chef de l’artillerie sous les ordres du major général William T. Sherman, servant avec lui dans le Tennessee, lors de la marche vers la mer et la campagne des Carolines. Le , le président Lincoln nomme Barry avec un brevet de major général des volontaires, avec une date de prise de rang au , en reconnaissance de ses services lors de la campagne d'Atlanta, et le Sénat des États-Unis confirme la nomination le [2]. Barry quitte le service actif des volontaires le [1]. Le , le président Andrew Johnson nomme Barry au brevet de major général de l'armée régulière, à une date de prise de rang au , et le Sénat des États-Unis confirme la nomination le [3].

Le , Barry est promu colonel dans le 2nd U.S. Artillery, et commande la frontière septentrionale lors les raids féniens de 1866. Il sert là-bas jusqu'en septembre 1878, et puis commande l'école d'application d'artillerie au fort Monroe jusqu'en mars 1877, où il est nommé au commandement du fort McHenry, à Baltimore, Maryland. Pendant les émeutes ouvrières de 1877 (en), il rend des services appréciés à Camden Station.

Barry meurt à Fort McHenry et est enterré dans le cimetière de Forest Lawn (en) à Buffalo, New York.

Notes et référencesModifier

  Cet article contient des textes de l'Appletons' Cyclopædia of American Biography maintenant dans le domaine public.

NotesModifier

  1. Il est de la même promotion que les futurs généraux Robert Seaman Granger, Irvin McDowell, Justus McKinstry, Andrew Jackson Smith et Pierre Gustave Toutant de Beauregard, William Joseph Hardee, Edward Johnston, Alexander Welch Reynolds, Henry Hopkins Sibley, Carter Littlepage Stevenson, James Heyward Trapier, Henry Constantine Wayne. Les quatre premiers ont combattu dans les rangs de l'Union et les huit derniers dans ceux de la Confédération.

RéférencesModifier

BibliographieModifier

  • (en) John H. Eicher et David J. Eicher, Civil War High Commands., Stanford, Stanford University Press, (ISBN 0-8047-3641-3).
  • Linedecker, Clifford L., ed., Civil War, A-Z: The Complete Handbook of America's Bloodiest Conflict, New York: Ballantine Books, 2002, (ISBN 0-89141-878-4)
  • Wilson, James Grant; Fiske, John, eds. (1891). Appletons' Cyclopædia of American Biography. New York: D. Appleton.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier