William E. Snyder

caméraman américain
William E. Snyder
Description de cette image, également commentée ci-après
Naissance
New York
État de New York, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Décès (à 82 ans)
San Juan Capistrano
Californie, États-Unis
Profession Directeur de la photographie
Acteur
Films notables Aloma, princesse des îles (1941)
Les Amours de Carmen (1948)
Barbe-Noire le pirate (1952)
L'Étrange Créature du lac noir (1954)

William E. Snyder (parfois crédité William Snyder), A.S.C., né le à New York (État de New York), décédé le à San Juan Capistrano (Californie)[1], est un directeur de la photographie (occasionnellement acteur) américain.

BiographieModifier

Au cinéma, William E. Snyder débute comme chef opérateur sur un court métrage sorti en 1939 et exerce à ce poste sur soixante-trois films américains au total, le dernier sorti en 1971 (année où il se retire). Mentionnons Les Amours de Carmen de Charles Vidor (1948, avec Rita Hayworth et Glenn Ford) et Les Diables de Guadalcanal de Nicholas Ray (1951, avec John Wayne et Robert Ryan), tournés en Technicolor — procédé pour lequel il se spécialise —, ou encore le classique de la science-fiction L'Étrange Créature du lac noir de Jack Arnold (1954, avec Richard Carlson et Julie Adams), tourné lui en noir et blanc.

À la télévision, entre 1952 et 1970, il contribue à huit séries et à six téléfilms. En particulier, il est directeur de la photographie sur trente-neuf épisodes (diffusés de 1958 à 1970) de la série Le Monde merveilleux de Disney, produite par les Studios Disney (Walt Disney Pictures). Pour ces mêmes studios, il collabore également à quatre téléfilms et surtout, à douze films, de 1960 à 1971 (ex. : Bon voyage ! de James Neilson, en 1962, avec Fred MacMurray et Jane Wyman).

Au cours de sa carrière, William E. Snyder obtient trois nominations à l'Oscar de la meilleure photographie, mais n'en gagne pas.

Enfin, relevons son apparition comme acteur dans trois films (des petits rôles, non crédités pour deux d'entre eux), et comme lui-même (un caméo) dans un quatrième.

Filmographie partielleModifier

Comme directeur de la photographie, sauf mention contraire

Au cinémaModifier

 
Robert Newton et Linda Darnell, dans Barbe-Noire, le pirate (1952)

À la télévisionModifier

SériesModifier

TéléfilmsModifier

NominationsModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. D'après sa fiche d'état-civil (+ filmographie) des Gens du Cinéma.