Walbourg

commune française du département du Bas-Rhin

Walbourg [valbuʁ] Écouter est une commune française située dans la circonscription administrative du Bas-Rhin et, depuis le , dans le territoire de la Collectivité européenne d'Alsace, en région Grand Est.

Walbourg
Walbourg
Église Sainte-Walburge.
Blason de Walbourg
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Collectivité territoriale Collectivité européenne d'Alsace
Circonscription départementale Bas-Rhin
Arrondissement Haguenau-Wissembourg
Intercommunalité Communauté de communes Sauer-Pechelbronn
Maire
Mandat
Francis Schneider
2020-2026
Code postal 67360
Code commune 67511
Démographie
Population
municipale
931 hab. (2021 en augmentation de 5,68 % par rapport à 2015)
Densité 175 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 53′ 15″ nord, 7° 47′ 24″ est
Altitude Min. 146 m
Max. 177 m
Superficie 5,33 km2
Type Bourg rural
Unité urbaine Hors unité urbaine
Aire d'attraction Haguenau
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Reichshoffen
Législatives Huitième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
Walbourg
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
Walbourg
Géolocalisation sur la carte : Bas-Rhin
Voir sur la carte topographique du Bas-Rhin
Walbourg
Géolocalisation sur la carte : Grand Est
Voir sur la carte administrative du Grand Est
Walbourg

Cette commune se trouve dans la région historique et culturelle d'Alsace.

Ses habitants sont appelés les Walbourgeois.

Géographie

modifier

Localisation

modifier

La localité fait partie de la région naturelle Outre-Forêt[1].

Communes limitrophes

modifier

Walbourg est un village proche de Biblisheim, Durrenbach et Hinterfeld, à quelques kilomètres au nord de Haguenau.

Communes limitrophes de Walbourg
Durrenbach Biblisheim
Hegeney   Haguenau
Eschbach Haguenau Haguenau

Géologie et relief

modifier

Le territoire de la commune est essentiellement agricole.

Sismicité

modifier

La commune est située en zone de sismicité modérée[2].

Hydrographie

modifier

La commune est dans le bassin versant du Rhin au sein du bassin Rhin-Meuse. Elle est drainée par le ruisseau l'Eberbach, le ruisseau le Halbmuhlbach, le ruisseau le Gefaelbaechel et le ruisseau le Glaswinkolgraben[3],[Carte 1].

L'Eberbach, d'une longueur de 44 km, prend sa source dans la commune de Gundershoffen et se jette dans la Sauer à Forstfeld, après avoir traversé 14 communes[4].

Le Halbmuhlbach, d'une longueur de 23 km, prend sa source dans la commune de Durrenbach et se jette dans la Sauer à Haguenau, après avoir traversé quatre communes[5].

 
Réseau hydrographique de Walbourg[Note 1].

La commune dispose d'une station d'épuration d'une capacité de 3 150 équivalent-habitants ; les eaux sont rejetées au ruisseau le Halbmuhlbach[6],[7].

En 2010, le climat de la commune est de type climat des marges montargnardes, selon une étude du Centre national de la recherche scientifique s'appuyant sur une série de données couvrant la période 1971-2000[8]. En 2020, Météo-France publie une typologie des climats de la France métropolitaine dans laquelle la commune est exposée à un climat semi-continental et est dans une zone de transition entre les régions climatiques « Vosges » et « Alsace »[9].

Pour la période 1971-2000, la température annuelle moyenne est de 10,6 °C, avec une amplitude thermique annuelle de 17,8 °C. Le cumul annuel moyen de précipitations est de 792 mm, avec 11 jours de précipitations en janvier et 10,2 jours en juillet[8]. Pour la période 1991-2020, la température moyenne annuelle observée sur la station météorologique de Météo-France la plus proche, « Preuschdorf », sur la commune de Preuschdorf à 7 km à vol d'oiseau[10], est de 11,3 °C et le cumul annuel moyen de précipitations est de 834,2 mm. La température maximale relevée sur cette station est de 39,8 °C, atteinte le ; la température minimale est de −19,9 °C, atteinte le [Note 2],[11],[12].

Les paramètres climatiques de la commune ont été estimés pour le milieu du siècle (2041-2070) selon différents scénarios d'émission de gaz à effet de serre à partir des nouvelles projections climatiques de référence DRIAS-2020[13]. Ils sont consultables sur un site dédié publié par Météo-France en novembre 2022[14].

Intercommunalité

modifier

La commune est membre de la communauté de communes Sauer-Pechelbronn.

Urbanisme

modifier

Typologie

modifier

Au , Walbourg est catégorisée bourg rural, selon la nouvelle grille communale de densité à sept niveaux définie par l'Insee en 2022[15]. Elle est située hors unité urbaine[16]. Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Haguenau, dont elle est une commune de la couronne[Note 3],[16]. Cette aire, qui regroupe 34 communes, est catégorisée dans les aires de 50 000 à moins de 200 000 habitants[17],[18].

Voies de communications et transports

modifier

Voies routières

modifier

Commune desservie par :

  • la D 263[19],
  • la D 86 depuis Morsbronn-les-Bains et Durrenbach,
  • la D 72 depuis Mertzwiller.

Transports en commun

modifier
Lignes SNCF
modifier
 
La gare de Haguenau.

Lignes SNCF les plus proches :

Occupation des sols

modifier

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (67,8 % en 2018), néanmoins en diminution par rapport à 1990 (69,7 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : terres arables (43,6 %), prairies (21,7 %), forêts (18,1 %), zones urbanisées (14,1 %), zones agricoles hétérogènes (2,5 %)[20]. L'évolution de l’occupation des sols de la commune et de ses infrastructures peut être observée sur les différentes représentations cartographiques du territoire : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et les cartes ou photos aériennes de l'IGN pour la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[Carte 2].

 
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

Toponymie

modifier
  • En allemand : Walburg[21].

Histoire

modifier

L'origine du village est l'abbaye de Sainte-Walburge fondée dans la « Forêt Sainte », au nord de Haguenau. L'origine remonte à 1074 avec l'autorisation donnée par Thierry de Montbéliard à des moines de fonder une celle.

La fondation de l'abbaye doit remonter à l'intervention de Frédéric de Staufen, duc de Souabe, et à Pierre de Lutzelbourg, vers 1100.

Le nom de Walbourg est une déformation de Walburge[22].

La restauration des vitraux du chœur a bénéficié du soutien de la Fondation du patrimoine[23].

Politique et administration

modifier

Liste des maires

modifier
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1816 1848 Michel Saglio[24]    
1895 1907 Richard Haniel    
mars 2001 mars 2014 Alphonse Sibler    
mars 2014 En cours
(au 31 mai 2020)
Francis Schneider[25]
Réélu pour le mandat 2020-2026
   

Budget et fiscalité 2022

modifier
 
La mairie.
 
Salle communale de Walbourg-Hinterfeld.

En 2022, le budget de la commune était constitué ainsi[26] :

  • total des produits de fonctionnement : 576 000 , soit 471  par habitant ;
  • total des charges de fonctionnement : 428 000 , soit 350  par habitant ;
  • total des ressources d'investissement : 256 000 , soit 210  par habitant ;
  • total des emplois d'investissement : 82 000 , soit 67  par habitant ;
  • endettement : 222 000 , soit 242  par habitant.

Avec les taux de fiscalité suivants :

  • taxe d'habitation : 13,83 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés bâties : 28,67 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés non bâties : 61,78 % ;
  • taxe additionnelle à la taxe foncière sur les propriétés non bâties : 0 % ;
  • cotisation foncière des entreprises : 0 %.

Chiffres clés Revenus et pauvreté des ménages en 2020 : médiane en 2020 du revenu disponible, par unité de consommation : 25 270 [27].

Population et société

modifier

Démographie

modifier

Évolution démographique

modifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[28]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[29].

En 2021, la commune comptait 931 habitants[Note 4], en augmentation de 5,68 % par rapport à 2015 (Bas-Rhin : +3,22 %, France hors Mayotte : +1,84 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
412508530589621625603612558
1856 1861 1866 1871 1875 1880 1885 1890 1895
519507514538531520527501546
1900 1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954
548549552538543523540573601
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
531539561622707786792804912
2021 - - - - - - - -
931--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[30] puis Insee à partir de 2006[31].)
Histogramme de l'évolution démographique

C'est la commune d'Alsace avec le plus fort taux de population comptée à part en 2006 selon l'Insee, avec 27,9 % (307 personnes pour une population totale de 1099 habitants). Ce taux s'explique par la présence de l'internat du séminaire de jeunes.

Enseignement

modifier

Établissements d'enseignements[32] :

  • Écoles maternelles et primaires,
  • Le Séminaire de jeunes[33] est un établissement catholique d'enseignement sous contrat avec l'État. Cet établissement accueille des jeunes de la 7e à la terminale, filles et garçons, en qualité d'externes, demi-pensionnaires ainsi que d'internes,
  • Collèges à Walbourg, Wœrth, Mertzwiller, Schweighouse-sur-Moder, Haguenau.

