Ouvrir le menu principal

Volkswagen Karmann Ghia

modèle d'automobiles

Volkswagen Karmann Ghia
Image illustrative de l’article Volkswagen Karmann Ghia

Marque Drapeau : Allemagne Volkswagen
Années de production 1955 - 1974
Production 445 238 exemplaires[1] (364 401 coupés et 80 837 cabriolets)
Brésil 1962-1975 : 41 689 exemplaires[2] (coupés : 23 393 exemplaires, cabriolets : 177 exemplaires et TC : 18 119 exemplaire(s)
Classe Sportive
Usine(s) d’assemblage Osnabrück[3]
São Bernardo do Campo
Moteur et transmission
Énergie Essence
Moteur(s) 4 cylindres
Position du moteur à plat
Cylindrée 1 200, 1 500 et 1 600 cm3
Puissance maximale 60[Note 1] ch
Transmission Propulsion
Boîte de vitesses Mécanique synchronisée
Poids et performances
Poids à vide 810 kg
Vitesse maximale 118 km/h
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Coupé et cabriolet
Chronologie des modèles


La Volkswagen Karmann Ghia est une voiture de sport à 2+2 places[Note 2]. En Allemagne, le coupé fut produit entre 1955 et 1974 et le cabriolet entre 1957 et 1974. Au Brésil, la voiture fut construite entre 1962 et 1975. Dessinée par Luigi Segre, de la Carrozzeria Ghia, et assemblée à la main par le fabricant automobile indépendant Karmann, la Karmann Ghia reprit le châssis et le moteur de la VW Coccinelle. La dénomination officielle de la Karmann Ghia est Volkswagen Type 14. Dès 1961, Volkswagen en produisit une variante, la Volkswagen Type 34, dont la carrosserie anguleuse était basée sur la plateforme de la Volkswagen Type 3.

HistoireModifier

Voiture stylée et pratique à 2+2 places plutôt que réelle voiture de sport, la Volkswagen Type 14 fut présentée en octobre 1953 au Mondial de l'automobile de Paris comme un concept-car créé pour Ghia par Luigi Segre. Le prototype fut bien accueilli par la direction de Volkswagen et la production de série débuta à Osnabrück en août 1955[3]. La réaction du public dépassa les prévisions et plus de 10 000 exemplaires en furent vendus la première année. La production doubla peu après sa sortie, en faisant notamment la voiture la plus importée aux États-Unis[4]. Plus de 445 000 Karmann Ghia Type 14 furent produites en Allemagne jusqu'en 1974[3]. Le Brésil produisit 41 600 voitures pour l'Amérique du Sud entre 1962 et 1975.

Production
Année Coupé Cabriolet Type 34
1955 1 282 0 0
1956 11 556 0 0
1957 14 715 104 0
1958 13 782 4 392 0
1959 16 964 4 584 0
1960 19 155 5 468 0
1961 16 690 3 962 660
1962 18 813 4 570 8 548
1963 22 827 5 432 6 719
1964 25 266 5 260 7 365
1965 26 650 5 325 6 870
1966 28 387 5 395 5 947
1967 19 406 4 183 2 819
1968 24 729 5 713 2 533
1969 27 892 6 518 1 044
1970 24 925 6 396 0
1971 21 063 6 553 0
1972 12 430 2 909 0
1973 10 461 2 555 0
1974 5 608 1 558 0
Karmann Ghia (1963)[5]
Moteur Cylindrée Puissance Couple Empattement Longueur × largeur × hauteur Poids Vitesse max.
OHV 4-cylindres à plat, 4-temps, refroidissement à air 1 192 cm3 34 ch à 3 600 tr/min 82,4 Nm à 2 000 tr/min 2,40 m 4,14 × 1,63 × 1,33 m 820 kg 120 km/h
OHV 4-cylindres à plat, 4-temps, refroidissement à air 1 295 cm3 50 ch à 4 200 tr/min 94,1 Nm à 2 800 tr/min 150 km/h

En août 1957, une version cabriolet fut lancée sur le marché. En 1961, le style de la carrosserie de la Karmann Ghia fut remanié, avec des calandres plus grandes, à ailettes, des feux arrière plus grands et plus arrondis et des projecteurs avant placés plus hauts. Le designer italien Sergio Sartorelli, qui dessinera la Volkswagen Type 34, supervisa les modifications de la Type 14[6]. En 1970, les feux arrière, enveloppants pour une meilleure visibilité sur le côté, furent une fois de plus agrandis et inclurent des feux de recul. Des pare-chocs à section carrée remplacèrent les pare-chocs arrondis d'origine. Pour la version américaine uniquement, en 1973, à la demande de la National Highway Traffic Safety Administration, la voiture fut munie de pare-chocs permettant d'absorber l'énergie des chocs. Fin 1974, la Karmann Ghia fut supplantée par la VW-Porsche 914 et par Volkswagen Scirocco.

Évolution de l'arrière de la Karmann GhiaModifier

Volkswagen Type 34Modifier

En septembre 1961, Volkswagen lança la VW 1500 Karmann Ghia, dont le nom officiel est Type 34[7], basée sur la plateforme de la Volkswagen Type 3, équipée du nouveau moteur Volkswagen de 1 500 cm3 et dessinée par l'ingénieur italien Sergio Sartorelli[6]. En raison de la confusion entre ce modèle et la Volkswagen Type 14 1500 introduite en 1967, la Type 34 fut populairement surnommée « Der Große Karmann » (« la grande Karmann ») en Allemagne, « Razor Edge Ghia » (« Ghia à bords tranchants ») au Royaume-Uni ou « European Ghia » (« Ghia européenne ») aux États-Unis[7].

Jusqu'à son remplacement par la VW-Porsche 914, la Type 34 était la voiture la plus chère produite par Volkswagen, valant le prix de deux Coccinelle dans de nombreux pays. Ce coût élevé limita la demande et elle ne fut produite entre 1962 et 1969 qu'à 42 505 exemplaires, auxquels s'ajoutèrent 17 prototypes cabriolets[1]. Au début du XXIe siècle, sur les 1 500 à 2 000 exemplaires subsistants, 400 se trouvent aux États-Unis, alors que la voiture n'y fut jamais officiellement vendue à l'époque.

Karmann Ghia TCModifier

 
VW Karmann-Ghia TC.
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (octobre 2014)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

À la fin des années 1960, comme alternative à La Type 34 introduite en Europe, Karmann-Ghia Brésil demande à Ghia une nouvelle version de la Type 14. Ghia se tourne vers le designer italien Giorgetto Giugiaro pour travailler sur le projet et la Volkswagen Karmann Ghia TC (pour « Touring Coupé »), officiellement « Type 145 », sort en 1970. Il s'agit à nouveau d'un coupé 2+2 basé sur la plateforme de la Type 3 Variant, équipé d'un moteur boxer de 1 584 cm3 développant 65 ch à 4 600 tr/min. Sa vitesse maximale est de 138 km/h. Volkswagen en produira 18 119 unités entre 1970 et 1976.

Dans la culture populaireModifier

Au début du film Cars 2, le code pour que Finn McMissile et l'espion américain se reconnaissent entre eux était que Finn dise « La Volkswagen Karmann Ghia n'a pas de radiateur » et qu'ensuite l'espion américain réponde « C'est parce que son moteur est refroidi par l'air ».

On peut en voir une Karmann Ghia dans deux films de Quentin Tarantino : une de 1973 Kill Bill : volume 2 (2004) et une 1967 dans Once Upon a Time… in Hollywood (2019), toutes les deux en version cabriolet et bleues.

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Puissance du moteur de 1 600 cm3.
  2. Le terme « 2+2 » définit communément une petite automobile de quatre places, deux à l'avant et deux petites à l'arrière.

RéférencesModifier

  1. a et b (de) Werner Oswald, Deutsche Autos 1945-1990, t. 3, Stuttgart, Motorbuch Verlag, (ISBN 3-613-02116-1), p. 39 et 53
  2. (pt) « Volkswagen no Brasil », sur http://www.carroantigo.com (consulté le 19 octobre 2014)
  3. a b et c (en) « Volkswagen Karmann Ghia », The Independent,‎ (lire en ligne, consulté le 20 octobre 2014)
  4. (en) « Karmann-Ghia Coupe & Convertible », Veloce.co.uk, (consulté le 20 octobre 2014)
  5. Auto Rétro, Fontainebleau, Éditions LVA, , 132 p.
  6. a et b (it) « La mia esperienza nel design dell'auto presso GHIA – OSI – FIAT », Karmannghia.it, (consulté le 23 octobre 2014)
  7. a et b (en) « Type 3 Ghia (Type 34) history », Thesamba.com (consulté le 23 octobre 2014)