Ouvrir le menu principal

Volt Europa

parti paneuropéen pour une Europe unie et fédérale.

Volt Europa
Image illustrative de l’article Volt Europa
Logotype officiel.
Présentation
Président Andrea Venzon
Fondation
Siège Drapeau du Luxembourg Luxembourg
Vice-présidents Damian Boeselager
Fondateurs Andrea Venzon
Colombe Cahen-Salvador
Damian Boeselager
Positionnement Centre gauche
Idéologie Fédéralisme européen[1]
Progressisme[1]
Écologisme[1]
Social-démocratie[1]
Groupe au Parlement européen Groupe des Verts/Alliance libre européenne
Adhérents 25 000[2]
Couleurs violet
Site web volteuropa.org
Représentation
Députés européens
1 / 751

Volt Europa (souvent abrégé Volt) est un mouvement politique pro-européen dont l'ambition est de proposer une alternative paneuropéenne au sein des partis de l'Union européenne pour les élections du Parlement européen en .

Il a été fondé en 2017 par Andrea Venzon, en collaboration avec Colombe Cahen-Salvador et Damian Boeselager. L'organisation suit une « approche paneuropéenne » dans de nombreux domaines politiques tels que le changement climatique, la crise migratoire, les inégalités économiques, les conflits internationaux, le terrorisme et l'impact de la révolution technologique sur le marché du travail[3],[4].

Sommaire

HistoriqueModifier

 
Tracts de Volt Allemagne.

Volt Europa est fondé le 29 mars 2017 par Andrea Venzon, en collaboration avec Colombe Cahen-Salvador et Damian Boeselager. Selon les fondateurs, la genèse du parti est en lien et en réaction à la croissance du populisme dans le monde et à la scission du Brexit[5],[6]. En mars 2018, le premier bureau national du parti est fondé à Hambourg en Allemagne. Volt commence son implantation en France en février 2018[7] et est présent en Belgique en juillet 2018[8].

La section qui compte le plus grand nombre de membres est l'Italie, pays d'origine du milanais Andrea Venzon, son fondateur[9]. Volt est aussi implanté en Espagne[2], et maintenant dans chaque État membre de l'Union européenne grâce à un mouvement national actif.

Volt Europa s'est constitué en association à but non lucratif au Luxembourg sous le nom de Volt Europa en remplacement de Vox Europe, ancien nom de l'organisation[10],[11]. Aujourd'hui, le mouvement compte environ 15 000 membres dans plus de 30 pays européens[12].

Environ 70 % des membres actuels n'étaient pas politiquement actifs avant de rejoindre Volt[7].

Les 27 et 28 octobre 2018, Volt Europa a tenu son assemblée générale à Amsterdam, présentant à cette occasion le programme de la Déclaration d'Amsterdam pour le Parlement européen[13].

Agenda politiqueModifier

Volt Europa a été comparé au mouvement La République en marche d'Emmanuel Macron, au groupe Momentum de Jeremy Corbyn et pourrait également être comparé aux partis pro-européens récents tels que Ciudadanos en Espagne et NEOS en Autriche[14],[15]. Dans les reportages des médias, Volt est décrit comme visant à promouvoir la démocratie au niveau de l'UE et à construire le patriotisme européen[9]. Il souligne l'importance d'une voix européenne unie et entendue dans le monde[16]. Il soutient également l'idée d'une Europe fédérée avec un Parlement européen fort où les citoyens deviennent le centre même de la démocratie européenne[17],[15],[18].

Volt se distingue des autres mouvements pro-européens tels que Pulse of Europe, Mouvement européen international ou Union des fédéralistes européens par son intention de participer aux élections européennes, locales et nationales par l'intermédiaire de ses délégations d'états membres de l'UE, pour la première fois aux élections du Parlement européen en mai 2019[19]. En ce sens, Volt Europa est un parti transnational (comme les Newropeans ou le Parti fédéraliste européen) et pourrait être qualifié de partisans du concept démocratie participative. Volt Europa se veut servir d'organisation-chapeau aux délégations nationales.

VisionModifier

La vision de Volt Europa est divisée en « 5+1 » défis fondamentaux : état intelligent, renaissance économique, égalité sociale, équilibre global, responsabilisation des citoyens et réforme de l'UE que le mouvement veut « faire avancer dans chaque pays européen »[1]. La raison pour « 5+1 » est que les cinq premiers défis seront adaptés au niveau national pour tenir compte des réalités locales, et le défi « +1 » — leur proposition de réforme et de renforcement de l'UE — sera identique dans tous leurs programmes nationaux. Ces cinq premiers défis fournissent des lignes directrices à tous les chapitres de Volt et ne concernent pas seulement les compétences européennes. Les cinq premiers défis sont abordés d'abord au niveau européen (dans la cartographie des politiques[20]), puis adaptés et développés sur les réalités nationales et locales, afin de permettre d'aborder les questions nationales ou locales à un niveau approprié de gouvernance, tout en essayant de garantir la cohérence politique. Le +1 concerne le défi de la réforme de l'Union européenne, qui porte sur la manière de réformer et de renforcer l'UE et qui ne peut être adapté au niveau national, car il concerne les institutions et les relations européennes.

Le socle de valeursModifier

Volt s'appuie sur six valeurs politiques : égalité, justice, liberté, dignité humaine, soutenabilité et solidarité[réf. souhaitée].

Résultats aux électionsModifier

Élections belges de 2018Modifier

Volt s'est présenté pour la première fois à des élections locales en Belgique en 2018, en présentant des candidats à Anvers et dans deux communes (Ixelles et Etterbeek) à Bruxelles. Il n'a obtenu de sièges dans aucune de ces municipalités.

Pays, région ou ville Votes % Div.
Anvers 1 476 0,5 Candidat sous le nom de Paars : Piraten + Volt[21]
Ixelles 191 0,6
Etterbeek 287 1,5

Élections européennes de 2019Modifier

Créé en 2017, les élections européennes de 2019 sont les premières auxquelles Volt participe. Ils présentent le même programme dans huit pays de l'Union européenne.

Au niveau des États membresModifier

État Tête de liste Validation de la participation Résultat Votes Sièges obtenus
  Italie Andrea Venzon   Non Échoue à collecter les 150 000 signatures[22] Aucun Aucun
0 / 73
  Allemagne Damian Freiherr von Boeselager, Marie-Isabelle Heiß   Oui 15 mars 2019[23] 0,67 %[24] 248 824[24]
1 / 96
  France Colombe Cahen-Salvador   Non Échoue à collecter 800 000 [25] Aucun Aucun
0 / 74
  Pays-Bas Reinier Van Lanschot   Oui 9 avril 2019[26] 1,9 %[27] 105 923[27]
0 / 26
  Belgique, collège néerlandophone Christophe Calis, Marcela Válková   Oui 4 avril 2019[28] (Flandre) 0,47 %[29] 20 385[29]
0 / 12
  Bulgarie Nastimir Ananiev   Oui 10 avril 2019 0,2 % N/A
0 / 17
  Luxembourg   Oui 27 mars 2019[30],[31] 2,11 %[32] 26 528[32]
0 / 6
  Autriche Benjamin Wolf   Non Échoue à collecter 2 600 signatures[33] Aucun Aucun
0 / 18
  Suède Michael Holz   Oui 2 avril 2019[34] N/A 47[35]
0 / 20
  Espagne Bruno Sánchez-Andrade Nuño   Oui 29 avril 2019[36],[37],[38] 0,14 % ±22 000
0 / 54
  Royaume-Uni, circonscription de Londres Andrea Venzon   La commission électorale a rejeté le formulaire d'inscription[39],[40],

Andrea Venzon participe en tant que candidat indépendant dans la circonscription de Londres[41],[42].

0,03[43] 731[43]
0 / 73
  Portugal   Non Échoue à collecter 7 500 signatures[44] Aucun Aucun
0 / 21

Au niveau européenModifier

Niveau Nombre de votes Pourcentage

(Parmi les huit pays et circonscriptions où des listes ont été présentées)

Pourcentage

(Au niveau de toute l'Union européenne)

Sièges au Parlement européen
  Union européenne 424 313 0.24% 0.08%
1 / 751

Notes et référencesModifier

  1. a b c d et e « Vision », sur volteuropa.org.
  2. a et b « Européennes 2019. Volt, un parti neuf de jeunes fédéralistes », Courrier international,‎ (lire en ligne).
  3. (en) « About us », Volt (consulté le 13 juin 2018).
  4. (en) Mark Chandler, « The future of the EU? New movement to create United States of Europe party », Express.co.uk,‎ (lire en ligne).
  5. (de) « Volt: Jugendpartei will die Idee der Europäischen Union retten », sur Wirtschaftswoche (consulté le 13 juin 2018)
  6. (en) « Volt wants to become the first pan-EU political party », sur The Economist (consulté le 2 novembre 2018).
  7. a et b Aude Massiot, « «Nous voulons créer le premier parti paneuropéen» », Libération,‎ (lire en ligne).
  8. >Antoinette Reyners, « "Volt", ce mouvement politique qui veut révolutionner l'Europe », La Libre Belgique,‎ (lire en ligne).
  9. a et b (en-US) Florian Eder, « Brussels Playbook, presented by the Barilla Foundation: Europe in 4 speeches — New US ambassador — A different Brexit story », Politico,‎ (lire en ligne).
  10. (en) « Legal », Volt (consulté le 13 juin 2018).
  11. (it) Simone Disegni, « I millennial di Volt vogliono dare la scossa alla Ue: rilanceremo l’Europa », Corriere della Sera,‎ (lire en ligne).
  12. (de) « Volt: Jugendpartei will die Idee der Europäischen Union retten », sur Wirtschaftswoche, (consulté le 13 juin 2018).
  13. (nl) « Nieuwe partij wil van Europa een krachtpatser maken », RTV Rijnmond,‎ (lire en ligne).
  14. (de) tagesschau.de, « Europawahl 2019: Italiener will für die EU begeistern », sur Tagesschau (consulté le 13 juin 2018).
  15. a et b (en) Mark Chandler, « The future of the EU? New movement to create United States of Europe party », Express.co.uk,‎ (lire en ligne).
  16. (it) « Scende in campo la generazione Erasmus. Una conversazione con Andrea Venzon, presidente di Volt », European Circus,‎ (lire en ligne).
  17. Věra Dvořáková, « Volt wants to “energise Europe” – but how? », sur The New Federalist (consulté le 27 juin 2018).
  18. (it) Simone Disegni, « I millennial di Volt vogliono dare la scossa alla Ue: rilanceremo l’Europa », Corriere della Sera,‎ (lire en ligne).
  19. (de) « Volt - Eine neue Partei für Europa », sur www.hamburg1.de (consulté le 13 juin 2018).
  20. Mapping of policies, consulté le 30 août 2018.
  21. (nl-BE) Lieven Miguel Kandolo, « Nieuwe progressieve partij Volt komt op voor gemeenteraadsverkiezingen », Gazet van Antwerpen,‎ (lire en ligne).
  22. (it) « Tutti i simboli e le alleanze in corsa alle elezioni europee », Wired,‎ (lire en ligne)
  23. (de) Der Bundeswahlleiter, « #Bundeswahlausschuss lässt Wahlvorschlag von „Volt Deutschland“ zur #EP2019 zu. », sur @Wahlleiter_Bund, (consulté le 16 mars 2019)
  24. a et b (de) « Europawahl 2019 », sur Bundeswahlleiter
  25. « Facebook post »
  26. (nl) « Kandidatenlijsten verkiezing Europees Parlement 2019 onderzocht », sur www.kiesraad.nl, (consulté le 16 avril 2019)
  27. a et b « Résultats des élections européennes AFP », sur AFP
  28. (nl) « Europese partij Volt heeft Brusselse lijsttrekker: ‘Europa meer slagkracht geven' », sur bruzz.be, (consulté le 7 avril 2019)
  29. a et b « Résultats des élections européennes 2019 du collège néerlandophone »
  30. « Elections: Le mouvement "Volt" présentera une liste complète pour les européennes », sur 5minutes.rtl.lu (consulté le 30 mars 2019)
  31. (en) « New party to present candidates for the European elections », sur today.rtl.lu (consulté le 31 mars 2019)
  32. a et b « Résultats officiels des élections européennes 2019 au Luxembourg », sur elections.public.lu (consulté le 28 mai 2019).
  33. (de-AT) « Volt sorgt in Österreich nicht für genug Spannung - derStandard.at », sur DER STANDARD (consulté le 16 avril 2019)
  34. (sv) « Val till Europaparlamentet - Partier och valsedlar », sur data.val.se (consulté le 10 avril 2019)
  35. (sv) « Résultats des élections européennes 2019 en Suède »
  36. (es) « Resolución de 23 de abril de 2019, de la Presidencia de la Junta Electoral Central, de publicación de las candidaturas presentadas a las elecciones de Diputados al Parlamento Europeo convocadas por Real Decreto 206/2019, de 1 de abril, a celebrar el 26 de mayo de 2019 », sur boe.es (consulté le 24 avril 2019)
  37. (es) « Un total de 39 listas optan al Parlamento Europeo en las elecciones del 26 de mayo », sur europapress.es (consulté le 25 avril 2019)
  38. (es) « Resolución de 29 de abril de 2019, de la Presidencia de la Junta Electoral Central, de proclamación de candidaturas a las elecciones de diputados al Parlamento Europeo convocadas por Real Decreto 206/2019, de 1 de abril, a celebrar el 26 de mayo de 2019 », sur boe.es (consulté le 30 avril 2019)
  39. Finalised party registration decisions Electoral Commission
  40. https://www.electoralcommission.org.uk/__data/assets/pdf_file/0003/252651/2019-Party-registration-decisions-english-version.pdf Party Registration Decisions - English Version] Electoral Commission
  41. (en) « Volt UK 💜🇬🇧🇪🇺 on Instagram: “🇪🇺🗳🇬🇧 We are glad to announce that Volt will be participating in the European elections in Britain! Given that the Electoral commission…” », sur Instagram (consulté le 27 avril 2019)
  42. (en-GB) Chloe Chaplain, « European elections 2019: full list of MEP candidates standing in next month’s EU vote », sur inews.co.uk, (consulté le 27 avril 2019)
  43. a et b (en) « European Elections Results », sur BBC
  44. (pt) « Europeias: são novos, são pequenos e prometem ser melhores. Mas será que estão a conseguir? », sur observador.pt, (consulté le 5 mai 2019)

Voir aussiModifier