Willem Wissing

peintre hollandais
Willem Wissing
Naissance
Décès
Activité
Lieux de travail

Willem Wissing, connu en Angleterre sous le nom de William Wissing (né en 1656[1] et mort le ), était un portraitiste hollandais qui travailla essentiellement en Angleterre.

BiographieModifier

Né à Amsterdam[2] ou à La Haye, il étudie à La Haye auprès de Willem Doudijns (1630-1697) et d' Arnoldus van Ravestyn (1615-1690). En 1676, il s'installe en Angleterre, où il étudie et assiste le peintre Peter Lely. Après la mort de Lely en 1680, Wissing devint son élève le plus important. Le peintre allemand Godfrey Kneller était le seul portraitiste contemporain en Angleterre à rivaliser avec Wissing. Les sièges royaux de Wissing incluent Charles II d’Angleterre, Catherine de Bragance, George du Danemark et James Scott, 1er duc de Monmouth .

En 1685, Jacques II d'Angleterre envoie Wissing aux Pays-Bas afin de peindre les portraits de son gendre et de sa belle-fille néerlandais, le futur Guillaume III d'Angleterre et la future Marie II d'Angleterre. Les portraits sont souvent répétés; des versions sont exposées dans le Grand Hall du Wren du Collège de William and Mary à Williamsburg, en Virginie. Wissing meurt en 1687, au plus fort de sa renommée de portraitiste, à Burghley House, demeure de John Cecil, 5ème comte d’Exeter près de Stamford, dans le Lincolnshire. Certains émettent l'hypothèse qu'il ait été empoisonné par jalousie de son succès. Selon Arnold Houbraken, son épitaphe était Immodicis brevis est aetas, ce qui signifie que Bref est la vie du remarquable[3]. Il est enterré à l' église St Martin, à Stamford, dans le Lincolnshire.

Un autre immigrant néerlandais, Jan van der Vaart, a travaillé dans son atelier et a ajouté les draperies et les paysages dans les portraits peints par Wissing. Après la mort de Wissing en 1687, van der Vaart poursuivit l'atelier de Wissing[4].

De nombreux portraits de personnalités de Wissing et son autoportrait ont été diffusés en manière noire .

GalerieModifier

RéférencesModifier

  1. Tabitha Barber, ‘Wissing, Willem (1656–1687)’, Oxford Dictionary of National Biography, Oxford University Press, 2004
  2. Son épitaphe dans l'église St Martin, à Stamford, porte l'inscription "Ws Wsingus Amstelodamensis".
  3. (Néerlandais) Willem Wissing biography dans De groote schouburgh der Nederlantsche konstschilders en schilderessen (1718) par Arnold Houbraken, avec l'autorisation de la Digital library for Dutch literature
  4. (nl) « Détails biographiques de Jan van der Vaart [archive] à l'Institut néerlandais d'histoire de l'art » (consulté le )

BibliographieModifier

  • Millar, Sir Oliver et Margaret Whinney, Oxford Histoire de l'art anglais, 1625-1714, Oxford, Oxford University Press, 1957, p. 177.

Liens externesModifier