Wang Yun (Dynastie Qing)

écrivaine chinoise
Wang Yun
Nom de naissance Wang
Naissance
Chang'an (Chine)
Décès
Auteur
Langue d’écriture chinois
Genres
chuanqi, poésie

Wang Yun (chinois 王筠 ; pinyin Wáng yún), née en 1749 à Chang'an, morte en 1819, est une poétesse et dramaturge chinoise.

Œuvre dramatiqueModifier

Dramaturge, Wang Yun est l'auteur de trois pièces (chuanqi) : Fanhua meng (Rêve de prospérité, vers 1770), Quan fu ji (Complet bonheur, 1779) et You xian meng (Visite en rêve auprès des immortels).

Enfant douée, Wang Yun exprime sa frustration de ne pouvoir faire une carrière en passant les examens officiels, à l'égal des hommes, dans sa pièce Fanhua meng. L'héroïne en est une femme, Wang Menglin, travestie en homme, passant les examens et faisant carrière[1]. Le thème de la femme travestie n'est pas inhabituel chez les femmes dramaturges. Wang Yun le pousse jusqu'à faire rêver son héroïne d'un mariage avec une autre femme et deux concubines[2].

RéférencesModifier

  1. Kathryn Lowry et Paul S. Ropp, dans Chang et Saussy 1999, p. 531
  2. Shang Wei, dans Kang-I Sun et Stephen Owen (éd.), The Cambridge History of Chinese Literature, vol. II, Cambridge University Press, 2010, p. 333

BibliographieModifier

  • (en) Kang-i Sun Chang (dir.) et Haun Saussy (dir.), Women Writers of Traditional China: An Anthology of Poetry and Criticism, Stanford University Press, — Wang Yun, p. 531-538

Liens externesModifier