Voïvodie de Tarnopol

Voïvodie de Tarnopol
Województwo tarnopolskie

1920–1939

Blason
Description de cette image, également commentée ci-après
Situation de la voïvodie en Pologne.
Informations générales
Capitale Tarnopol
Démographie
Population (1931) 1 600 400 habitants
Densité (1931) 97 hab./km2
Superficie
Superficie 16 533 km2
Histoire et événements
Création
Suppression

La voïvodie de Tarnopol est une entité administrative de la Deuxième République polonaise. Créée en 1920[1], elle cessa d'exister en 1939. Sa capitale était la ville de Tarnopol.

Villes principalesModifier

HistoireModifier

DémographieModifier

Cette statistique s'appuie sur un recensement déclaratif effectué en 1921.

ReligionsModifier

Cette statistique s'appuie sur un recensement déclaratif effectué en 1921.

Cette statistique comparée au recensement de 1921 (voir la section précédente) montre que des Polonais (a priori catholiques romains) se sont déclarés gréco-catholiques. Le nombre plus important de pratiquants juifs que de personnes s'étant déclarées ethniquement juives pourrait signifier que les Juifs n'ont pas nécessairement déclaré l'être lors du recensement, pour éventuellement échapper à l'antisémitisme latent existant en Europe orientale. Le nombre d'adeptes du protestantisme coïncide en revanche presque parfaitement avec les personnes qui se sont déclarées d'origine allemande.

 
Des Juifs de Voïvodie de Tarnopolabattus par balles, dans un charnier à ciel ouvert près de Złoczów en Galicie, dans de l'oblast de Lviv - photographie présentée lors du procès de Nuremberg

Notes et référencesModifier

  1. « Ustawa z dnia 3 grudnia 1920 r. o tymczasowej organizacji władz administracyjnych II instancji (województw) na obszarze b. Królestwa Galicji i Lodomerji z W. Ks. Krakowskiem oraz na wchodzących w skład Rzeczypospolitej Polskiej obszarach Spisza i Orawy [trad. : Loi du 3 décembre 1920 portant organisation provisoire des autorités administratives de deuxième instance (voïvodies) dans la zone du royaume de Galicie et de Lodomérie avec Cracovie et les zones de Spisz et Orawy en Pologne] », Dziennik Ustaw [trad. : Journal officiel], no 117,‎ , p. 768.
  2. Respondenci podający "narodowość rusińską" jako własną. Narodowości ukraińskiej spis nie przewidywał.
  3. Grzegorz Hryciuk Przemiany narodowościowe i ludnościowe w Galicji Wschodniej i na Wołyniu w latach 1931-1948, Toruń 2005, Wyd. Adam Marszałek , (ISBN 83-7441-121-X) p. 61.
  4. Respondenci podający narodowość polską jako własną
  5. Respondenci podający "narodowość żydowską" jako własną.
  6. Respondenci podający narodowość niemiecką jako własną.

Articles connexesModifier