Vladislav Khodassevitch

écrivain russe
Vladislav Khodassevitch
Image dans Infobox.
Vladislav Khodassevitch et Nina Berberova à Sorrente, chez Gorki en 1925.
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Nationalités
Formation
Faculté de droit de l'université d'État de Moscou (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Période d'activité

Vladislav Félitsianovitch Khodassevitch (en russe Владисла́в Фелициа́нович Ходасе́вич), né le 16 mai 1886 ( dans le calendrier grégorien) à Moscou et mort le à Billancourt, est un poète russe de l'après-symbolisme.

BiographieModifier

Petit-fils d'un émigré polonais, il fait des études classiques à l'Université de Moscou et débute comme poète en 1905[1]. Il rencontre Nina Berberova à Saint-Pétersbourg en 1921 et émigre avec elle en 1922 à Berlin, puis à Prague en 1923 avant de s'installer à Paris[2]. Ils se séparent en 1932.

Auteur très écouté de nombreux articles de critique littéraire[3] (il était le critique littéraire du journal Возрождение (Renaissance), édité à Paris), d'une monographie sur Derjavine, des études sur Pouchkine[4] et de précieux souvenirs sur ses contemporains : Nécropole, 1938. Il est reconnu par les plus grands, en particulier par Nabokov[5] qui traduisit trois de ses poèmes, mais demeure peu connu du grand public.

Sa tombe se trouve au nouveau cimetière de Boulogne-Billancourt.

ŒuvresModifier

  • Jeunesse (Молодость, 1908)
  • Une petite maison heureuse (Счастливый домик, 1914)
  • Une anthologie de la poésie juive (Из еврейских поэтов, 1918)
  • Tel le grain (Путём зерна, 1921)
  • Une lyre lourde (Тяжёлая лира, 1922)
  • Une nuit européenne (Европейская ночь, 1927)
  • Recueil de poésies (Собрание стихов, 1927, Paris, 26 poèmes écrits entre 1922 et 1926)
  • Derjavine (Державин, 1931)
  • À propos de Pouchkine (О Пушкине, 1937)
  • Nécropole (Некрополь, 1938)

Œuvres traduites en françaisModifier

  • Nécropole, mémoires, traduction par Sophie Kajdan et Anne-Marie Susini, préface de Nina Berberova, Actes Sud, 1991 (ISBN 2868697402)
  • Poésie, anthologie bilingue, traduit, annoté et préfacé par Henri Abril, éditions Circé, 2016 (ISBN 978-2-84242-401-5)
  • Le Couloir Blanc : souvenirs autobiographiques : de la naissance à l'exil, 2016, éditions Interférences (ISBN 978-2-909589-33-6) dont la traduction par Fanchon Deligne a remporté le Prix Russophonie 2017

Notes et référencesModifier

  1. Nikita Struve (ru), Anthologie de la poésie russe, p. 178-179, présentation de Khodassevitch.
  2. « Nina Berberova et son roman l'accompagnatrice », sur rdelpiano.org (consulté le )
  3. « "Une petite maison heureuse" de Khodassévitch », sur bibliophilierusse.blogspirit.com (consulté le )
  4. À propos de Pouchkine, livre édité à l'occasion du 100 anniversaire de la mort d'Alexandre Pouchkine. Le livre a été tiré à 500 exemplaires aux éditions Pétropolis.
  5. « Nabokov sur Khodassévitch - Henri Abril », Henri Abril,‎ (lire en ligne, consulté le )

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier