Ouvrir le menu principal

Gravure d'après le dessin de Mihály Zichy avec la dédicace: Salut á François Liszt á la part d. Michel d. Zichy. 6. Avril 1881 Vienne

Von der Wiegen bis zum Grabe (en français : Du berceau à la tombe) S.107 est un poème symphonique composé par Franz Liszt en 1881, vingt ans après avoir écrit le poème symphonique précédent : Die Ideale. C'est le dernier poème du cycle des treize poèmes symphoniques écrits pendant le séjour du musicien à Weimar[1].

L'œuvre est inspirée d'un dessin de Mihály Zichy.

Sommaire

StructureModifier

Von der Wiege bis zum Grabe se compose de trois mouvements : Die Wiege (« Le berceau »), au caractère mélodique, Der Kampf ums Dasein (« La lutte pour la vie »), et Zum Grabe, die Wiege des zukünftigen Lebens (« Dans la tombe, berceau de l'au-delà » ou « berceau de la vie à venir ») qui réintègre le thème principal avec une résignation mélancolique.

La pièce se termine par un passage de violoncelle seul[2].

RéférencesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Searle, p. 287.
  2. Tranchefort, op.cit., p.424

Ouvrages de référenceModifier

Liens externesModifier