Wang Qishan

homme d'État et vice-président de la République populaire de Chine

Wang Qishan
Illustration.
Wang Qishan en mars 2016.
Fonctions
Vice-président de la république populaire de Chine
En fonction depuis le
(3 ans, 7 mois et 4 jours)
Élection
Président Xi Jinping
Prédécesseur Li Yuanchao
Secrétaire du Comité central pour l'inspection disciplinaire du Parti communiste chinois

(4 ans, 11 mois et 10 jours)
Prédécesseur He Guoqiang
Successeur Zhao Leji
Vice-Premier ministre de la république populaire de Chine

(4 ans, 11 mois et 27 jours)
Président Hu Jintao
Premier ministre Wen Jiabao
Prédécesseur Hui Liangyu
Successeur Ma Kai
Biographie
Date de naissance (73 ans)
Lieu de naissance Qingdao (Shandong, Chine)
Nationalité Chinoise
Parti politique Parti communiste chinois
Entourage Yao Yilin (gendre)
Diplômé de Université Northwest
Résidence Pékin (Chine)

Wang Qishan
Vice-Premier ministre de la république populaire de Chine

Wang Qishan (chinois simplifié : 王岐山), né le à Qingdao, est un homme politique chinois, membre du Parti communiste (PCC). Il est vice-président de la république populaire de Chine depuis 2018.

BiographieModifier

Wang Qishan est un prince rouge, dont le père était à la tête de la province du Shanxi et son beau-père, Yao Yilin, premier vice-Premier ministre[1]. Entre 1969 et 1971, dans le cadre du mouvement d'envoi des zhiqing à la campagne, il part travailler dans la commune de Fengzhuang, district de Yan'an, dans la province du Shaanxi[2]. Il y rencontre et aide le jeune Xi Jinping, lui aussi envoyé travailler à la campagne. Ils deviennent amis[3].

De 1994 à 1997, Wang est gouverneur de la China Construction Bank, l'une des principales banques du pays[4].

Quand le maire de Pékin Meng Xuenong (en) est limogé en pour sa mauvaise gestion de l'épidémie de SRAS, le Parti nomme Wang pour le remplacer, d'abord par intérim puis de manière permanente à partir de . Pendant son mandat, il prend aussi une part primordiale dans l'organisation des Jeux olympiques d'été de 2008 en tant que chef exécutif du comité d'organisation[5],[4].

Wang Qishan est membre du Bureau politique du 17e Comité central du PCC entre 2007 et 2013 et vice-Premier ministre chinois de 2008 à 2013. En , il devient l'un des sept membres du Comité permanent du bureau politique et secrétaire du Comité central pour l'inspection disciplinaire du Parti communiste chinois[6], avec pour mission de moraliser cette commission de discipline (l'instance de lutte contre la corruption dans le parti) dont les membres auraient la réputation de s’enrichir sur le dos des personnes corrompues qu’ils sont amenés à contrôler[7].

En , il quitte ses fonctions à la tête du Parti après le 19e congrès. Le , il est élu vice-président de la république populaire par l'Assemblée nationale populaire[8]. Wang est décrit comme l'un des plus proches alliés de Xi[5].

RéférencesModifier

  1. (en) « Wang Qishan, Li Yuanchao get high approval ratings in party poll: Insider », sur South China Morning Post,
  2. Wang Qishan
  3. Frédéric Lemaître, « Le vice-président chinois au centre de rumeurs sur son éventuelle disgrâce », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  4. a et b (en) https://www.chinavitae.com/biography/Wang_Qishan/career
  5. a et b Brice Pedroletti, « Wang Qishan, un ami loyal de Xi Jinping, nommé à la vice-présidence chinoise », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  6. « Wang Qishan élu au Comité central du PCC et à la Commission centrale de Contrôle de la Discipline », sur Xinhua,
  7. Ursula Gauthier, « Chine : un nouveau patron pour lutter contre les ripoux », sur nouvelobs.com,
  8. « Chine: qui est Wang Qishan, le nouveau vice-président de Xi Jinping ? », sur rfi.fr,

Liens externesModifier