Wálter Guevara Arze

homme d'État bolivien
Wálter Guevara Arze
Illustration.
Fonctions
Président de Bolivie

(2 mois et 24 jours)
Prédécesseur David Padilla
Successeur Alberto Natusch Busch
Ministre des Relations extérieures et du Culte

(6 mois et 3 jours)
Président René Barrientos Ortuño
Prédécesseur Alberto Crespo Gutiérrez
Successeur Tomás Guillermo Elío Moldis

(10 mois et 26 jours)
Président Hernán Siles Zuazo
Prédécesseur Víctor Andrade Uzquiano
Successeur Carlos Morales Guillén

(3 ans, 9 mois et 8 jours)
Président Víctor Paz Estenssoro
Prédécesseur Tomás Antonio Suárez
Successeur Manuel Barrau Peláez
Ministre du Gouvernement, de la Justice et de l'Immigration

(1 an, 2 mois et 26 jours)
Président Hernán Siles Zuazo
Prédécesseur Marcial Tamayo
Successeur Carlos Morales Guillén
Biographie
Nom de naissance Wálter Guevara Arze
Date de naissance
Lieu de naissance Cochabamba
Date de décès (à 84 ans)
Lieu de décès La Paz
Nationalité Drapeau de la Bolivie Bolivien
Parti politique Parti révolutionnaire authentique,
Mouvement nationaliste révolutionnaire
Diplômé de Université de Chicago
Profession avocat, ministre, écrivain, diplomate
Distinctions Ordre du Condor des Andes
Ordre du Mérite de la République fédérale d'Allemagne
Religion Catholicisme

Signature de Wálter Guevara Arze

Wálter Guevara Arze
Liste des présidents de la Bolivie

Wálter Guevara Arze, né le à Cochabamba (Bolivie) et mort le à La Paz (Bolivie), est un homme d'État, avocat, ministre, écrivain et diplomate bolivien qui est président de son pays en 1979.

BiographieModifier

Les résultats des élections de 1978 étant annulés par la Cour électorale en raison d'importantes fraudes, un nouveau scrutin est organisé en 1979 par un régime militaire par intérim. Le Mouvement nationaliste révolutionnaire (centre-gauche) et ses alliés allant de la gauche au centre-droit (communistes, chrétiens-démocrates, conservateurs libéraux...) obtiennent la majorité relative des sièges à la Chambre des députés, et la majorité absolue au Sénat.

Hernán Siles Zuazo (Union populaire et démocratique[1]) arrive en tête de l'élection présidentielle avec 36,0 % des voix, avec à peine 1 500 suffrages de plus que Víctor Paz Estenssoro (Mouvement nationaliste révolutionnaire ; 35,9 %), et devant six autres candidats. Aucun candidat n'ayant atteint la majorité absolue des suffrages, le Congrès doit choisir le président de la République, mais ne parvient pas à s'accorder sur l'un des candidats. Wálter Guevara (Parti révolutionnaire authentique : centre-droit conservateur et libéral, allié au MNR), président du Sénat, doit alors exercer la présidence de la République par intérim, avant la tenue de nouvelles élections. Il est renversé en octobre par un coup d'État militaire et de nouvelles élections ont lieu en .

Après un exil durant la présidence de Luis García Meza Tejada en 1980-1981, Guevara Arze revient en Bolivie et se présente aux élections de 1989 pour le MNR en compagnie de Gonzalo Sánchez de Lozada, en tant que candidat vice-présidentiel. Bien qu'ils remportent les élections en termes de suffrage populaire, ceux-ci n'ont obtenu une majorité absolue et ne se sont donc pas vus assurer le vote subséquent du Congrès national. Retiré de la vie politique, Guevara Arze meurt à La Paz, le à l'âge de 84 ans.

Récompenses et distinctionsModifier

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :