Ouvrir le menu principal

Wikipédia:Lumière sur/Château de Challain-la-Potherie

< Wikipédia:Lumière sur

Ce « Lumière sur » a été ou sera publié sur la page d'accueil de l'encyclopédie le mardi 19 mars 2019.


Façade nord du château de Challain.

Le château de Challain-la-Potherie, situé dans la commune française de Challain-la-Potherie en Maine-et-Loire, a été construit de 1847 à 1854 dans le style néo-gothique alors en vogue parmi l'aristocratie française. Son architecte, René Hodé, a dessiné beaucoup d'autres châteaux du même style en Anjou, mais Challain demeure le plus imposant. Sa taille et son allure lui valent le surnom de « petit Chambord » ou de « Chambord angevin ».

La construction actuelle remplace un château plus ancien, dont l'origine remonte au Moyen Âge. Ancien siège de la seigneurie de Challain, il est passé dans les mains de nombreuses familles au cours de son histoire. Au gré des ventes et des héritages, il a ainsi été la propriété successive de la famille de Châteaubriant et de la famille de Chambes avant d'échoir à des membres de la famille de Nicolas Fouquet, puis à la famille de La Potherie, qui a laissé son nom au château et au village.

Le château construit au XIXe siècle a été commandé par Louise-Ida de La Potherie, dernière du nom, et son mari le comte de La Rochefoucauld-Bayers. Le choix du style néo-gothique est pour eux un moyen de remettre en valeur la gloire familiale après la Révolution française. C'est également un choix motivé par les goûts de l'époque, le néo-gothique étant alors en vogue parmi l'aristocratie angevine. René Hodé adopte plus précisément le style troubadour, qui vient plaquer un décor néo-médiéval sur une structure fonctionnelle. La structure interne du château et ses dispositions générales suivent en effet les règles architecturales néoclassiques élaborées au XVIIIe siècle.

Malgré sa grandeur et sa place importante dans l'histoire de l'architecture angevine, il subit une certaine dégradation après la mort de ses commanditaires. Il connaît de nombreux propriétaires successifs au cours du XXe siècle, et sert de centre de colonies de vacances pendant une vingtaine d'années. Il est finalement transformé en chambres d'hôtes de luxe en 2002.