Wilaya de Skikda

wilaya d'Algérie

Wilaya de Skikda (21)
Image illustrative de l’article Wilaya de Skikda
Localisation de la Wilaya de Skikda
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Région Constantinois
Chef-lieu Skikda
Daïras 13
Communes 38
Wali Abdelkader Bensaid
Code wilaya 21
Wilaya depuis 1974
Budget 1,353 milliard de DA[1]
Démographie
Population 898 680 hab. (2008[2])
Densité 223 hab./km2
Rang 13e
Géographie
Superficie 402 600 ha = 4 026 km2
Rang 34e
Liens
Site web Site officiel

La wilaya de Skikda (/skik.da/ Écouter ; en arabe : ولاية سكيكدة, en berbère ⵜⴰⵎⴻⵏⴰⴹⵜ ⵏ ⵙⴽⵉⴽⴷⴰ [3]) est une wilaya algérienne située au nord-est de l'Algérie, dans le Nord-Constantinois sur sa façade maritime.


GéographieModifier

La wilaya fait face, au nord, à la mer Méditerranée et dispose de frontières communes avec les wilayas d'Annaba et de Guelma à l'est, de Constantine et Mila au sud et de Jijel à l'ouest. Elle s'étend sur une superficie de 4 137,68 km2, avec une population avoisinant les 804 697 habitants. Elle dispose de 130 km de côtes qui s'étalent d'El Marsa à l'est jusqu'à Oued Z'hour au fin fond du massif de Collo à l'ouest.

ReliefModifier

Le relief est très accidenté sur la frange littorale est, dans les massifs de Collo, Azzaba et la Marsa. Dans ce relief on distingue trois types de zones topographiques, les zones de montagnes, les zones de plaines et les zones de piémonts.

ClimatModifier

Une originalité climatique:c'est la zone la plus humide de l'Algérie après le Djebel Babor

  • Collo : 1 002 mm en 91 jours de pluie
  • El Milia : 1 114 mm en 115 jours
  • Ain El Ksar : 1 595 mm en 99 jours
  • Zitouna : 1 773 mm en 115 jours

Organisation de la WilayaModifier

WalisModifier

Le code administrative utilisé pour identifier la wilaya de Skikda est le 21. Il est utilisé dans les identifications d'immatriculation de véhicules et de la Poste.

Le poste de wali de la wilaya de Skikda a été occupé par plusieurs personnalités politiques nationales depuis sa création le par l'ordonnance no 74-69 qui réorganise le territoire algérien en portant le nombre de wilayas de quinze à trente et une.

Walis dans la wilaya de Skikda.
Wali Début Fin
1 Dahou Ould Kablia
2 Rachid Aktouf
3 Abdesselam Benslimane
4 Noureddine Sahraoui
5 Dine Hadj Sadok
6 Mohamed Serradj [4]
7 Mohamed Ouahcène Oussedik [4]
8 Louardi Abdessemed
9 Abdelhafid Mérabet
10 Rachid Fatmi
11 Abdelwahab Nouri
12 Djamel Eddine Salhi
13 Tahar Melizi
14 Mohamed Bouderbali
15 Faouzi Benhassine
16 Abdelhakim Chater [5]
17 Mohamed Hadjar [6]
18 Hadjri Derfouf[6] [6] [7]
19 Mohamed Aissa Ouroua[7] [7]
20 Abdelkader Bensaid[8]. en cours

Le , deux anciens walis de la wilaya, Mohamed Bouderbali et Faouzi Benhassine, sont placés en détention provisoire pour des délits liés essentiellement à l'« octroi délibéré d'indus avantages à autrui, la dilapidation de deniers publics et l'abus de fonction »[9].

DaïrasModifier

La wilaya de Skikda compte 13 daïras :

CommunesModifier

La wilaya de Skikda compte 38 communes.