Professionnels et établissements de santé[34] :

  • Médecins à Walbourg, Durrenbach, Eschbach, Morsbronn-les-Bains,
  • Chirurgiens-dentistes,
  • Pharmacies à Morsbronn-les-Bains, Woerth[35],
  • Hôpitaux à Haguenau, Goersdorf, Lobsann.

Économie

modifier

Entreprises et commerces

modifier

Agriculture

modifier
  • Culture et élevage associés[37].
  • Culture de fruits à pépins et à noyau
  • Agriculture tournée essentiellement vers l'élevage : Élevage de vaches laitières
  • Élevage d'autres animaux.
  • Aquaculture en eau douce.

Tourisme

modifier
  • Restaurants à Woerth, Haguenau.
  • Hôtels à Morsbronn-les-Bains, Haguenau.
  • Chambres d'hôtes[38].

Commerces

modifier
  • Commerces de proximité à Woerth, Haguenau.

Culture locale et patrimoine

modifier

Lieux et monuments

modifier
L'abbaye consacrée à sainte Walburge a donné son nom au village. L'église est connue par une remarquable collection de vitraux du XVe siècle réalisés après la reconstruction de l'église[41], dédicacée en 1465 par l'abbé Burkhard von Müllenheim[42].
Orgue de Martin Wetzel[43],[44] : Construit en 1832 par Martin Wetzel pour la chapelle St Laurent de la Cathédrale de Strasbourg, l'instrument est finalement vendu à Walbourg en 1935[45],[46].
  • L'abbaye Sainte-Walburge[47],[48] a peut-être été fondée par le comte Thierry de Montbéliard en 1074 qui possédait de nombreux biens dans la forêt de Haguenau. Il aurait permis à deux moines d'y établir une celle consacrée à saint Philippe, à saint Jacques et à sainte Walburge. Cette dédicace à sainte Walburge a fait supposer que ces moines venaient de Bavière. D'autres font remonter cette fondation à Frédéric le Borgne, duc de Souabe, et au comte Pierre de Lutzelbourg. L'empereur Henri V lui a accordé de nombreux privilèges en 1106.
  • Le Musée Mémorial des Combats et de la Libération en Alsace du Nord (M2CLADN), ouvert en 2020 dans l'enceinte du séminaire de jeunes[49],[50], présente une collection d'objets liés aux trois conflits ayant ébranlé la région : guerre franco-prussienne, Première et Seconde Guerres mondiales.
  • Chapelle du Séminaire Chapelle du Séminaire.
  • Chapelle Saint-Michel de Hinterfeld[51].
  • Monuments commémoratifs :
    • Monuments aux morts[52],
    • Tombe du fusilier Kluger[53].
  • Grotte de Lourdes (réplique)[54].

Galerie

modifier

Personnalités liées à la commune

modifier

Héraldique

modifier
  Blason
D'or aux trois lions léopardés de sable, lampassés de gueules, passant l'un sur l'autre, au chef de gueules chargé d'une volute de crosse du champ mouvant du trait du chef.
Détails

Voir aussi

modifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie

modifier
  • Dominique Toursel-Harster, Jean-Pierre Beck, Guy Bronner, Dictionnaire des monuments historiques d’Alsace, Strasbourg, La Nuée Bleue, , 663 p. (ISBN 2-7165-0250-1)
    Walbourg, pp. 610 à 612
  • Michel Hérold et Françoise Gatouillat, Les vitraux de Lorraine et d'Alsace, Corpus vitrearum, Inventaire général des monuments et des richesses artistiques de la France, Paris, CNRS Editions Inventaire général, , 328 p. (ISBN 2-271-05154-1)
    Recensement des vitraux anciens de la France, Volume V, Walbourg, église Sainte-Walburge, ancienne abbatiale, pages 136-152-153-163-168-215-216-218-220-221-239-248-254; pl.XXX; fig. 137,237,238, 240, 240, 241, 242, 243. Walberge, sainte, p.206
  • Walbourg, Alsace Rouge, Charles. Illustrateur
  • Inventaire national du patrimoine naturel de la commune

Articles connexes

modifier

Liens externes

modifier

Le patrimoine de la commune sur www.pop.culture.gouv.fr/

Notes et références

modifier
  1. Les ruisseaux intermittents sont représentés en traits pointillés.
  2. Les records sont établis sur la période du au .
  3. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  4. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2024, millésimée 2021, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2023, date de référence statistique : 1er janvier 2021.
  1. « Réseau hydrographique de Walbourg » sur Géoportail (consulté le 11 juin 2024).
  2. IGN, « Évolution comparée de l'occupation des sols de la commune sur cartes anciennes », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ).

