Waclaw Sieroszewski

écrivain polonais
(Redirigé depuis Wacław Sieroszewski)

Wacław Kajetan Sieroszewski (Wólka Kozłowska, -Piaseczno, ), est un ethnologue, écrivain et homme politique polonais.

Wacław Sieroszewski
Waclaw Sieroszewski.jpg
Fonction
Sénateur de Pologne
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 86 ans)
PiasecznoVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Pseudonyme
SirkoVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Paulina Sieroszewska (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Parti politique
Bloc non-partisan pour la coopération avec le gouvernement (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conflit
Distinctions
signature de Waclaw Sieroszewski
signature

BiographieModifier

Il est issu d'une famille noble ruinée par la révolte contre les Russes de 1863. Devenu ouvrier à Varsovie, il adhère au socialisme et est emprisonné en 1878 pour agitation politique. Condamné à mort, sa peine est commué en exil à vie en Sibérie. Il est alors déporté à Yakoutsk en 1880.

A peine arrivé, Sieroszewski élabore un projet audacieux, s'évader en canot et tenter de rejoindre l'Amérique. Parti de l'embouchure de la Iana, il atteint la mer de Laptev mais, après une marche de 1 200 km il est trahi par les indigènes et ramené à Verkhoïansk où il reçoit cinq coups de knout avant d'être transporté sur la Kolyma.

Installé au camp d'Engja dans la vallée d'Alazeïa, il y travaille dans une forge. Ses activités le mène vers la rivière Aldan puis sur l'Omolon. Il établit durant ses voyages des études d'ethnographie sur le peuple Yakoute et consigne leurs mœurs et coutumes mais aussi leurs légendes et récits. Il apprend la langue et se marie à une jeune autochtone nommée Anna dont il aura une fille.

Ayant reçu en 1892 l'autorisation de joindre Irkoutsk, il publie en 1896 le livre Yakoutes qui lui apporte la célébrité et devient une œuvre de référence. Il reçoit la médaille d'or de la Société de géographie russe et obtient l'annulation de sa peine. Il quitte alors la Yakoutie et revient en Pologne où il prend part à la révolution de 1905 visant à la libération de son pays. En 1914-1915, il s'engage comme soldat dans la légion de Pilsudski et reçoit la Virtuti Militari.

Président de l'Union des écrivains polonais (1927-1930) et de l'Académie des Lettres de Pologne (1933-1939), ministre du gouvernement provisoire de Lublin, on lui doit de nombreux ouvrages pour la plupart autobiographique.

ŒuvresModifier

  • Sibirische Erzählungen, Marchlewski Verlag, 1903
  • A la lisière des forêts, 1894
  • L’Évasion, 1904
  • Au-delà du cercle polaire, 1926

FilmsModifier

BibliographieModifier

  • Michel d'Arcangues, Dictionnaire des explorateurs des pôles, Séguier, 2002, p. 523-524  

Liens externesModifier