Wilaya de Bouira

wilaya d'Algérie

Wilaya de Bouira
Tanebḍit n Tuviret
ⵜⴰⵏⴻⴱⴹⵉⵜ ⵏ ⵜⵓⴱⵉⵔⴻⵜ
ولاية البويرة
Wilaya de Bouira
Vue sur la région montagneuse d'Assif Lekhmis.
Image illustrative de l’article Wilaya de Bouira
Localisation de la Wilaya de Bouira
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Région Kabylie
Chef-lieu Bouira
Daïras 12
Communes 45
Wali Limani Mustapha
Code wilaya 10
Wilaya depuis 1974
Démographie
Population 695 583 hab. (2008[1])
Densité 157 hab./km2
Rang 23e
Géographie
Superficie 443 900 ha = 4 439 km2
Rang 31e

La wilaya de Bouira (en berbère : Tanebḍit n Tuviret, en tifinagh : ⵜⴰⵏⴻⴱⴹⵉⵜ ⵏ ⵜⵓⴱⵉⵔⴻⵜ ; en arabe : ولاية البويرة) est une wilaya algérienne située en Kabylie. La population de la wilaya en 2008 est de 695 583 habitants[2].

GéographieModifier

SituationModifier

La wilaya est située est bordée par les chaînes montagneuses du Djurdjura au nord et des Bibans au sud-est. Elle est délimitée :

ReliefModifier

Le relief est contrasté et comporte cinq grands ensembles physiques :

  • La dépression centrale (plaines des Aribes, plateau d’El Asnam, la vallée de Ouadhous et Oued Sahel).
  • La terminaison orientale de l’Atlas blidéen.
  • Le versant sud du Djurdjura (Nord de la wilaya).
  • La chaîne des Bibans et les hauts reliefs du sud.
  • La dépression sud des Bibans.

La zone boisée représente 25 % du territoire avec 111 490 ha de massif forestier. On trouve le pin d'Alep, le chêne vert ainsi que le chêne-liège et le cèdre de l’Atlas (sud Djurdjura).

ClimatModifier

 
Neige à Tikjda.

Le climat est chaud et sec en été, froid et pluvieux en hiver. La pluviométrie moyenne est de 660 mm/an au nord et de 400 mm/an dans la partie sud. Les températures varient entre 20 et 40 °C de mai à septembre et de 2 à 12 °C de janvier à mars.

HydrographieModifier

La wilaya de Bouira renferme d’importantes ressources en eau. Elle est traversée par des bassins versants importants dont l’apport moyen annuel est de l’ordre de 561 millions de m3 constitué par :

  • Bassin versant d'Isser : 135 millions de m3/an.
  • Bassin versant Sahel Soummam : 380 millions de m3/an
  • Bassin versant du Hodna : 35 millions de m3/an
  • Bassin versant Humus : 11 millions de m3/an

HistoireModifier

Connue, dans le passé, sous le nom de royaume de Haz, la région de Bouira a affronté l'invasion romaine et a vécu sous la domination ottomane dont la présence est attestée par plusieurs sites tels le Bordj turc, appelé actuellement Draâ El-Bordj et Aïn El Turc, sur l'axe de la route nationale Béjaia - Alger.

La pénétration coloniale française a fait l'objet d'une très forte résistance de la part des habitants placés sous l'autorité de l'Émir Abd el-Kader, qui a notamment séjourné à Borj Hamza en 1839 en compagnie de son adjoint Ahmed lbn Salem Rebissi. La région a été le théâtre d'une défaite du duc d'Aumale et a également connue l'insurrection de Cherif Boubaghla (1851-1855) qui s'est propagée à partir de Sour El-Ghozlane et la révolte d'El Mokrani.

Élevée au rang de wilaya après le découpage administratif de 1974, elle faisait partie de la wilaya de Tizi-Ouzou[3].

Organisation de la wilayaModifier

 
Organisation territoriale de la wilaya de Bouira

WalisModifier

Le poste de wali de la wilaya de Bouira a été occupé par plusieurs personnalités politiques nationales depuis sa création le par l'ordonnance no 74-69 qui réorganise le territoire algérien en portant le nombre de wilayas de quinze à trente et une.

Walis dans la wilaya de Bouira.
Wali Début Fin
1 Boumehdi Benyoucef
2 Ali Assoul
3 Salah Laouir
4 Abdesselam Benslimane
5 Ramdane Djidjeli
6
7 Noureddine Lakhdar Benacer
8 Djillali Arar
9 Hocine Mazouz
10 Abdelkader Farsi
11 Ali Bouguerra
12 Nacer Maskri
13 Mouloud Cherifi [4]
14 Mustapha Limani[4] [4] [5]
15 Abdessalem Lakehal Ayat[5] [5] en cours

DaïrasModifier

La wilaya de Bouira est composée de 12 Dairas : Bouira , Ain-Bessem , Lakhdaria , Sour-El-Ghozlane , Souk-El-Khemis , Bir-Ghbalou , El-Hachimia , Kadiria , M'Chedallah , Haizer , Bechloul.

CommunesModifier

La wilaya de Bouira compte 45 communes : Aïn Bessem, Ahnif, Aghbalou, Aïn El Hadjar, Ahl El Ksar, Aïn Laloui, Ath Mansour, Aomar, Aïn El Turc, Aït Laziz, Bouderbala, Bechloul, Bir Ghbalou, Boukram, Bordj Okhriss, Bouira, Chorfa, Dechmia, Dirrah, Djebahia, El Hakimia, El Hachimia, El Adjiba, El Khabouzia, El Mokrani, El Esnam, Guerrouma, Haizer, Hadjra Zerga, Kadiria, Lakhdaria, M'Chedallah, Mezdour, Maala, Maamora, Oued El Berdi, Ouled Rached, Raouraoua, Ridane, Saharidj, Sour El Ghozlane, Souk El Khemis, Taguedit, Taghzout, Zbarbar.

TransportModifier

RoutesModifier

La wilaya de Bouira est desservie par plusieurs routes nationales:

SportModifier

StadesModifier

Cette wilaya abrite plusieurs stades municipaux:

ClubsModifier

Cette wilaya abrite plusieurs clubs sportifs parmi les clubs de football en Algérie:

Ressources hydriquesModifier

BarragesModifier

Cette wilaya comprend les barrages suivants:

Ces barrages font partie des 65 barrages opérationnels en Algérie[10] alors que 30 autres sont en cours de réalisation en 2015[11].

ReligionModifier

MosquéesModifier

La wilaya de Bouira abrite plusieurs centaines de mosquées réparties dans ses communes[12].

SantéModifier

  • Hôpital de Bouira.
  • Hôpital de M'Chedellah.
  • Hôpital de Lakhdaria.
  • Hôpital de Sour El Ghozlane.
  • Hôpital de Aïn Bessam.

TourismeModifier

 
Le lac Agoulmime de Tikjda du département de Bouira en Algérie, situé à 1 700 m d'altitude.

La wilaya de Bouira dispose de plusieurs sites touristiques :

  • Le parc national du Djurdjura (18 550 ha)
  • Station de climatique (ski) de Tikjda (1 460 m)
  • Tamda n'uglmim (lac - Djurdjura)
  • Plateu d'Aswal (prairie - Djurdjura)
  • Mimouna & Ain Allouane (Village pittoresque et système de captage d'eau de source naturelle et d'irrigation - Djurdjura)
  • Site climatique de Tala Rana
  • Source thermale de Hammam Ksana
  • Aggug n'Tilesdit (Barrage - Haute Soummam)
  • Aggur n'Aserdoun (Barrage - Haut Isser)
  • Bordj n'Turk (Fort ottoman - Bouira)
  • Fôret Rich (Bouira)

Personnalités liées à la Wilaya de BouiraModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Population résidente des ménages ordinaires et collectifs selon la wilaya de résidence et le sexe et le taux d’accroissement annuel moyen (1998-2008) ». Données du recensement général de la population et de l'habitat de 2008 sur le site de l'ONS.
  2. « Recensement 2008 de la population algérienne, wilaya de Bouira, sur le site de l'ONS. » (consulté le 2 février 2020)
  3. La Rédaction, « Bouira et son Bordj », sur La Dépêche de Kabylie, (consulté le 27 juin 2020)
  4. a b et c "La liste complète des nouveaux Walis nommés par Bouteflika", Site Algeriepart, 14 juillet 2017
  5. a b et c Le président Tebboune procède un remaniement partiel dans le corps des walis et des walis délégués, Agence APS, 26 janvier 2020.
  6. « Barrage de Koudiat Acerdoune (Bouira) : La mise à eau en octobre », sur Djazairess (consulté le 2 février 2020)
  7. « L'eau du barrage Tilesdit polluée », sur Djazairess (consulté le 2 février 2020)
  8. La Rédaction, « Le barrage de l'Oued Lakhal fait le plein », (consulté le 2 février 2020)
  9. La Rédaction, « Un quatrième barrage à l’étude », (consulté le 2 février 2020)
  10. http://www.aps.dz/economie/16069-le-taux-de-remplissage-des-barrages-d%C3%A9passe-les-72-minist%C3%A8re
  11. « Plus de 5 milliards de m3 d’eau des barrages déversés en mer !: Toute l'actualité sur liberte-algerie.com », sur http://www.liberte-algerie.com/ (consulté le 2 février 2020)
  12. Des imams de Bouira tirent la sonnette d’alarme/ Des intégristes se sont accaparés d’une vingtaine de mosquées sur algerie-focus.com

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :