Ouvrir le menu principal

BiographieModifier

 
Wilhelmine de Prusse, princesse d'orange.

Wilhelmine était une femme fière et politiquement ambitieuse. Elle se marie, le à Berlin, avec Guillaume V d'Orange-Nassau, stathouder des Provinces-Unies.

Quand la révolution éclata dans les Provinces-Unies, et que Guillaume déplaça sa cour en Gueldre, elle tenta de retourner dans la capitale, La Haye. Le , elle fut arrêtée à Goejanverwellesluis et en fin de journée on la renvoya rejoindre Guillaume à Nimègue.

Elle et son frère le roi Frédéric-Guillaume II de Prusse, qui régnait depuis à peine un an, se sentirent insultés et le roi de Prusse envahit les Provinces-Unies le . De nombreux rebelles durent fuir vers la France ; Guillaume reprit le pouvoir mais se comporta comme un vassal de la Prusse.

En 1790, Wilhelmine et Guillaume V marièrent leur fille Frédérique au prince héritier de Brunswick, un proche des rois de Prusse et d'Angleterre dont le père fut l'auteur du Manifeste de Brunswick. En 1791, leur fils aîné fut marié à sa cousine prussienne et homonyme de sa mère : Wilhelmine de Prusse (1774-1837).

Cependant, en 1795, les patriotes revinrent au pays avec l'appui de la France et Guillaume se réfugia chez son allié et son cousin George III du Royaume-Uni. Le couple vécut tantôt à Kew, tantôt à Nassau et tantôt à Brunswick, où Guillaume mourut.

Wilhelmine et sa fille Frédérique, toutes deux veuves en 1806, vécurent ensemble dans différentes villes de la Confédération du Rhin.

Son fils suivit ses parents en exil, mais revint aux Pays-Bas en 1813 et devint finalement roi sous le nom de Guillaume Ier des Pays-Bas. Wilhelmine et sa fille revinrent aux Pays-Bas en 1814 et Guillaume épousa une grande-duchesse de Russie, mettant son nouveau royaume sous la protection des tsars...

Un portrait équestre de Wilhelmine par Tethart Philipp Christian Haag est conservé au Rijksmuseum d'Amsterdam.

EnfantsModifier

 
La famille princière d'Orange-Nassau.

Wilhelmine et Guillaume V d'Orange-Nassau eurent cinq enfants :

IllustrationsModifier