Références

modifier
  1. « Outre-Forêt », in Alsace, Gallimard, Paris, 2007, p. 204.
  2. Didacticiel de la règlementation parasismique
  3. « Fiche communale de Walbourg », sur le système d'information pour la gestion des eaux souterraines Rhin-Meuse (consulté le )
  4. Sandre, « l'Eberbach »
  5. Sandre, « le Halbmuhlbach »
  6. Périmètre de la Vallée de la Sauer p. 14.
  7. Fiche cours d'eau Ruisseau le Halbmuhlbach.
  8. a et b Daniel Joly, Thierry Brossard, Hervé Cardot, Jean Cavailhes, Mohamed Hilal et Pierre Wavresky, « Les types de climats en France, une construction spatiale », Cybergéo, revue européenne de géographie - European Journal of Geography, no 501,‎ (DOI 10.4000/cybergeo.23155, lire en ligne, consulté le )
  9. « Zonages climatiques en France métropolitaine. », sur pluiesextremes.meteo.fr (consulté le ).
  10. « Orthodromie entre Walbourg et Preuschdorf », sur fr.distance.to (consulté le ).
  11. « Station Météo-France « Preuschdorf », sur la commune de Preuschdorf - fiche climatologique - période 1991-2020. », sur donneespubliques.meteofrance.fr (consulté le )
  12. « Station Météo-France « Preuschdorf », sur la commune de Preuschdorf - fiche de métadonnées. », sur donneespubliques.meteofrance.fr (consulté le )
  13. « Les nouvelles projections climatiques de référence DRIAS-2020. », sur drias-climat.fr (consulté le )
  14. « Climadiag Commune : diagnostiquez les enjeux climatiques de votre collectivité. », sur meteofrance.com, (consulté le )
  15. « La grille communale de densité », sur le site de l'Insee, (consulté le ).
  16. a et b Insee, « Métadonnées de la commune de Walbourg ».
  17. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Haguenau », sur le site de l'Insee (consulté le ).
  18. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur le site de l'Insee, (consulté le ).
  19. Carte routière Walbourg et ses environs.
  20. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le ).
  21. Union des Cercles Généalogiques Lorrains
  22. référence nécessaire
  23. La restauration des vitraux du chœur
  24. Google Livres : René de Vos - Qui gouverne?: l'État, le pouvoir et les patrons dans la société industrielle - L'Harmattan - 1997 - (ISBN 2-7384-5039-3).
  25. « Répertoire national des élus (RNE) - version du 24 juillet 2020 », sur le portail des données publiques de l'État (consulté le ).
  26. Les comptes de la commune
  27. Chiffres clés Évolution et structure de la population. Dossier complet.
  28. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  29. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  30. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  31. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018, 2019, 2020 et 2021.
  32. Établissements d'enseignements.
  33. Walbourg-Hinterfeld : Le Séminaire de Jeunes.
  34. Professionnels et établissements de santé
  35. Pharmacies.
  36. Saint Walburge.
  37. Le cadre de vie des Territoires
  38. Le Jardin Chez Pia & Alain.
  39. Base Mérimée : Église abbatiale, église paroissiale Sainte-Walburge.
  40. Eglise abbatiale Saint-Walburge
  41. « Photomontage de vitrail : baie 2, Enfance du Christ », notice no AP53N00353, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mémoire, ministère français de la Culture
  42. Notice no IM67012553, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Palissy, ministère français de la Culture Dalle funéraire de l'abbé Burckhard de Mullenheim
  43. Notice no PM67001147, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Palissy, ministère français de la Culture Orgue de tribune : buffet d'orgue
  44. Notice no IM67012594, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Palissy, ministère français de la Culture Orgue
  45. Walbourg, Abbatiale St Walburge. Martin Wetzel, 1832
  46. Inventaire de l'orgue
  47. Base Mérimée : Abbaye de bénédictins Sainte-Walburge.
  48. Walbourg-Hinterfeld : Abbaye.
  49. « Culture. Walbourg : il crée un musée sur l’histoire de l’Alsace en guerre », sur www.dna.fr (consulté le )
  50. « VIDEO. Mémoires de guerres au Musée Mémorial de Walbourg », sur France 3 Grand Est, (consulté le )
  51. Chapelle Saint-Michel de Hinterfeld.
  52. Piédestal surmonté d'une Croix, Christ; Mur, Croix latine.
  53. Tombe du fusilier Kluger.
  54. Liste de répliques de la grotte de Lourdes
  55. Avec la légende M.CCCC.LXI JOR. WRDEN DISE FENSTER. GEMACHT IN DISEN KOR. L'an 1461 on fit ces vitraux pour le chœur