Wikipédia:Oracle/semaine 51 2019

Semaines : 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38 | 39 | 40 | 41 | 42 | 43 | 44 | 45 | 46 | 47 | 48 | 49 | 50 | 51 | 52  | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 



Premier peuplement de l'amérique" vs "homo sapiens" : dates confuses et genre homininé en amérique quasi-introuvableModifier

Cherchant la date approximative des premiers sites humains au Lesotho, en Australie et en Amerique, j'ai été amenée à comparer deux articles : "Homo sapiens" qui liste les premiers homininés (à environ -7 millions d'années), et l'article "Premier peuplement de l'Amérique" qui liste les premiers homininés en Amérique. C'est pas bien clair cette affaire : peut-être est-ce parce que les connaissances ne sont pas assez avancées pour pouvoir être affirmatif, mais un effort de clarification serait nécessaire pour structurer le propos de l'article "premier peuplement de l'amérique". On parle des outils façonnés par des êtres intelligents (probablement des homininés), à des périodes vraiment lointaines, on évoque les polémiques et les contestations liées à la datation de certains sites (Capivara) par certains archéologues, on évoque les diverses possibilités de peuplement (via le déplacement à pied, en passant par le Nord, ou alors selon Yves Coppens par bateau depuis l'Afrique), … MAIS à aucun moment, on ne sait si des squelettes humains d'un genre connu (homo sapiens ou antérieurs) plus ou moins entiers ont été trouvés en Amérique et à quel genre d'homininés ils appartiennent : australopithèque, homo machinchose (neanderthalis, sapiens, etc), afin de faire le lien avec l'article "homo sapiens" qui tente, avec succès dans le diagramme Histoire évolutive, de schématiser dans le temps les successions/co-existence des différentes souches d'homininés. Ainsi l'homme de Kennewick : est-ce un homininé nouveau, non répertorié dans la classification de l'article "Homo sapiens" ? et la femme de Penon ? et l'homme de tlapacova ? comment les situer dans les branches usuelles des homininés ?

Je comprends bien que, totalement ignorante de l'archéologie, mes questions puissent sembler dénuées de fondement : peut-être en effet l'apparition des premiers ancêtres homininés pourrait-elle être constatée à plusieurs endroits de la Terre si les conditions biologiques s'y prêtaient (et c'était le cas en Amérique en effet, suffisamment vaste pour rendre possibles les conditions biologiques et climatiques)… d'un point de vue purement statistique, il est plus logique de chercher des traces de vie simultanément sur plusieurs continents (puisque les conditions étaient réunies pour voir apparaître les premiers homininés), que des traces de vie dans des systèmes stellaires lointains ! Ou alors l'hypothèse d'un peuplement tardif de l'amérique est vérifiée, peuplement issu d'une origine unique sur Terre (en Afrique selon les connaissances actuelles) , ce qui implique alors d'identifier ces premiers homininés comme étant d'un genre déjà étudié (australopithécus, parandropus, homo rudofensis, etc.)

Agnes Nicol — Le message qui précède a été déposé par l'IP 94.238.183.7 (d · c), le 16 décembre 2019 à 14:07‎. Il est recommandé de signer en cliquant sur   ce qui ajoutera les quatre tildes de signature (~~​~~).

Bonjour. Je ne vois pas bien où est le problème :
  • l'article Premier peuplement de l'Amérique ne parle nulle part d'homininés en général mais dit explicitement que tous les fossiles trouvés à ce jour sont des Homo sapiens, et plus récents que 16 500 ans BP, sûrement passés par la Béringie à la faveur du dernier maximum glaciaire ;
  • des signes d'occupation humaine plus anciens (peut-être jusqu'à 131 000 ans, mais certains signes et certains âges sont contestés) ont été découverts mais rien n'indique qu'ils ne soient pas le fait d'Homo sapiens, notamment pour ce qui est des signes culturels (artefacts et peintures). Ces humains sont peut-être venus d'Afrique par bateau, auquel cas il n'y a aucune contradiction avec une « sortie d'Afrique » (vers l'Europe et l'Asie) plus tardive. Rappelons qu'Homo sapiens est présent en Afrique depuis au moins 300 000 ans et que ce continent n'a jamais connu de néandertaliens ni de dénisoviens, pour ce qu'on en sait.
Ariel (discuter) 16 décembre 2019 à 18:50 (CET)
C'est vrai que la formulation de la dernière phrase de l'intro est peu claire. Elle essaie de dire qu'on n'a jamais trouvé de reste humain autre qu'Homo Sapiens. Je vais essayer de reformuler ça.
Evidemment, si un animal intelligent était présent en Amérique il y a 100.000 ans, il semble logique de penser à un sapiens archaïque(bestiole intelligente et voyageuse). Mais puisque les seuls éléments concrets sont des os brisés avec des galets, cela peut aussi bien être l'œuvre d'un chimpanzé (même si on se demande ce qu'il faisait là), d'un raton laveur super-intelligent ou d'une loutre géante (qui, comme surement bon nombre d'espèce, n'ont pas laissé de fossile). En l'absence des restes de l'animal en question, on préfère donc ne pas spéculer et juste dire que quelque chose semblait être là.
C'est une procédure très courante quand on trouve des reste humain et des artéfact sur le même site (ici, site au sens TRES large) sans qu'on puisse lier les deux. --Madlozoz (discuter) 18 décembre 2019 à 14:48 (CET)
Bonjour Agnès, j'ai fait le même genre de recherches que toi, mais avec en plus des sources anglophones, et pas que Wikipédia (loin de là). Et j'en suis arrivé au même point (comme dans la plupart des domaines d'ailleurs), à conclure qu'on ne sait pas vraiment et pas grand chose. Plus largement, sur le peuplement du monde par l'humain, j'en suis arrivé à soutenir très fortement l'hypothèse, disons sensée, que des variétés humaines diverses ont peuplé divers territoires du monde tout en s'hybridant chaque fois que l'occasion s'en présentait. [C'est aussi mon explication n°1 de la diversité de la vie en général, une vision systémique, non réductioniste, qui affirme qu'une nouvelle forme de vie est générée par intéraction entre formes existantes. Totalement hérétique ! ;-)) — Le message qui précède, non signé, a été déposé par Denispir (discuter), le 19 décembre 2019 à 14:07‎.

CombustionModifier

Bonjour,

Quelques questions autour de la combustion (la section de l'article ne me donne pas les réponses, et puis je veux de la réalité, cf ci-dessous) :

  • Je voudrais savoir quelles sont la réaction et les produits typiques lors de la combustion du charbon de bois. en particulier, j'aimerais connaître les proportion de CO et CO2 produites. (Je parle donc plutôt de réalité, si vous avez des informations réelles, par opposition à une donnée abstraite telle qu'issue par ex d'un cours de chimie.)
  • Même question à propos de la combustion de l'alcool en général, et de l'alcool à brûler en particulier. PS : J'ai trouvé une réponse , mais j'aimerais bien d'autres réponses, elles réelles (non abstraites).
  • Y a-t-il une différence entre l'alcool à brûler et les alcools quasi-purs utilisés en pharmacie ou dans la fabrication de breuvages ? Si oui, laquelle ?

spir ⟨ la vita e estranj ⟩ (discuter)

Bonjour spir  . Je n'ai pas les réponses que tu attends, mais je ne pense pas qu'il y en ait une seule pour chaque question :
  • les proportions de CO et CO2 ne sont pas fixes et dépendent de l'approvisionnement en comburant (l'air) et de la température donc des capacités d'évacuation de la chaleur par convection. Ça vaut pour le charbon de bois comme pour l’alcool en général et l'alcool à brûler en particulier ;
  • les autres produits de combustion (incomplète) sont variés et variables, sauf peut-être (à vérifier) quand le combustible est du carbone pur. L'analyse des suies donne une grande richesse de produits, dont la nature et les proportions dépendent énormément des deux paramètres que j'indiquais plus haut, et en plus de la nature du combustible ;
  • je ne connais pas la réponse à ta troisième question.
Ariel (discuter) 19 décembre 2019 à 16:44 (CET)
Sur la troisième question : l'article Alcool dénaturé offre quelques pistes (sections L'alcool modifié et L'alcool ménager) ; je dirais qu'il offre quelques réponses si elles étaient sourcées (j'ai du mal à croire que, comme dénaturant, on ajoute délibérément un produit aussi toxique que le méthanol). Grasyop 19 décembre 2019 à 21:29 (CET)
Si, si! C'est bien du méthanol ! Essaye d'en boire (expérience non conseillée), tu deviendras vite aveugle... --Serged/ 20 décembre 2019 à 08:33 (CET)
+1 voir règlementation canadienne [1].GrandBout (discuter) 22 décembre 2019 à 05:27 (CET)

Vitesse ondes gravitationnelles et # vitesses d'ondes électromagnétiquesModifier

Bonjour aux OraclienNEs, tout particulièrement aux Cadors des vitesses de ondes citées en titre. Dans "La Recherche" de septembre 2019 je note, à propose de la détection du 17 août 2017 :

  • détection d'une onde gravitationnelle à 14h41mn 4s, heure de Paris
  • 2s (2 secondes plus tard) sursaut gamma
  • 10h52mn, lumière brillante
  • 11h36mn, infrarouge
  • 15h , ultra violet
  • 9j , rayon X (infos ci-dessus dans une infographie)
  • 220 jours, ondes radios (info dans l'article)

Je fais l'hypothèse que ces ondes ont été émises à peu près en même temps.
Je croyais que toutes ces ondes se déplaçaient à la même vitesse C que la lumière dans le vide, y compris les ondes gravitationnelles. Pourtant tout ce beau monde arrive l'un après l'autre !
Q1) Comment expliquer ces différences d'heure de réception sur terre ?
Je propose une explication : ces ondes viennent de très loin, elles ont traversé des nuages de gaz (chaud, je suppose) et n'ont pas toutes la même vitesse dans ces nuages de gaz ?
Q2) Si ma proposition d'explication ci-dessus est correcte : Est-ce que ces différences d'heures d'arrivée sont utilisables pour évaluer la nature des espaces traversés par cas ondes ? Je vous remercie pour vos cogitations.--Jojodesbatignoles (discuter) 19 décembre 2019 à 16:38 (CET)

Je pense plutôt, d'après ce que je me rappelle de mes lectures, que les émissions électromagnétiques de différents types n'ont pas eu lieu en même temps, la fusion des deux étoiles à neutrons ayant provoqué une kilonova dont l'évolution n'est pas instantanée (il est même dit dans l'article que celle-ci a été particulièrement rapide). — Ariel (discuter) 19 décembre 2019 à 16:56 (CET)
Je ne sais pas quelle était le phénomène du 17 août, mais dans le cas d’une supernova, ça s’explique très bien.
Dans ce cas, on a une énorme boulle de matière qui s’effondre et la température/pression déclenche plein de réaction de fusion. Mais ces réactions ont lieu au centre. Là où la pression est maximale. Les trucs émis doivent donc traverser des couches aux pression moins extrême, mais néanmoins très dense. Les neutrinos, en particulier, s’échappent donc d’une supernova quelques heures avant le flash lumineux. --Madlozoz (discuter) 20 décembre 2019 à 10:23 (CET)
Dans le cas d'une explosion nucléaire, disons de type fission, plusieurs rayonnements sont émis. Certains étant générés par d'autres qui créent de nouvelles réactions. Je pense qu'il en va de même pour le problème exposé : décalage des émissions. --Ostpalad (discuter) 24 décembre 2019 à 20:37 (CET)

wikitexte => htmlModifier

(Question déjà posée la semaine dernière.)

Bonjour,

Je cherche une logiciel qui transcode le wikitexte (celui de Wikipédia) en html ou xhtml. J'imagine qu'il y en a tout un tas, vu que nombre de sites utilisent ce codage. S'il ne traduit que le contenu (la balise <body>), c'est pas un problème, je peux rajouter l'en-tête.

Merci ! spir ⟨ la vita e estranj ⟩ (discuter)

Bonjour. Le moteur de Wikipedia, c'est MediaWiki. Peut-être utiliser son ancêtre, UseModWiki? Le problème est qu'il ne suffit pas de traduire les balises, il y a aussi les WP:modèles et probablement un tas d'autres trucs. Peut-être https://pypi.org/project/mediawiki-parser/ ? (mais je n'ai fait qu'une recherche 'mediawiki syntax'... Il n'y a aucune garantie que cela fonctionne, que ce soit utilisé, etc...) -- Xofc [me contacter] 22 décembre 2019 à 10:51 (CET)
Merci ! en fait, je n'ai besoin que de transcoder les balises les plus simples: gras et italiques, liste, liens, etc. Pas de ce qui est propre à Wikipédia ou les sites médiawiki en général.
[Quand au lien auquel tu pointes, coincidence incroyable, je fus l'auteur de l'outil de parsing (pijnu) utilisé pour ce job. Peter Potrowl m'avait contacté à l'époque à ce sujet, puis je lui ai transmis la "propriété" de l'outil que je n'utilisais plus. Je sais qu'il l'a modifié depuis.]

Énergie sombreModifier

Bonjour, je lis dans l'article énergie sombre qu'elle « est une forme d'énergie hypothétique emplissant uniformément tout l'Univers et dotée d'une pression négative, qui la fait se comporter comme une force gravitationnelle répulsive ». Cette énergie expliquerait l'accélération de l'expansion de l'Univers. Serait-il possible que l'énergie responsable de cette accélération soit à l'extérieur de notre univers et non à l'intérieur ? Ainsi le concept de multivers expliquerait l'accélération de l'expansion par une attraction gravitationnelle provenant de l'extérieur. --Yanik B 22 décembre 2019 à 14:58 (CET)

Si je comprends bien ton hypothèse la réponse est non : qu'elle soit d'origine extérieure ou intérieure à un système physique, l'attraction gravitationnelle induit une énergie par unité de volume positive partout où le champ gravitationnel résultant n'est pas nul. Voir aussi le théorème de Gauss (à la surface intérieure d'une Terre creuse le champ gravitationnel ne serait pas dirigé vers l'extérieur, contrairement au postulat d'Edgar Rice Burroughs). — Ariel (discuter) 23 décembre 2019 à 09:07 (CET)
Merci Ariel Si je comprends bien, La Terre subit le champ gravitationnel du Soleil, le Soleil celui de la Galaxie, la Galaxie celui du Groupe local, le Groupe local celui du superamas de la Vierge, le superamas de la vierge celui des autres superamas sans qu'il y ait d'accélération. Ce que je cherche à savoir c'est quel serait l'impact sur notre Univers s'il était entouré d'autres univers. Cette hypothèse a surement déjà été faite. --Yanik B 23 décembre 2019 à 13:31 (CET)
Je ne suis pas sûr que l'hypothèse en a été faite mais il me semble que oui (dans le cadre des multivers de la théorie des branes), mais ça n'interfère pas avec le problème de l'énergie sombre, à ce que je comprends. — Ariel (discuter) 23 décembre 2019 à 18:35 (CET)
OK, merci pour le lien. J'ai mis Orbifold en suivi. Incidemment, j'aimerais bonifier l'article tore avec une section tore spirale mais je ne trouve pas d'images libres de droits [2]. --Yanik B 24 décembre 2019 à 14:03 (CET)--Yanik B 24 décembre 2019 à 14:03 (CET)