Vol Air Lanka 512
4R-ULD, l'appareil concerné par l'incident, photographié à l'aéroport de Paris-Le Bourget en novembre 1983
4R-ULD, l'appareil concerné par l'incident, photographié à l'aéroport de Paris-Le Bourget en novembre 1983
Caractéristiques de l'accident
Date3 mai 1986
TypeExplosion au sol
CausesAttentat à la bombe
SiteAéroport international Bandaranaike, Drapeau du Sri Lanka Sri Lanka
Coordonnées 7° 10′ 52″ nord, 79° 53′ 01″ est
Caractéristiques de l'appareil
Type d'appareilLockheed L-1011 TriStar
CompagnieAir Lanka
No  d'identification4R-ULD
PhaseStationnement au terminal de débarquement
Passagers128
Équipage20
Morts21
Blessés41
Survivants127

Géolocalisation sur la carte : Sri Lanka
(Voir situation sur carte : Sri Lanka)
Vol Air Lanka 512

Le vol Air Lanka 512 était un vol de la compagnie Air Lanka qui explosa au sol à l'aéroport international Bandaranaike à Colombo au Sri Lanka, juste avant son décollage pour l'aéroport international Velana à Malé aux Maldives

L'avion modifier

Le Lockheed L-1011 TriStar assurant le vol provient de la dernière série d'avions civils construite par Lockheed jusqu'en 1984. L'avion portait le numéro de série 1061.

 
L'appareil impliqué dans l'accident, alors qu'il opérait pour All Nippon Airways, ici à l'aéroport international Kai Tak de Hong Kong en décembre 1974.

L'avion a effectué son premier vol le avant d'être livré à All Nippon Airways le et immatriculé sous le numéro d'immatriculation JA8502. 9 ans plus tard, le , Air Lanka rachète l'avion et obtient l'immatriculation temporaire 4R-ALH, et plus tard le numéro 4R-ULD.

Ce triréacteur long-courrier était équipé de trois moteurs Rolls-Royce RB211-22B. Jusqu'à sa destruction, la machine avait effectué 28 915 heures de fonctionnement avec 16 666 décollages et atterrissages.

Déroulement modifier

Le , le vol 512 est parti de l'aéroport de Gatwick à Londres, avec une escale à Zurich, puis Dubaï, et enfin Colombo.

Pendant qu'il était au sol à Colombo, l'embarquement du vol est retardé en raison d'un problème lors du chargement des bagages en soute.

Lors de l'embarquement, une bombe, cachée dans le «Fly Away Kit» de l'avion (une collection de petites pièces de rechange), explose. La bombe avait été programmée pour exploser en plein vol; le retard a probablement sauvé de nombreuses vies.

Victimes modifier

Pays Nombres
  Sri Lanka 13
  Royaume-Uni 3
  France 3
  Allemagne de l'Ouest 2
  Japon 2
  Maldives 2
  Pakistan 1

Coupable modifier

Le gouvernement sri-lankais a conclu que la bombe avait été posée par les Tigres de libération de l'Eelam tamoul (LTTE) pour saboter les pourparlers de paix entre les LTTE et le gouvernement sri-lankais. Cependant aucune preuve concrète prouve que c'est un attentat perpétré par les LTTE.

Références modifier

Voir aussi modifier