Whelen Euro Series

compétition de sport automobile
NASCAR Whelen Euro Series
Description de l'image NASCAR Whelen Euroseries logo.png.
Généralités
Sport Compétition automobile
Création 2009
Organisateur(s) FIA
Team FJ
NASCAR
Édition 10e
Catégorie Stock-cars
Périodicité annuel
Nations Drapeau : Europe Europe
Site web officiel whelen-euro-series
Palmarès
Champion pilote Élite 1: Drapeau des Pays-Bas Loris Hezemans
Élite 2: Drapeau du Danemark Lasse Sørensen
Plus titré(s) Drapeau de la France Lucas Lasserre (2 titres)
Drapeau de l'Espagne Ander Vilariño (2 titres)
Drapeau de la Belgique PK Carsport
Crystal Clear app kworldclock.png
Pour la compétition en cours voir :
NASCAR Whelen Euro Series 2020

Le NASCAR Whelen Euro Series, anciennement Racecar Euro Series puis Euro Racecar NASCAR Touring Series, est un championnat européen de compétition automobile mettant en présence des voitures de catégorie stock-cars.

ContexteModifier

Le championnat NASCAR Whelen Euro Series a été lancé par la Team FJ, présidée par Jérôme Galpin et basée à Saint-Denis-sur-Loire dans le Loir-et-Cher[1],[2].

La Racecar Euro Series est une série internationale reconnue par la FIA. Depuis 2012, elle est reconnue par la NASCAR américaine[3].

Les voitures ont été totalement repensées pour obtenir l’homologation FIA et être parfaitement adaptées aux circuits européens, toutes les courses se déroulent initialement (jusqu'en 2012) sur circuits routiers, contrairement à la NASCAR qui propose principalement des courses sur ovales.

Cette série internationale est inscrite au calendrier de la FIA à partir de 2011, elle se compose alors de :

  • six meetings, soit 18 courses, sur des circuits européens : Le Mans, Zandvoort, Spa, Nürburgring, etc ;
  • deux meetings All-Stars sont également inscrits au calendrier 2011 : un à Daytona sur le tracé ovale + infield utilisé lors des 24 Heures de Daytona, et un sur le circuit de Spa-Francorchamps.

Cette discipline se compose de deux championnats :

  • le championnat Pilotes Élite (Pro). Ce championnat est ouvert à tous les pilotes, qu’ils soient professionnels ou non ;
  • le championnat Pilotes Open (AM). Celui-ci est exclusivement réservé aux pilotes amateurs.

Trophées :

  • trophée Junior destiné aux pilotes âgés de moins de vingt-cinq ans ;
  • trophée Légende qui lui s’adresse aux pilotes âgés de plus de cinquante ans.

En 2010, environ 350 000 spectateurs sont venus soutenir les pilotes sur les différents meetings. Les voitures ont également été conviées à des évènements sportifs de renom tel que la Race of Champions 2010 à Düsseldorf.

En 2012, un premier ovale est ajouté au circuits visités, le Tours Speedway, dans le Parc des expositions de Tours[4]. Il est rejoint en 2015 par le Venray Speedway[5].

La voiture RacecarModifier

 
Première course de la saison 2010 de la Racecar Series à Nogaro

Les voitures Racecar sont visuellement similaires à celles utilisées en NASCAR et en reprennent l'esprit : châssis tubulaire, moteur V8, aspect extérieur emprunté à des modèles de série. Mais sous leur carrosserie, elles sont totalement uniques car totalement conçues et pensées pour évoluer sur les circuits routiers européens. Elles sont différentes à plus de 80 % des NASCAR américaines : châssis unique homologué FIA, épures de train roulant totalement redessinées. Ainsi leurs performances techniques sont proches des GT.

  • Dimensions : longueur 5,05 m - largeur 2 m - hauteur : 1,25 m – poids minimum : 1 100 kg.
  • Châssis : le châssis tubulaire a fait l'objet d'une homologation FIA, subissant notamment un crash test. Il comporte de nombreux renforts pour offrir le niveau de sécurité nécessaire pour les tests. Tubes du châssis et de l’arceau : acier D.O.M, diamètre extérieur 45 mm.
  • Sécurité : crash-box carbone et châssis homologué FIA.
  • Moteur : V8 d'une cylindrée de 5,7 litres développant 450 chevaux à 5 500 tr/min, couple 55 kg/m à 4 500 tr/min, alimentation par carburateur, limiteur de régime à 6 000 tr/min.
  • Transmission : propulsion, boîte 4-rapports + marche arrière, commande en H, différentiel arrière verrouillé à l’accélération, embrayage tri-disques.
  • Freinage : disques ventilés de 300 mm de diamètre, étriers avant 6-pistons, étriers arrière 4-pistons.
  • Trains AV : bras superposés
  • Trains AR : arbre rigide.
  • Suspensions : quatre combinés filetés réglables, barre antiroulis avant et système Watts réglable arrière.
  • Carrosserie : fibre de verre (treize éléments)
  • Roues :
    • Jantes : 105 × 15"
    • Pneumatiques : Michelin 33/70/15
      • Pneus slicks S9B / pluie P2A
  • Direction :
    • Crémaillère « quickrack » assistée
    • Colonne rétractable homologuée FIA
    • Volant quick release
  • Carburant : réservoir FIA FT3 (100 litres), carburant SP 98
  • Options : acquisition de données, intérieur carbone, installation bi-place
  • Voitures « specs » :
    • tous éléments identiques
    • principaux éléments plombés
    • phares pour courses nocturnes
  • Autres : essuie-glaces, phares, feux stop, clignotants, tous équipements de sécurité homologués FIA : baquets, harnais, fixations, extincteurs manuel et automatique…

De par les configurations techniques des voitures, les coûts de cette discipline de haut niveau sont très bas comparés aux autres disciplines du sport automobile. Tout d’abord le règlement sportif impose l’utilisation de seulement quatre pneus slick par meeting. De surcroit la fiabilité des mécaniques permet d’utiliser le même moteur durant une saison et la même boite de vitesses sur deux saisons.

Règlement techniqueModifier

  • Tous les éléments mécaniques sont identiques pour toutes les voitures.
  • Seuls les réglages sont libres (trains, hauteurs de caisse…)

Règlement sportifModifier

Chaque meeting s’articule autour de trois courses : deux courses sprint appelées « Shootout », l’une comptant pour le Championnat Élite et l’autre comptant pour le Trophée Open. La course principale appelée « Main Event » est une course relais avec changement de pilote.

Le championnat Racecar Séries classe les voitures en comptabilisant les points accumulés par leurs pilotes.

En 2010, le règlement sportif évolue vers plus de spectacle et d'équité, puisque trois courses ont lieu :

  • une course sprint pour les pilotes Open ;
  • une course sprint pour les pilotes Elite ;
  • une course longue avec relais du pilote Elite et Open.

PalmarèsModifier

Saison Champion Elite 1[6] Champion Elite 2[6] Écurie Championne[6] Elite Club[7]
Nom Voiture Équipe Nom Voiture Équipe
2009   Lucas Lasserre Chevrolet Monte Carlo   Effitic Carré Sport   Wilfried Boucenna
2010   Lucas Lasserre Chevrolet Monte Carlo   Effitic Carré Sport   Emmanuel Brigand
2011   Éric Hélary Dodge Challenger   Hélary Racing Team   Romain Fournillier Ford Mustang   OverDrive   Hélary Racing Team
2012   Ander Vilariño Chevrolet Camaro   TFT - Banco Santander   Simon Escallier Chevrolet Camaro   Scorpus Racing - M&M's   Still Racing - Exotics Racing
2013   Ander Vilariño Chevrolet Camaro   TFT - Banco Santander   Anthony Gandon Chevrolet Camaro   TFT - Leclerc   Rapido Racing by Still
2014   Anthony Kumpen Chevrolet SS   PK Carsport   Maxime Dumarey Chevrolet SS   PK Carsport   PK Carsport
2015   Ander Vilariño Chevrolet SS   TFT - Banco Santander   Gianmarco Ercoli Chevrolet SS   Double T Racing   GDL Racing
2016   Anthony Kumpen Chevrolet Camaro   PK Carsport   Stienes Longin Chevrolet   PK Carsport   PK Carsport
2017   Alon Day Chevrolet SS   CAAL Racing   Thomas Ferrando (en) Ford Mustang   Knauf Racing Team   Knauf Racing Team Andreas Kuchelbacher
2018   Alon Day Chevrolet SS   CAAL Racing   Ulysse Delsaux Toyota Camry   RDV Compétition   RDV Compétition Advait Deodhar
2019   Loris Hezemans Ford Mustang   Hendriks Motorsport   Lasse Sørensen Chevrolet Camaro   Dexwet-df1 Racing   Hendriks Motorsport   Alain Mosqueron

Célébrités en Racecar seriesModifier

Notes et référencesModifier

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier