Warner Bros. Home Entertainment

entreprise américaine
(Redirigé depuis Warner Home Video)

Warner Bros. Home Entertainment
logo de Warner Bros. Home Entertainment
Logo de Warner Bros. Home Entertainment.

Création 1978 - Warner Communications, Inc. Home Video
Dates clés 1980 - Renommage en "Warner Home Video"

2005 - Renommage en "Warner Bros. Home Entertainment"

Siège social BurbankVoir et modifier les données sur Wikidata
Drapeau des États-Unis États-Unis
Direction Jim Wuthrich (président)
Actionnaires Warner Bros.Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité Industrie vidéoludique, DVD
Produits Vidéodisque, VHS, Distribution numérique, Cartouche de jeu vidéo
Société mère Warner Bros. Entertainment
WarnerMedia
Sociétés sœurs Warner Bros. Global Brands & Experiences (en)
Warner Bros. Television
Warner Bros. Global Kids & Young Adults
Warner Bros. Digital Networks
Warner Bros. Pictures
Filiales Warner Home Video
Warner Bros. Interactive Entertainment
Site web https://www.warnerbros.com/company/divisions/home-entertainment

Warner Bros. Home Entertainment (anciennement Warner Home Video et WCI Home Video) est un éditeur de vidéo. Il s'agit d'une division de Warner Bros. Entertainment, filiale du groupe WarnerMedia.

Le rôle de la société est de publier les contenus des autres divisions de Warner Bros. Entertainment (films, téléfilms, séries, jeux vidéos). La société se compose de deux principales entités : Warner Bros. Interactive Entertainment et Warner Home Video.

HistoireModifier

Débuts (1978-1996)Modifier

La société a été fondée en 1978 avec le nom WCI Home Video (Warner Communications, Inc.). Elle est renommée deux ans plus tard en Warner Home Video.

Les 20 premiers films distribués par la société sont sous format Betamax et VHS. En 1979, d'autres films sont publiés et WCI augmente sa gamme. Certaines premières versions de cassettes étaient compressées afin de gagner du temps et de l'argent sur la bande et pour compenser le fait que les cassettes longues n'étaient pas disponibles ou peu accessibles, le système Home Video étant encore à ses débuts. Un exemple était Superman de 1978 : le film est sorti dans un format 127 minutes, alors que sa version en salles durait 143 minutes. Les vidéos produites par WCI été alors considérées comme de mauvaise qualité, par rapport aux autres éditeurs de vidéos de l'époque. Fin 1980, la qualité des éditions vidéo s'est améliorée.

La boîte qui contenait la cassette était faite de carton et s'ouvrait comme un livre, avec la distribution des acteurs à l'intérieur. En 1981, WHV est passée aux boîtes en plastique, avec un design multicolore mais qui fut abandonné pour revenir au carton. Ce n'est que durant les années 1990 que le studio relance l'utilisation de caisses en plastique pour les films de Warner Bros. Family Entertainment.

Quelques années plus tard, Warner Home Video commence à publier des contenus sous forme de vidéodisque, en utilisant des formats comme MCA DiscoVision et Selectavision de RCA, ce qui permet à ces deux sociétés de commercialiser et de distribuer les films sous leurs labels[1],[2]. En 1985, Warner publie toujours sous son propre label dans ces deux formats. Les titres de Warner Home Video continuent d'être distribués et fabriqués par Roadshow Home Video dans le monde entier, sauf en Australie et en Nouvelle-Zélande[3].

En 1990, WHV acquiert les droits du catalogue MGM/UA. Cette vente de 125 millions $ fut utilisée pour financer l'acquisition de MGM/UA par Pathé Communications Corporation[4]. Cette entente devait prendre fin 12 ans et demi plus tard mais elle fut raccourcie et en , MGM récupère les droits de ces films pour 225 millions $. En échange, Warner garde le contrôle total sur le catalogue de MGM précédant 1986, grâce à un accord antérieur qui devait expirer en 2001[5]. Avec l'acquisition de Turner, WHV conserve donc les droits des films d'avant 1986.

En 1996, la branche de distribution de Turner Entertainment, Turner Home Entertainment est absorbé au sein de WHV et l'entreprise hérite de ses contenus, y compris ceux de PBS Home Video avec qui Turner avait conclu un accord. De même pour HBO Home Entertainment qui s'incorpore à WHV durant l'année 2000.

 
Logo de Warner Home Video

Elargissement du domaine d'activité (1996-2008)Modifier

Développement du DVD & HD DVDModifier

En 1996, WHV est l'un des premiers distributeurs des majors hollywoodiens à utiliser le format DVD en publiant Twister, Assassins, Blade Runner, L'Effaceur, Le Fugitif. Le président de WHV de l’époque, Warren Lieberfarb, ayant fortement contribuer au développement du DVD, sera plus tard considéré comme le « Père du DVD » [6],[7],[8]. En 2003, WHV est le seul distributeur à proposer des films seulement en format DVD, sans équivalent en format VHS. Mais le DVD est bientôt supplanté par le HD DVD, produit par Toshiba, qui possède des capacités plus grandes. En , New Line, la Paramount, Universal et la Warner Bros. annoncent utiliser de préférence le HD DVD dans le futur plutôt que le Blu-ray qui apparait comme le concurrent de ce dernier.

Le , WHV est le premier éditeur de vidéo à publier un métrage sous 3 formats différents avec Entre deux rives qui sort en DVD, Blu-ray et HD DVD. En 2007 Paramount Home Entertainment et DreamWorks décident de n'éditer qu'en HD DVD plutôt qu'en Blu-ray, tout comme l'avait fait Universal quelque temps plus tôt[9]. En , WHV annonce que dès le mois de mai, la société proposera son catalogue exclusivement en Blu-ray et DVD[10],[11]. La plupart des grands autres éditeurs suivent cette décision. De plus Walmart, grand distributeur américain, annonce l'arrêt de la commercialisation du HD DVD. Toshiba, annonce officiellement en sa "mort", laissant le Blu-ray, format de Sony et Philips, dominer le marché[12].

Créations de nouvelles branchesModifier

En est créée Warner Bros. Interactive Entertainment (abrégée en WBIE), division destinée à produire des jeux vidéos adaptés des franchises de Warner Bros. Entertainment[13]. La même année, cette nouvelle branche rachète le studio de développement Monolith Productions[14] et l'année suivante, le label WB Games est créé (c'est aujourd'hui le nom usuel de WBIE).

C'est pour cette raison qu'en 2005, Warner Home Video change de nom pour Warner Bros. Home Entertainment[13]. L'entreprise a pour but désormais de gérer toutes les affaires de la Warner Bros. ayant un rapport avec le divertissement à domicile[13]. Cependant, la division concernant la publication et la distribution garde le même nom et les programmes restent distribués sous le label Warner Home Video.

La division jeux vidéos, Warner Bros. Interactive Entertainment, s'accroit petit à petit[15], en rachetant notamment TT Games en 2007 pour 100 millions £[16], NetherRealm Studios en et Rocksteady Studios en .

En 2006, la Warner annonce entrer dans la marché du direct-to-video, c'est-à-dire du contenu destiné uniquement à la consommation des ménages chez eux. Le premier film est distribué : il s'agit de Shérif, fais-moi peur : Naissance d'une légende[17],[18]. Est créée pour l'occasion Warner Premiere, une nouvelle division ayant pour but de produire des films destinés directement à la consommation à domicile.

New Line Home Video (puis New Line Home Entertainment) devient une division de WHV lors de son acquisition en 2008 avant d'être totalement absorbée en 2010.

Warner Archive Collection & Digital (2009-2018)Modifier

En 2009, Warner Home Video présente la Warner Archive Collection (en), qui permet au public de choisir lui-même les films et séries qu'il veut avoir en DVD et qui n'existe pas déjà. C'est un système de fabrication à la demande. Tous les catalogues de Warner et Turner sont disponibles. Les films sont disponibles en DVD ou en version numérique et sont à commander sur le site de Warner Bros., Amazon ou Movies Unlimited[19]. En vu du succès produit, Sony[20], la Paramount[21], la MGM[22], Universal, la Fox et Disney ont aussi lancé leur service de fabrication à la demande. Lionsgate, CBS, MTV, Nickelodeon ont également lancé leur service via Amazon CreateSpace[23].

En , WHV et Sony Pictures Home Entertainment annoncent que Warner Archive Collection propose désormais des titres de Sony[24]. Certains films de MGM sont aussi proposés sur Warner Archive Collection[25].

En 2011, Warner Bros. signe un partenariat avec Lego : de nombreux films et jeux sont donc produits, développés et distribués par Warner Bros. et ses filiales[26]. Ce partenariat expire en 2020, au profit de Universal Studios[27],[28].

Entrée du Blu-ray dans Warner ArchiveModifier

 
Logo de Warner Archive

En , la Warner annonce la fermeture de Warner Premiere pour cause de rendements incertains du à la crise qui frappe le marché du DVD[29]. Les productions destinées au marché de la vidéo sont donc désormais gérées par WHV.

En , Gypsy, Vénus de Broadway et Piège mortel sont proposés en Blu-ray sur Warner Archive pour la première fois. Bon nombre de programmes sont désormais disponibles en Blu-ray[30]. En , un accord est signé entre Paramount Home Media Distribution et WHV. Cette dernière obtient les droits de distribution et de publication de 600 films Paramount. Ces titres sont disponibles via Warner Archive Collection. Ce contrat dura de janvier 2013 à 2017[31].

En , des séries télévisées comme IZombie, Les 100, Longmire, The Originals, Lucifer sont disponibles en Blu-ray sur Warner Archive.

Entrée du SVOD & Warner Archive InstantModifier

En 2014 est ouvert un service de vidéo à la demande, Warner Archive Instant. Comme Netflix, il propose à ses abonnés des programmes via le site. Le service est réservé aux résidents des Etats-Unis[32].

En , le service VOD ferme et certains des films sont transférés à un autre service de streaming, FilmStruck (en)[33], mais celui ferme en [34].

WBHE de nos jours (2018-Aujourd'hui)Modifier

Le , WBHE et Universal Pictures Home Entertainment annonce s'associer pour un partenariat de 10 ans visant à promouvoir leurs marques, labels et programmes de manière optimale[35].

CatalogueModifier

Warner Home VideoModifier

En 2000, la société se voit attribuer les droits de distribution en Amérique du Nord des productions de la BBC, qui étaient auparavant distribués par CBS/Fox Video (en). Plusieurs de ces productions ont été rééditées sous le label WHV, d'abord en VHS, puis en DVD. Ce partenariat a pris fin en 2007 lorsque la BBC a commencé à distribuer elle-même ses productions aux États-Unis[36]. WHV distribuait également les programmes de PBS Home Video et PBS Kids jusqu'à 2004[37], ceux de Big Idea Productions de 2002 à 2004[38], ceux de LeapFrog (en) de 2003 à 2005[39] et ceux de The Wiggles de 2007 à 2011[40]. Plus récemment WHV distribuait les productions de Sesame Street de 2010 jusqu'à 2018[41], ceux d'American Girl (en)[42], National Geographic Society[43] et les programmes sportifs américains NBA[44], NFL[45] et NHL[46].

Le , WHV remplace Cinedigm dans la distribution du contenu de la bibliothèque WWE dans une transaction avec la WWE, y compris le contenu de l'ancienne société sœur World Championship Wrestling.

Aujourd'hui, Warner Home Video publie tous les titres de la bibliothèque de cinéma et de télévision de Warner Bros. Entertainment, ainsi que des programmes provenant de d'autres sociétés. Actuellement, WHV sert également de distributeur pour des produits de télévision et films publiés par DC Entertainment, DC Films, Cartoon Network, Adult Swim, ainsi que tous les autres filières du groupe WarnerMedia (Home Box Office Group, TCM, truTV, TNT, CNN Group,...)

La société distribue également tous le catalogue de Turner Entertainment Co. (Ex : Pré-mai MGM / de la bibliothèque United Artists, RKO Pictures, Warner Bros. (pré -1950) ) mais également de sociétés tierces comme Samuel Goldwyn Productions, Lego et WWE Studios.

