Le , à 19 h 11 heure locale[1], un Boeing 727-86 opérant le vol Iran Air 291, effectuant la liaison entre Machhad et Téhéran en Iran, s'écrase lors de son approche pour la piste 29 de l'aéroport de Téhéran-Mehrabad par temps de brouillard et de neige[1]. L'appareil immatriculé EP-IRD est entré en collision avec les monts Elbourz, à 29 kilomètres au nord de Téhéran. Les 8 membres d'équipage et 120 passagers ont péri dans l'accident et l'avion a été détruit. À cette époque, a tragédie du vol Iran Air 291 était la pire catastrophe aérienne en Iran.

Vol Iran Air 291
Le Boeing 727-86 impliqué photographié en 1977, trois ans avant l'accident.
Le Boeing 727-86 impliqué photographié en 1977, trois ans avant l'accident.
Caractéristiques de l'accident
Date
TypeCollision avec une montagne
CausesILS et radar au sol inopérants
SiteMonts Elbourz, Drapeau de l'Iran Iran
Coordonnées 35° 44′ nord, 51° 25′ est
Caractéristiques de l'appareil
Type d'appareilBoeing 727-86
CompagnieIran Air
No  d'identificationEP-IRD
Lieu d'origineAéroport international Shahid Hashemi Nejad, Machhad, Drapeau de l'Iran Iran
Lieu de destinationAéroport de Téhéran-Mehrabad, Téhéran, Drapeau de l'Iran Iran
PhaseApproche
Passagers120
Équipage8
Morts128
Survivants0

Carte

Appareil impliqué

modifier

L'avion impliqué était un Boeing 727-86 immatriculé EP-IRD (numéro d'usine 19817, numéro de série 537) construit en 1968, qui a effectué son tout premier vol le . L'avion était propulsé par trois turbosoufflantes Pratt & Whitney JT8D-7B[1].

Accident

modifier

Le jour de l'accident, les contrôleurs aériens iraniens se sont mis en grève, ce qui a entraîné l'annulation de centaines de vols intérieurs. Puis, à 16 h, la grève est interrompue et les vols reprennent. À 17 h 40, le vol 291 a décollé de l'aéroport de Mashhad à destination de l'aéroport de Téhéran-Mehrabad en Iran. Il y avait 8 membres d'équipage et 120 passagers à bord (les rapports initiaux indiquaient qu'il y avait 8 membres d'équipage et 116 passagers)[2].

A 18 h 52 heure locale, le contrôleur de l'aéroport de Mashhad donne à l'équipage une approche directe de la piste 29. Puis, vers 19 h 5, le régulateur de vol ordonne à l'équipage de prendre un cap à 360° pour rejoindre le radiophare non directionnel de l'approche Varamin. Sans recevoir d'instructions du contrôleur, les pilotes se trouvaient à 17 mi (27,4 km) au nord de la route. Lors de l'approche, le copilote indique au commandant de bord que le VORTAC donne la mauvaise route radiale, mais il ne répond pas à ce message. À 19 h 11 heure locale, heure locale, l'avion est entré en collision avec les montagnes d'Elbourz, à 29 km (18 mi) au nord de Téhéran. Les 8 membres d'équipage et 120 passagers ont péri dans l'accident et l'avion a été détruit[réf. nécessaire].

Les chercheurs ont conclu que l'accident était probablement dû au fait que le système d'atterrissage aux instruments et le radar au sol n'étaient pas opérationnels. Le président et cinq fonctionnaires de l'Autorité de l'aviation civile iranienne ont été reconnus coupables d'homicide involontaire à la suite du vol 291[3],[4].

Notes et références

modifier

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de la page de Wikipédia en anglais intitulée « Iran Air Flight 291 » (voir la liste des auteurs).

Références

modifier
  1. a b et c (en) « ASN Aircraft accident Boeing 727-86 EP-IRD Tehran-Mehrabad Airport (THR) », sur Aviation Safety Network (consulté le )
  2. (en) « Iran Air Boeing Crashes », Observer–Reporter,‎ , A-15 (lire en ligne)
  3. (en) David Gero, Aviation Disasters Second Edition, Patrick Stephens Limited, (ISBN 978-1852605261), p. 161
  4. (fa) « سانحه بوئینگ 727 ایران ایر در کوه های لشکرک », sur cann.ir (consulté le )