Ouvrir le menu principal
Werner Kok
Description de cette image, également commentée ci-après
Werner Kok lors des Jeux olympiques 2016.
Fiche d'identité
Naissance (26 ans)
à Nelspruit (Afrique du Sud)
Taille 1,79 m (5 10)
Poste Ailier, centre (rugby à XV)
Centre (rugby à sept)
Carrière en junior
PériodeÉquipe 
2009-2011
2012
Pumas
Western Province
Carrière en senior
PériodeÉquipeM (Pts)a
2016-2017
2019-
Western Province
Stade toulousain
15 (30)[1]
0 (0)[1]
Carrière en équipe nationale
PériodeÉquipeM (Pts)b
2013-Drapeau : Afrique du Sud Afrique du Sud à sept240 (530)[2]

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.
Dernière mise à jour le 27 juillet 2019.

Werner Kok, né le à Nelspruit (Afrique du Sud), est un joueur de rugby à sept et de rugby à XV sud-africain évoluant au poste d'ailier à XV et en centre à sept. Depuis 2013, il joue avec l'équipe d'Afrique du Sud de rugby à sept qui dispute les World Rugby Sevens Series, les Jeux olympiques, la coupe du monde et les Jeux du Commonwealth.

Il dispute également la Currie Cup avec la Western Province depuis 2016.

CarrièreModifier

DébutsModifier

Son père est professionnel de tennis et a joué avec l'Afrique du Sud. Dans sa jeunesse, Werner Kok s'essaye ainsi au tennis mais aussi au cricket, à l'athlétisme, au hockey subaquatique, avant de choisir le rugby[3].

Formé chez les Pumas dans sa ville natale de Nelspruit, Werner Kok dispute en 2011 la Craven Week, championnat annuel réservé aux moins de 18 ans, où il évolue au poste de centre aux côtés de Kwagga Smith et de Jacques du Plessis, notamment[4].

En 2012, il rejoint l'équipe du Cap, la Western Province avec qui il dispute et remporte le championnat inter-provinces des moins de 19 ans. Il inscrit un essai en finale face aux Blue Bulls au poste d'ailier[5].

En clubModifier

Werner Kok a été formé par la province des Pumas avec qui il a évolué entre 2009 et 2011, puis par la Western Province en 2012. En 2013, avant de jouer le moindre match professionnel, il devient un joueur de rugby à sept à plein temps avec l'équipe d'Afrique du Sud de rugby à sept[6].

Fin 2015, il quitte la sélection nationale de rugby à sept et revient dans sa province. Il fait ses débuts la saison suivante, en 2016 pour la Currie Cup. Son équipe parvient en demi finale, mais perd face aux Blue Bulls malgré un essai de Werner Kok[7]. Ils prennent leur revanche la saison suivante en s'imposant face aux Natal Sharks en finale (33 - 21). Après ce match, il interrompt sa pratique du rugby à XV pour se consacrer au rugby à sept[3].

En 2019, il rejoint le Stade toulousain en qualité de joker Coupe du monde pour reprendre le rugby à XV mais conserve l'objectif de participer aux Jeux olympiques de 2020[3].

En septembre 2019, il signe avec la franchise sud-africaine des Sharks pour la rejoindre après les Jeux olympiques de 2020[8].

En équipe nationaleModifier

Werner Kok a fait ses débuts avec l'équipe d'Afrique du Sud à sept en mai 2013 au tournoi de Londres[6]. Il remporte également la médaille d'or à l'épreuve de rugby à sept des Jeux du Commonwealth 2014 après la victoire de son équipe en finale face à la Nouvelle-Zélande[9]. À titre personnel, il a reçu le titre de meilleur joueur du monde IRB de rugby à sept en 2015[10].

Bien que n'étant plus à plein temps joueur des Blitzboks, Werner Kok est retenu dans la sélection Sud-africaine qui participe à la première édition de rugby à sept aux Jeux olympiques[11]. S'il n'est jamais titularisé par son sélectionneur, il dispute les six rencontres de son équipe et inscrit un essai face aux japonais pour le match de la troisième place[12],[13].

Palmarès en rugby à septModifier

TitresModifier

Récompenses individuellesModifier

Palmarès en rugby à XVModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b « Werner Kok », sur www.itsrugby.fr (consulté le 4 février 2018)
  2. « Werner Kok », sur www.worldrugby.org (consulté le 4 février 2018)
  3. a b et c Vincent Brissonnet, « Kok : « Si je peux rester à Toulouse ou même rebondir ailleurs en France, ce serait génial » », Midi olympique,‎ (lire en ligne, consulté le 27 juillet 2019).
  4. « SA Rugby - Official Home of the Springboks », sur www.sarugby.co.za (consulté le 2 octobre 2018)
  5. « SA Rugby - Official Home of the Springboks », sur www.sarugby.co.za (consulté le 2 octobre 2018)
  6. a et b (en) « Kok bound for Olympics », sur www.sarugbymag.co.za, .
  7. (en) « Blue Bulls pip Western Province to reach final ».
  8. « Toulouse : Werner Kok rejoindra les Sharks de Durban après les JO 2020 », sur www.lequipe.fr, (consulté le 18 septembre 2019).
  9. (en) « Glasgow 2014: South Africa beat New Zealand to rugby sevens gold », sur www.bbc.com,
  10. (en) « Kok named Sevens Player of the Year », sur www.sport24.co.za,
  11. « SA Rugby - Official Home of the Springboks », sur www.sarugby.co.za (consulté le 26 novembre 2016)
  12. SARL It's rugby, « Rugby - Fiche joueur - Statistiques internationales », sur www.itsrugby.fr (consulté le 26 novembre 2016)
  13. (en-US) « South Africa trounces Japan in rugby bronze-medal match », Fox News Latino,‎ (lire en ligne, consulté le 26 novembre 2016)

Liens externesModifier