Ouvrir le menu principal

Waldshut-Tiengen

commune allemande

Waldshut-Tiengen
Waldshut-Tiengen
Blason de Waldshut-Tiengen
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Flag of Baden-Württemberg.svg Bade-Wurtemberg
District
(Regierungsbezirk)
Fribourg-en-Brisgau
Arrondissement
(Landkreis)
Waldshut
Nombre de quartiers
(Ortsteile)
12
Bourgmestre
(Oberbürgermeister)
Philipp Frank
Partis au pouvoir CDU
Code postal 79761
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
08 3 37 126
Indicatif téléphonique +49-07741, +49-07751 et +49-07755
Immatriculation WT
Démographie
Population 23 674 hab. (31 décembre 2015)
Densité 304 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 37′ 23″ nord, 8° 12′ 52″ est
Altitude 341 m
Superficie 7 797 ha = 77,97 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte administrative d'Allemagne
City locator 14.svg
Waldshut-Tiengen

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte topographique d'Allemagne
City locator 14.svg
Waldshut-Tiengen
Liens
Site web www.waldshut-tiengen.de

Waldshut-Tiengen est une ville allemande située à la frontière suisse, dans le sud-ouest du Bade-Wurtemberg. C'est la ville la plus importante et le chef-lieu de l'arrondissement de Waldshut.

Le rassemblement des villages de Waldshut et de Tiengen afin de créer la ville de Waldshut-Tiengen a eu lieu en 1975, amenant la population totale à plus de 20000 habitants. Le 1er juillet 1976 la ville obtient le statut de Grande ville d'arrondissement (Große Kreisstadt) de la part du gouvernement du Bade-Wurtemberg. Waldshut-Tiengen fait également partie d'une communauté des communes (Vereinbarte Verwaltungsgemeinschaft) avec les communes de Dogern, Lauchringen et Weilheim.

Château de Tiengen

GéographieModifier

La ville de Waldshut-Tiengen est située à l’extrême sud de la Forêt-Noire, sur les bords du Rhin, frontière naturelle à cet endroit entre l'Allemagne et la Suisse. La rivière Aar se déverse dans le Rhin à environ 2 km à l'est de Waldshut, tandis que la Wutach rencontre le Rhin à côté de Tiengen. Dans les environs de la commune, on trouve également les rivières Steina et Schlücht, qui se déversent toutes deux dans la Wutach. Ce qui a valu à Tiengen d'être surnommée la ville des quatre vallées (Viertälerstadt).

Au sud de Waldshut se dresse la Chindlistein, un mégalithe longtemps associé à des rituels de fertilité.

Villes alentourModifier

Dans le sens des aiguilles d'une montre et à partir de l'ouest, on trouve autour de Waldshut-Tiengen les villes et villages suivants: Dogern, Albbruck, Weilheim, Ühlingen-Birkendorf, Wutöschingen, Lauchringen and Küssaberg (dans le district de Waldshut) et plus loin, sur l'autre rive du Rhin: Koblenz, Leuggern et Full-Reuenthal (dans le canton d'Argovie, Suisse).

CompositionModifier

La commune est composée des villages de Waldshut, Tiengen, et neuf communes petit à petit incluses dans les deux villes principales. Ces communes sont Aichen (avec Gutenburg), Breitenfeld, Detzeln, Eschbach, Gurtweil, Indlekofen, Krenkingen, Oberalpfen and Waldkirch (avec Gaiß et Schmitzingen). Pour ces neuf communes indépendantes par le passé, ainsi que la commune de Schmitzingen (qui faisait partie de Waldkirch), des localités (Ortschaften) ont été constituées. Localité dans le sens d'entité municipale comme défini par les textes de loi du Bade-Wurtenberg, ce qui signifie que chaque commune a un conseil communal élu par le peuple lors des élections municipales, et chaque conseil un président ou une présidente.

HistoireModifier

Jusqu'en 1803, Waldshut fait partie de l'Autriche antérieure. Tiengen/Hochrhein (Tiengen/Oberrhein jusqu'au 2 septembre 1964) était la résidence des Landgraves de Klettgau et appartenait donc aux comtes de Sulz, puis, à l'extinction de la lignée, aux Princes de Schwarzenberg.

Gurtweil appartient à l'Abbaye de Saint-Gall (Suisse), puis au monastère de Rheinau (Suisse), et après la guerre de 30 Ans, au monastère bénédictin de Saint-Blaise, en Forêt-Noire.

Pendant la guerre de Waldshut en 1468 - un conflit local pour la gouvernance du sud de la région de la Forêt-Noire - Tiengen est intégrée dans la Confédération suisse (Eidgenossenschaft), alors que Waldshut est assiégée et en partie détruite.
En 1805, Waldshut est rattachée au Pays de Bade et devient le siège d'un Amt, changeant souvent jusqu'en 1939 où il se transforme alors pour le district de Waldshut. En 1973, l'étendue du district est augmentée grâce à la réforme municipale.

De même, Tiengen est rattachée au Pays de Bade en 1806 et appartient à l'Amt de Klettgau, et en 1812 à l'Amt régional de Tiengen, qui est à son tour aboli en 1819. Depuis lors, la ville fait partie de l'Amt régional de Waldshut.

PolitiqueModifier

Maires de la villeModifier

Maires de WaldshutModifier

  • -1810 : Karl Josef Haitz
  • 1810-1817 : Ignaz Straubhaar
  • 1817-1819 : Martin Bähr
  • 1819-1830 : Johann Jakob Soder
  • 1830-1834 : Anton Bähr
  • 1834-1840 : Balthasar Merzler
  • 1840-1865 : Vinzenz Bürgi
  • 1865-1878 : Gustav Straubhaar
  • 1878-1885 : Karl Frowin Mayer
  • 1885-1894 : Alois Lang
  • 1894-1910 : Leopold Büchele
  • 1910-1923 : Leopold Kupferschmid
  • 1924-1931 : Dr Paul Horster
  • 1932-1942 : Albert Wild
  • 1942-1945 : August Birkenmeier
  • 1945-1957 : Hermann Dietsche
  • 1965-1975 : Dr Friedrich Wilhelm Utsch

Maires de TiengenModifier

  • -1824 : Melchior Rutschmann
  • 1824-1838 : Xaver Kaiser
  • 1839-1861 : Franz Xaver Rutschmann
  • 1861-1873 : Ludwig Thoma
  • 1873-1879 : Franz Joseph Seeger
  • 1879-1885 : Joseph Bindert
  • 1885-1907 : Heinrich Maier
  • 1907-1917 : Karl Pfister
  • 1919-1927 : Wilhelm Haiß
  • 1927-1934 : Dr Josef Frantzen
  • 1935-1945 : Wilhelm Gutmann, NSDAP
  • 1945 : Ernst Herion
  • 1945-1946 : Alois Multerer
  • 1946-1948 : Alfons Kirchgäßner (suspendu en 1947-48, remplacé par Josef Hürst)
  • 1948-1951 : Josef Hürst
  • 1951-1961 : Georg Möllmann
  • 1961-1975 : Franz Schmidt

Maires de Waldshut-Tiengen depuis 1975Modifier

  • 1975-1994 : Franz-Joseph Dresen
  • 1994-2015 : Martin Albers
  • 2015 : Philipp Frank

ÉconomieModifier

JumelagesModifier

Pour plus de détails concernant la naissance de ces jumelages, voir l'article Histoire de la cité scolaire Augustin-Thierry.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :