Wakrapuku

Le wakrapuku est une trompe du Pérou d'origine indienne, probablement pré-colombienne. Quoique sous sa forme actuelle il soit forcément postérieur à la Conquête espagnole, car il est fabriqué avec des cornes de vache, or les bovins ont été introduits par les Espagnols[1].

FactureModifier

Elle est composée d'environ douze morceaux de corne emboités successivement les uns dans les autres. Les morceaux sont fixés grâce à des petites chevilles de bois, les joints sont faits avec du goudron, ensuite recouverts de cuir et décorés avec des rubans multicolores. Cette trompe s'enroule sur elle-même à la manière d'un cor de chasse. Le diamètre de l'ensemble est d'environ 28 à 30 cm, et le calibre interne de la corne commence à environ 0,5 à 1 cm pour finir à 8 cm maximum à l'extrémité du pavillon.

JeuModifier

Notes et référencesModifier

  1. Jean-Lambert Charlier, « Un cas musical : la musique Inca (et ses survivances) », sur Centre de Recherche en Musique et Musicologie (CERMUS) –Université catholique de Louvain (consulté le 4 novembre 2018), p. 13.