Ouvrir le menu principal

Wilhelm Friedrich Philipp Pfeffer

botaniste, professeur aux université de Bonn, Bâle, Tübingen et Leipzig
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pfeffer.
Wilhelm Friedrich Philipp Pfeffer
PSM V50 D330 Wilhem Pfeffer professor of botany tubingen.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 74 ans)
LeipzigVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Wilhelm PfefferVoir et modifier les données sur Wikidata
Abréviation en botanique
Pfeff.Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Domaine
Membre de
Directeur de thèse
Influencé par
Distinctions
Liste détaillée
Ordre bavarois de Maximilien pour la science et l'art ()
Croonian Lecture ()
Pour le Mérite pour les sciences et arts (d) ()
Médaille Cothenius ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Œuvres principales
Pfeffer cell (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Wilhelm Friedrich Philipp Pfeffer est un botaniste allemand, né le à Grebenstein et mort le à Cassel.

BiographieModifier

Il obtient son doctorat à l’université de Göttingen. Élève de Nathanael Pringsheim (1823-1894), il étudie et fait des recherches à Marbourg, Wurtzbourg et Bonn. Il devient professeur de botanique à Tübingen et à Bâle avant de venir enseigner en 1887 à Leipzig où il dirige également le jardin botanique.

Pfeffer devient membre de la Royal Society en 1897 et est membre correspondant de l’Académie des sciences de Paris. Il est notamment l’auteur de Handbuch der Pflanzenphysiologie (deux volumes, 1881) et de Studien zür Energetik der Pflanze (1892).

Il étudie les phénomènes d’osmoses et est l’un des premiers à mettre au point des membranes semiperméables. Il étudie les pressions osmotiques et démontre que la pression nécessaire pour diluer du sucre est proportionnelle à sa concentration. Pfeffer travaille notamment avec Julius von Sachs (1832-1897) sur la physiologie végétale. Il expérimente des milieux nutritifs artificiels pour la culture des plantes. Il étudie également la croissance et les mouvements des végétaux.

SourceModifier

  • Allen G. Debus (dir.) (1968). World Who’s Who in Science. A Biographical Dictionary of Notable Scientists from Antiquity to the Present. Marquis-Who’s Who (Chicago) : xvi + 1855 p.

Liens externesModifier