William Douglas-Home

auteur dramatique
(Redirigé depuis William Douglas Home)

William Douglas-Home (, Édimbourg - , Winchester) est un officier britannique entre et . Il est emprisonné pour avoir refusé de participer à la destruction du Havre durant la Seconde Guerre mondiale, lors de l'Opération Astonia. Il devient ensuite un auteur très populaire au Royaume-Uni.

William Douglas-Home
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Formation
Activités
Père
Mère
Lady Lillian Lambton (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Conjoint
Rachel Douglas-Home, 27th Baroness Dacre (en) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
James Douglas-Home, 28. Baron Dacre (d)
Gian Leila Douglas-Home (d)
Sarah Douglas-Home (d)
Dinah Lilian Douglas-Home (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Parti politique
Arme
Conflit

Famille et éducationModifier

Il est le troisième fils de Charles Douglas-Home (13e comte de Home) et de Lady Lilian Lambton. Son frère aîné est Alec Douglas-Home, Premier ministre du Royaume-Uni en 1963 et 1964.

Le , il épouse Rachel Brand, la fille de Thomas Brand (vicomte Hamden) et de Leila Emily Seely. Ils ont 4 enfants.

Service militaireModifier

Malgré son opposition à la politique gouvernementale qui exige une capitulation sans condition de l'Allemagne nazie, il est enrôlé dans l'armée en et doit rejoindre le Royal East Kent Regiment. Alors qu'il est officier, il participe également à trois élections partielles.

En 1944, Douglas-Home est officier dans le 141e Régiment lors de la bataille de Normandie. Ce régiment est le premier à être équipé de chars lance-flammes nommés Churchill Crocodile.

Douglas-Home refuse de participer à l'opération Astonia consistant à la prise du port du Havre par les Alliés, car les Britanniques ont refusé la proposition allemande d'une trêve pour évacuer la population civile. Il envoie ensuite une lettre à un journal britannique pour s'en expliquer, et cela lui vaut une audition devant la cour martiale.

Douglas Home est condamné à un an d'emprisonnement et au travail forcé. Son procès n'a duré que deux heures. Il est rayé des cadres de l'armée. En 1988, il demande, en vain, sa réhabilitation[1].

Œuvres scéniquesModifier

William Douglas-Home a écrit une cinquantaine de pièces de théâtre, parmi lesquelles :

RéférencesModifier

Liens externesModifier