Ouvrir le menu principal

Wagneau Eloi

footballeur français

Wagneau Eloi
Image illustrative de l’article Wagneau Eloi
Wagneau Eloi
Situation actuelle
Équipe Drapeau : États-Unis FC Miami City (entraîneur)
Biographie
Nationalité Drapeau : Haïti Haïtien
Drapeau : France Français
Naissance (45 ans)
Lieu Port-au-Prince
Taille 1,86 m
Poste Attaquant
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
1993-1995 Drapeau : France RC Lens022 0(3)
1995-1997Drapeau : France AS Nancy-Lorraine044 0(7)
1997-1999Drapeau : France RC Lens049 (14)
1999-2002Drapeau : France AS Monaco046 0(6)
2002-2003Drapeau : France EA Guingamp019 0(5)
2004Drapeau : France RC Lens004 0(1)
2005 Drapeau : Belgique RAA Louviéroise016 0(7)
2005-2007Drapeau : Belgique KSV Roulers036 (15)
1993-2007Total 236 (58)
Sélections en équipe nationale
AnnéesSélectionM (B.)
-Flag of Haiti.svg Haïti
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
2008-2010Drapeau : Haïti Haïti
2014-Drapeau : États-Unis FC Miami City
1 Compétitions officielles nationales et internationales.

Wagneau Eloi, né le à Port-au-Prince (Haïti), est un footballeur franco-haïtien. Il évoluait au poste d'attaquant. Wagneau Eloi a été sélectionneur de l'équipe d'Haïti.

Wagneau est co-fondateur, directeur technique de US Champions Soccer Academy et entraineur général de l'équipe FC Miami City Champions qui évolue en Premier Development League pour la ville de Miami.

Sommaire

BiographieModifier

Né d'un père ébéniste, et d'une mère couturière, il passe son enfance à Haïti.

Il quitte Haïti pour la Porte de la Chapelle à l'âge de 9 ans. Il signe alors en poussin au club du Red Star pour 4 saisons. Il continue son apprentissage au Paris Football Club avant de rejoindre le centre de formation du RC Lens en 1991.

Au RC Lens, il est pris sous l'aile de Roger Boli, alors joueur à Lens. Il nait alors une grande complicité entre les 2 joueurs.

Après 2 prêts à l'ASNL, il revient au RC Lens où il participe au sacre de champion de France de 1998.

Approché par Claude Puel, entraîneur de l'AS Monaco, afin de remplacer Thierry Henry pendant l'hiver 1999, Wagneau Eloi participe au titre de champion de France de 2000. Ayant beaucoup de mal à s'imposer dans le système de jeu monégasque et avec un effectif de très grande qualité, l'aventure en principauté se solde pour Wagneau Eloi par une blessure au genou qui va l'éloigner des terrains pendant plusieurs mois.

Pour revenir à son meilleur niveau il part pour la Bretagne en 2002 et tente de relancer sa carrière au EAG . Un an après, il se retrouve sans club et s'engage 6 mois avec le club de ses débuts.

En janvier 2005, il joue 6 mois pour La Louvière, son nom va être évoqué dans le scandale des matchs truqués en Belgique. La commission va rapidement innocenter Wagneau Eloi dans le but de dénoncer l'amalgame fait entre les tricheries et la grève des joueurs de La Louvière dont les salaires n'ont pas été versés pendant plusieurs mois. En 2005 il s'engage ensuite avec le KSV Roulers où il jouera deux années avant de mettre un terme à sa carrière de joueur professionnel.

Le 8 avril 2008, il est nommé sélectionneur d'Haïti. Il a comme objectif de qualifier son pays pour la coupe du monde 2010 en Afrique du Sud. Il va disputer le 3e tour qualificatif des préliminaires à la qualification d'août à octobre 2008.

Haïti ne va pas se qualifier et Wagneau Eloi va constater les difficultés structurelles du football dans son pays de naissance. C'est dans le but d'aider les joueurs haïtiens et les enfants de ce pays qu'il décide au printemps 2008 de fonder le World Charity Soccer et de mettre en place une semaine de fête du football à Miami au mois de juin 2009.

En février 2010, alors désireux de soutenir son pays dévasté par le séisme du 12 janvier, il découvre l'action de l'association Nos Petits Frères et Sœurs en Haïti. Le 19 mai 2010 il parraine le World Charity Soccer au stade Charléty, afin de récolter des fonds pour l'association.

CarrièreModifier

PalmarèsModifier

SourceModifier

  • Marc Barreaud, Dictionnaire des footballeurs étrangers du championnat professionnel français (1932-1997), L'Harmattan, 1997.

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier