Voile (image)

(Redirigé depuis Voile (photographie))

En photographie, le voile est une teinte recouvrant l'image à la suite de l'exposition à une source de lumière étrangère à l'objet photographié[1], ou au traitement chimique s'il s'agit d'une image argentique[2].

Dans un film négatif développé, le niveau de voile chimique est l'absorbance de la partie non exposée, hors du cadre de l'image[3].

On parle aussi de voile pour l'effet de la lumière ambiante sur un écran[4]. Le voile atmosphérique est la teinte uniforme que cause la diffusion du rayonnement solaire dans l'atmosphère. L'usage d'un filtre bloquant les ultraviolets le réduit : la diffusion Rayleigh affecte surtout ces rayonnements.

L'usage de voile en photographie est attesté dès 1847[5]. Le terme était déjà en usage dans les beaux-arts, où le voile blanc désigne la dégradation d'une peinture murale quand des cristaux minéraux se forment à sa surface[6].

Voilage volontaireModifier

La technique photographique inclut parfois un l'application d'un voile volontaire. On peut ainsi tirer parti de la non-linéarité de la sensibilité des films et capteurs. Des détails dans les parties sombres qui ne recevraient pas assez de lumière pour donner une image latente ou un signal s'il s'agit de capteurs électroniques, se retrouvent au dessus du seuil par l'apport d'une quantité uniforme de lumière. La technique, apparentée à la résonance stochastique, s'applique à un film entier, préparé par pré-exposition (flashage dans le jargon du cinéma), à une vue, aussi bien qu'au tirage photographique.

RéférencesModifier

  1. Commission électrotechnique internationale, « Éclairage : Image », dans IEC 60050 Vocabulaire électrotechnique international, (lire en ligne), p. 845-32-066.
  2. René Bouillot, Cours de photographie, Paris, Paul Montel, , p. 118-119 (n°271).
  3. Bouillot 1984, p. 91 (n°194).
  4. « haze », Commission électrotechnique internationale, « Éclairage : Émission et propriétés optiques des matériaux », dans IEC 60050 Vocabulaire électrotechnique international, (lire en ligne), p. 845-24-127.
  5. Charles-Louis Chevalier, Recueil de mémoires et de procédés nouveaux concernant la photographie sur plaques métalliques et sur papier, (lire en ligne), p. 52.
  6. Ségolène Bergeon-Langle et Pierre Curie, Peinture et dessin, Vocabulaire typologique et technique, Paris, Editions du patrimoine, (ISBN 978-2-7577-0065-5), p. 705.