Ressources hydriquesModifier

Cette wilaya comprend les barrages suivants:

  • Barrage de Zerdezas : 20 millions de m3.
  • Barrage de Guenitra : 125 millions de millions de m3.
  • Barrage de Zit Emba : 120 millions de m3.
  • Barrage de Beni Zid : 50 millions de m3.

Ces barrages font partie des 65 barrages opérationnels en Algérie[10] alors que 30 autres sont en cours de réalisation en 2015[11].

SantéModifier

  • Hôpital de Skikda.
  • Hôpital d'El Harrouch.
  • Hôpital de Collo.
  • Hôpital de Azzaba.
  • Hôpital de Tamalous.

ÉconomieModifier

Wilaya à double vocation initiale agricole et touristique, Skikda était réputée pour ses plages, ses vergers d'agrumes (oranges, mandarines, citrons, etc.), sa culture de la fraise, ses huileries d'olive et la transformation de poisson. Après l'indépendance, elle est devenue une zone industrielle importante de l'Algérie, formant le triangle industriel de l'est avec Constantine et Annaba.

Une station de dessalement de l'eau de mer est en cours de réalisation ainsi qu'un complexe de production de l'hélium liquide.

L'une des plus grandes zones pétrochimiques d'Algérie se trouve à l'est de la ville, dans la banlieue de Larbi Ben M'Hidi (anciennement Jeanne d'Arc).

Skikda dispose de potentiels économique et touristique, avec une façade maritime de 130 km où se succèdent des plages (allant de Tamanart à l'ouest, jusqu'à El Marsa à l'est), et où l'on dénombre 8 zones d'expansion touristique[réf. nécessaire]. Cette position géographique combinée à l'importance de ses infrastructures techniques (routes nationales ports et voies ferrées) lui permettent de jouer un rôle important dans les échanges et les flux économiques.

Le tourisme, fort prometteur en raison de l'énorme potentiel de la Wilaya en la matière, souffre aujourd'hui d'un manque d'infrastructures et des effets de la politique du tout industriel initié durant les années 1970. Mais des efforts sont déployés depuis quelques années pour redynamiser le secteur.

RéférencesModifier

  1. Budget primitif (2005) - http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2005/01/17/article.php?sid=18202&cid=21
  2. « Population résidente des ménages ordinaires et collectifs selon la wilaya de résidence et le sexe et le taux d’accroissement annuel moyen (1998-2008) ». Données du recensement général de la population et de l'habitat de 2008 sur le site de l'ONS.
  3. « Clavier amazigh en ligne - Langue berbère ou tamazight - Alphabet tifinagh - LEXILOGOS », sur www.lexilogos.com (consulté le 2 février 2020).
  4. a et b http://www.joradp.dz/FTP/Jo-Francais/1989/F1989049.pdf
  5. « Le président Bouteflika remanie le corps des walis: 18 wilayas changent de tête », sur http://www.huffpostmaghreb.com, (consulté le 5 octobre 2016)
  6. a b et c Le président Bouteflika procède à un mouvement dans le corps des walis et des walis délégués, agence APS, 13 juillet 2017.
  7. a b et c Mouvement partiel dans le corps des walis et walis délégués, site de l'agence APS, 18 septemre 2019.
  8. « Un mouvement partiel dans le corps des walis et des walis délégués », sur aps.dz, .
  9. Les anciens walis de Skikda, Mohamed Bouderbali et Faouzi Benhassine, placés en détention provisoire, Agence APS, 17 février 2020.
  10. http://www.aps.dz/economie/16069-le-taux-de-remplissage-des-barrages-d%C3%A9passe-les-72-minist%C3%A8re
  11. liberte-algerie.com, « Plus de 5 milliards de m3 d’eau des barrages déversés en mer !: Toute l'actualité sur liberte-algerie.com », sur http://www.liberte-algerie.com/ (consulté le 2 février 2020)

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

La bibliographie partielle ci-dessous permet d'élargir et d'approfondir les connaissances sur le contenu de cet article.

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :