Wehrkreis XII

Carte du Wehrkreis XII, la 12e région militaire de l'Allemagne Nazie en 1943.

Le Wehrkreis XII (WK XII) était la 12e région militaire allemande.

HistoriqueModifier

Le siège de la 12e région militaire était à Wiesbaden. Pendant la Seconde Guerre mondiale, le WK XII servit de réserve pour tous les fronts. D'abord zone arrière des armées de l'Ouest, la XIIe région militaire servait de zone d'étapes et de ravitaillement pour les armées en campagne et de zone de repos et d'instruction pour les armées de réserve. À partir de 1942, elle devint aussi un réservoir pour les armées de l'Est, devenant une véritable plaque tournante pour tous les théâtres d’opération en Europe. La majorité des malgré-nous Lorrains et Luxembourgeois partirent de cette région militaire vers le front de l'Est.

Pour l'instruction des troupes, il existait plusieurs écoles d'officiers et de sous-officiers, à Wiesbaden (Unterführerschule des Wehrkreis XII) et à Metz (Nachrichtenschule der Waffen-SS et Fahnenjunkerschule VI des Heeres metz). À partir de 1943, des bataillons de combattants furent formés avec des soldats malades ou convalescents, rentrant souvent du front de l'Est, comme le Füsilier-Bataillon 462, du Major Voss. Ces unités de première réserve furent transformées en unités combattantes en , comme la 462e Volks-Grenadier-Division à Metz. Les Ersatz Division[1] restantes, composées de soldats de seconde réserve, trop âgés ou trop malades pour combattre en première ligne, remplacèrent à l'arrière ces nouvelles divisions combattantes[2].

Divisions géographiquesModifier

La XIIe région militaire comprenait les régions suivantes:

Après 1940, la XIIe région militaire intégra deux nouveaux territoires ou "CdZ-Gebiet":

Gouverneurs (Befehlshaber)Modifier

Gouverneur (Befehlshaber) de la XIIe région militaire

Grade Nom Début Fin
General der Kavallerie Franz Freiherr Kreß von Kressenstein
General der Infanterie Walter Schroth
General der Infanterie Albert Steppuhn
General der Infanterie Walther Schroth
Generalleutnant Paul Danhauser
General der Artillerie Herbert Osterkamp

Notes et référencesModifier

  1. Les Ersatz Division sont des divisions de réserve, de remplacement
  2. René Caboz, La bataille de Metz, Editions Pierron, Sarreguemines, 1984. pp. 85-105)

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Anonyme. German Order of Battle 1944: The regiments, formations and units of the German ground forces. Arms and Armour Press, Londres, 1975.
    Reproduction d'un document militaire du Haut-Commandement des Alliés, datant de 1944.
  • Anonyme. The German Remplacement Army (Ersatzheer). Military Intelligence Division, War Departement, .
    Document militaire de l'Armée US.
  • Anonyme. The German Remplacement Army (Ersatzheer), Supplement May 1945. Military Intelligence Division, War Departement, .
    Document militaire de l'Armée US, supplément au The German Remplacement Army (Ersatzheer). édition de février 1945.
  • Absolon, Rudolf. Die Wehrmacht im Dritten Reich. Boppard, Harald Boldt. 6 vol.
  • Caboz, René. La Bataille de Metz. - .Sarreguemines, 1984. (ISBN 2-7085-0022-8)* Müller-Hillebrand, Burkhard. Das Heer 1933-1945. Frankfurt, Mittler & Sohn. 3 vol.
  • Tessin, Georg. Verbände und Truppen der deutschen Wehrmacht und der Waffen-SS im Zweiten Weltkrieg 1939-1945. Biblio-Verlag, Bissendorf. 17 vol.
  • Tessin, Georg. Deutsche Verbände und Truppen 1919-1939. Biblio-Verlag, Osnabrück.

Liens internesModifier