Warner Bros. Interactive EntertainmentModifier

Le catalogue de WBIE compte toutes les franchises de Warner Bros. Entertainment (Looney Tunes, Merrie Melodies, DC, Wizarding World, Terre du Milieu, Game of Thrones, Scooby-Doo, Tom et Jerry,...) mais aussi les frachises propres au studios de développement (F.E.A.R., Mortal Kombat,...).

Voir liste de jeux WBIE (en)

WBIE développe aussi en partenariat avec Lego : la société produit des jeux Lego pour ses franchises (citées au dessus), celles de Lego (Lego City, Lego Ninjago, Lego Legends of Chima), mais aussi celles de concurrents comme Universal (Jurassic World) ou Disney (Disney Infinity, Marvel, Star Wars), notamment depuis la disparition de Vivendi Games[47],[48] en 2008 et celle de Disney Interactive Studios en 2017[49].

DivisionsModifier

 
Ancien logo de Warner Bros. Home Entertainment

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Feature Films », MCA DiscoVision Library (consulté le 22 mars 2020)
  2. (en) « RCA and Warner Home Video in Video Disc Agreements », sur cedmagic.com, CED Magic (consulté le 22 mars 2020)
  3. (en) Claudia Eller, « Warner, Village Roadshow Plan 20-Movie Joint Venture », Los Angeles Times,‎ (lire en ligne)
  4. (en) Michael Lev, « THE MEDIA BUSINESS; Pathe Settles Time Warner Dispute », New York Times,‎ (lire en ligne)
  5. (en) Martin Peers, « MGM presses stop on WB homevid deal », Variety,‎ (lire en ligne)
  6. Aurélien Ferenczi, « L'homme qui a inventé le DVD cherche encore... », Télérama,‎ (lire en ligne)
  7. (en) James Greenberg, « Private Sector; The Would-Be King of the DVD », New York Times,‎ (lire en ligne)
  8. (en) Scott Hettrick, « Lieberfarb’s legacy: solid vid amid skid », Variety,‎ 24 jullet 2002 (lire en ligne)
  9. Vincent Ramarques, « Michael Bay se prononce à nouveau pour le Blu-ray », Clubic,‎ (lire en ligne)
  10. (en) « Warner Bros Goes Blu-Ray Exclusive », sur wikiwix.com, ConsoleWatcher, (consulté le 28 mars 2020)
  11. (en) « Warner Bros. Entertainment to Release Its High-Definition DVD Titles Exclusively in the Blu-Ray Disc Format Beginning Later This Year », sur warnermediagroup.com, WarnerMedia, (consulté le 28 mars 2020)
  12. (en) « Toshiba Announces Discontinuation of HD DVD Businesses », sur toshiba.co.jp, Toshiba, (consulté le 28 mars 2020)
  13. a b et c (en) « Home Entertainment », sur warnerbros.com, Warner Bros.
  14. (en) Derek Sooman, « Warner Bros. Buys Monolith », Techspot,‎ (lire en ligne)
  15. (en) « Q&A: Warner Bros' Ryan Talks Expansion, Acquisition, Superheroes », Gamasutra,‎ (lire en ligne)
  16. (en) Ludwig Kietzmann, « Report: TT Games sold to Warner Bros. for approx. $210 million », engadget,‎ (lire en ligne)
  17. (en) « 3) The first cinematic feature film commercially released on DVD was Twister. », Pub Quiz Ammo,‎ (lire en ligne)
  18. (en) « Twister DVD », sur blu-ray.com, Blu-ray.com, (consulté le 23 mars 2020)
  19. (en) Ty Burr, « Classic movies made to order », boston.com,‎ (lire en ligne)
  20. (en) « Sony Bows Screen Classics On Demand DVD », Home Media Magazine,‎ (lire en ligne)
  21. (en) « Paramount Home Entertainment Joins the AV Entertainment Catalog », sur alliedvaughn.com, AVMOD (consulté le 25 mars 2020)
  22. (en) SeanAx, « MGM on MOD: The MGM Limited Edition Collection », MSN Entertainment,‎ (lire en ligne)
  23. (en) « Amazon Adds More Classic Content for Customers to Enjoy in the "Never Before on DVD" Store », CreateSpace,‎ (lire en ligne)
