Ouvrir le menu principal
William Douglas-Home
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Parti politique
Arme
Conflit

William Douglas-Home (, Édimbourg, Winchester) fut un officier britannique entre juillet 1940 et septembre 1944. Il a été emprisonné pour avoir refusé de participer à la destruction du Havre durant la Seconde Guerre mondiale, lors de l'Opération Astonia. Il devint ensuite un auteur très populaire au Royaume-Uni.

Sommaire

Famille et éducationModifier

Douglas-Home fut le troisième fils de Sir Alec Douglas-Home et de Lady Lilian Lambton. Son frère aîné fut Alec Douglas-Home, Premier ministre du Royaume-Uni en 1963 et 1964.

MariageModifier

Le 26 juillet 1951, il épousa Rachel Brand, la fille de Thomas Brand (vicomte Hamden) et de Leila Emily Seely. Ils ont eu 4 enfants.

Service militaireModifier

Malgré son opposition à la politique gouvernementale d'exiger une capitulation sans condition à l'Allemagne nazie, il a été enrôlé à l'armée en juillet 1940 et a dû rejoindre le Royal East Kent Regiment. Lorsqu'il fut officier, il participa également à trois élections partielles.

En 1944, Douglas-Home fut un officier dans le 141e Régiment lors de la bataille de Normandie. Ce régiment fut le premier à être équipé de chars lance-flammes nommés Churchill Crocodile.

Douglas-Home refusa de participer à l'opération Astonia consistant à la capture du port du Havre par les Alliés, car les Britanniques avaient refusé la proposition allemande d'une trêve pour évacuer la population civile. Il envoya ensuite une lettre à un journal britannique pour s'en expliquer, et cela lui valut une audition devant la cour martiale.

Douglas Home fut condamné à un an d'emprisonnement et au travail forcé. Son jugement ne dura que deux heures. Il fut rayé des cadres de l'armée. En 1988, il demanda, en vain, sa réhabilitation[1].

Œuvres scéniquesModifier

William Douglas-Home a écrit une cinquantaine de pièces de théâtre, parmi lesquelles :

RéférencesModifier

Liens externesModifier