Walther Krause

militaire allemand

Walther Krause
Naissance 31 décembre 1890
Schweidnitz
Décès 25 octobre 1960 (à 69 ans)
Göttingen
Origine Allemand
Allégeance Flag of Germany (1867–1919).svg Empire allemand
Flag of Germany.svg République de Weimar
Flag of Germany (1935–1945).svg Troisième Reich
Arme War Ensign of Germany (1903–1919).svg Deutsches Reichsheer
War Ensign of Germany (1922–1933).svg Reichswehr
Balkenkreuz.svg Wehrmacht, Heer
Grade Generalleutnant
Années de service 1909-1945
Commandement 14. Infanterie-Division (mot.)
170. Infanterie-Division
Conflits Première Guerre mondiale,
Seconde Guerre mondiale
Faits d'armes Seconde Guerre mondiale
Distinctions Croix de chevalier de la Croix de fer
Croix allemande

Walther Krause ( à Schweidnitz - à Göttingen) est un Generalleutnant allemand qui a servi au sein de la Heer dans la Wehrmacht pendant la Seconde Guerre mondiale.

Il a été récipiendaire de la Croix de chevalier de la Croix de fer. Cette décoration est attribuée pour récompenser un acte d'une extrême bravoure sur le champ de bataille ou un commandement militaire avec succès.

BiographieModifier

Krause s’engage le , comme enseigne dans le 3e Régiment d'infanterie de Silésie. Promu au grade de sous-lieutenant en 1910, il est nommé chef de peloton au début de la Première Guerre mondiale. Blessé le , Krause est promu lieutenant en . Il commande ensuite différentes compagnies jusqu’à la fin de la guerre. Après l’Armistice, Krause reste dans l’armée. Il commande différentes unités dans l’infanterie, comme commandant en 1932, lieutenant-colonel en 1935, puis colonel en 1938.

Le , il est nommé commandant de l'École d'infanterie de Doeberitz. Nommé Generalmajor le , il commande la 14e division d'infanterie motorisée. Krause est promu Generalleutnant le . À partir du , le général Krause commande la 462e division d'infanterie sur le secteur de Metz-Thionville-Luxembourg. Au cours de la bataille de Metz, il participe activement[1] à la défense de l’ancienne forteresse[2] du Reich allemand. Remplacé le par le Haut Commandement, Krause est envoyé à l’arrière, où il reste jusqu’à la fin de la guerre. Il restera prisonnier de guerre du au .

PromotionsModifier

Fähnrich
Leutnant
Oberleutnant
Hauptmann
Major
Oberstleutnant
Oberst
Generalmajor
Generalleutnant

DécorationsModifier

RéférencesModifier

Citations
  1. René Caboz, La Bataille de Metz. 25 août - 15 septembre 1944, Sarreguemines, 1984. (pp124-138)
  2. Avec ses deux ceintures fortifiées, la ville de Metz passait pour la première place forte du Reich allemand avant la Première guerre mondiale. (in L’Express, no 2937, du 18 au 24 octobre 2007, dossier « Metz en 1900 ».
  3. Fellgiebel 2000, p. 224.
Source

Bibliographie
  • (de) Fellgiebel, Walther-Peer (2000). Die Träger des Ritterkreuzes des Eisernen Kreuzes 1939-1945. Friedburg, Allemagne: Podzun-Pallas. (ISBN 3-7909-0284-5).
  • (de) Veit Scherzer, Die Ritterkreuzträger : die Inhaber des Ritterkreuzes des Eisernen Kreuzes 1939-1945 von Heer, Luftwaffe, Kriegsmarine, Waffen-SS, Volkssturm sowie mit Deutschland verbündeter Streitkräfte nach den Unterlagen des Bundesarchivs, Ranis/Jena, Scherzers Militaer-Verlag, (réimpr. 2005, 2006), 846 p. (ISBN 3-938-84517-1 et 978-3-938-84517-2, OCLC 891773959).
Liens externes