  24. (en) « Warner Archive Collection To Offer Titles From Sony Pictures' "Screen Classics By Request" », sur sonypictures.com, Sony Pictures, (consulté le 25 mars 2020)
  25. (en) David Mermelstein, « MOD Movies for Intrepid Cineastes », The Wall Street Journal,‎ (lire en ligne)
  26. Will, « Warner Bros signe un partenariat avec LEGO », Brick Heroes,‎ 20 jullet 2011 (lire en ligne)
  27. (en) Kevin Burwick, « LEGO Franchise Will Likely Leave Warner Bros. for Universal », Movieweb,‎ (lire en ligne)
  28. (en) Borys Kit, « Universal, Lego in Talks for Film Partnership », The Hollywood Reporter,‎ (lire en ligne)
  29. (en) Brent Lang, « Warner Bros. Shuts Down Warner Premiere (Exclusive) », The Wrap,‎ (lire en ligne)
  30. (en) Tom Landy, « The Warner Archives Collection Announces First MOD Blu-rays », High-Def Digest,‎ (lire en ligne)
  31. (en) Carolyn Giardina, « Warner Bros. to Distribute 600 Paramount Movies on Home Video », The Hollywood Reporter,‎ (lire en ligne)
  32. (en) Mike Snider, « Cutting the Cord: Warner Archive Instant delivers a stream of rarities », USA Today,‎ (lire en ligne)
  33. (en) Bruce Haring, « FilmStruck Adds Warner Bros. Films As Warner Archive Sunsets », Deadline,‎ (lire en ligne)
  34. (en) Todd Spangler, « WarnerMedia’s FilmStruck Subscription-Streaming Service to Shut Down », Variety,‎ (lire en ligne)
  35. (en) Anthony D'Alessandro, « Universal & Warner Bros. Form Home Entertainment Joint Venture », Deadline,‎ (lire en ligne)
  36. (en) « BBC Worldwide Americas And Warner Home Video Announce Distribution Deal », sur warnerbros.com, Warner Bros., (consulté le 23 mars 2020)
  37. (en) « Paramount To Distribute PBS Vids », Billboard,‎ (lire en ligne)
  38. (en) Leigh Godfrey, « Big Idea And Warner In Video Distribution Agreement », Animation World Network,‎ (lire en ligne)
  39. (en) « Warner Home Video Enters Into Distribution Agreement For Multiple Titles With LeapFrog Enterprises “Best Educational Toy Of The Year”* Manufacturer », sur warnerbros.com, Warner Bros., (consulté le 23 mars 2020)
  40. (en) « “The Wiggles: Getting Strong!” DVD From Warner Home Video », sur warnerbros.com, Warner Bros., (consulté le 23 mars 2020)
  41. (en) « Warner Home Video And Sesame Workshop Announce An Exclusive Home Entertainment Distribution Agreement For “Sesame Street” », sur warnerbros.com, Warner Bros., (consulté le 23 mars 2020)
  42. (en) « American Doll in video deal », UPI,‎ (lire en ligne)
  43. (en) « Press Room », sur nationalgeographicpartners.com, National Geographic
  44. (en) « greatest moments nba history dvd warner home video », sur warnerbros.com, Warner Bros. (consulté le 23 mars 2020)
  45. (en) « Warner Home Video Teams Up With NFL Films For Marketing & Distribution Of NFL Titles », sur warnerbros.com, Warner Bros., (consulté le 23 mars 2020)
  46. (en) « Warner Home Video And NHL Unite For Exclusive Worldwide Distribution Of NHL Titles », sur warnerbros.com, Warner Bros., (consulté le 23 mars 2020)
  47. (en) Leigh Alexander, « Activision Blizzard Merger Official », Kotaku,‎ (lire en ligne)
  48. (en) Leigh Alexander, « Activision Blizzard Merger Finalized », Kotaku,‎ (lire en ligne)
  49. (en) Alissa McAloon, « Disney Infinity dev revived and re-opened by Warner Bros. », Gamasutra,‎ (www.gamasutra.com/view/news/289935/Disney_Infinity_dev_revived_and_reopened_by_Warner_Bros.php)

Liens externesModifier