Vladimir Motyl

Vladimir Moty
Naissance
Lepel
RSS de Biélorussie
Drapeau de l'URSS Union soviétique
Nationalité Drapeau Soviétique
Décès (à 82 ans)
Moscou
Drapeau de la Russie Russie
Profession Réalisateur
Scénariste
Films notables Les Enfants du Pamir
Le Soleil blanc du désert

Vladimir Yakovlevitch Motyl (en russe : Владимир Яковлевич Мотыль), né à Lepel (Union soviétique, actuellement en Biélorussie) le et mort à Moscou le , est un réalisateur et scénariste soviétique et biélorusse. Artiste du peuple de la Fédération de Russie en 2003.

BiographieModifier

Vladimir Motyl naît dans une famille juive en Biélorussie. Son père, Yakov Davydovitch Motyl (1901—1931) originaire du gouvernement de Varsovie, travaille à l'usine Kommunar à Minsk. Le , il est arrêté et déporté, sur l'accusation d'espionnage, au camp des îles Solovki où il meurt un an plus tard (réhabilité le )[1]. La mère de Vladimir, Berthe Antonovna Levina diplômée de l'université Herzen, est éducatrice au centre fermé pour enfants dirigé par Anton Makarenko. En tant qu'épouse de l'ennemi du peuple, elle est déportée derrière l'Oural avec son fils.

En 1948, Motyl est diplômé de la faculté d'art dramatique de l'Institut théâtral de Sverdlovsk et devient metteur en scène du Théâtre dramatique de cette ville, puis, acteur et metteur en scène à Stalinogorsk et Nijni Taguil. À partir de 1955, il est directeur artistique du Théâtre du jeune spectateur de Sverdlovsk (ru). En 1957, il est diplômé de l'université d'État de l'Oural (URGU). Il occupe le poste de directeur de la société de production cinématographique Sverdlovsk Film Studio (ru) de 1957 à 1960.

Son premier film, Les Enfants du Pamir, sort en 1963. En 1967, les bonnes critiques sont récoltées par la comédie Zhenia, Zhenetchka et 'Katioucha dont le scénario est coécrit avec son ami Boulat Okoudjava. Motyl acquiert une célébrité nationale avec son ostern Le Soleil blanc du désert en 1969, qui, en 1996 lui apportera l'ordre de l'Honneur et, en 1997, le Prix d'État de la Fédération de Russie[2].

En 1976-1985, il est directeur artistique de la société de production cinématographique Studio Ekran. Son film L'Étoile d'un merveilleux bonheur est récompensé par un diplôme "Meilleurs films du monde" au Festival international du film de Belgrade en 1977[3].

Depuis la fin des années 1980, Motyl enseigne aux cours supérieurs de formation des scénaristes et réalisateurs à Moscou. En 1999, il préside le jury du Festival Message To Man à Saint-Pétersbourg. Il dirige le studio cinématographique indépendant Arion, avant de fonder sa propre société de production Studio Vladimir Motyl en 2001[3].

Le , le réalisateur est distingué Artiste du peuple de la Fédération de Russie[4]. En 2003, il reçoit le diplôme du Kinotavr "Pour un événement cinématographique" (За кинематографическое событие).

Le matin du , Motyl contacte le service des urgences depuis son domicile, à la suite d'un malaise. Arrivés sur place, les secours sont contraints de forcer la porte de l'appartement. Motyl est hospitalisé avec la suspicion d'une attaque cérébrale, pour finalement être admis dans le service de réanimation pour cause d'une pneumonie et une fracture des vertèbres cervicales. Il décède à 23h du soir le même jour. Le cinéaste repose au cimetière Vostriakovo à Moscou[5].

FilmographieModifier

Comme réalisateurModifier

Comme scénaristeModifier

  • 1967 : Jenia, Jenetchka et « Katioucha »
  • 1975 : L'Étoile d'un merveilleux bonheur

DistinctionsModifier

Notes et référencesModifier

  1. (ru) « Жертвы политического террора в СССР. », sur memo.ru (consulté le 24 juillet 2015)
  2. « Vladimir Motyl », sur kinoglaz.fr (consulté le 15 juin 2015)
  3. a et b (ru) « Владимира Мотыля похоронят на Востряковском кладбище », sur newsru.com,‎ (consulté le 15 juin 2015)
  4. (ru) Vladimir Poutine, « Указ Президента РФ от 1 сентября 2003 г. № 1018 О награждении государственными наградами Российской Федерации », sur kremlin.ru,‎ (consulté le 24 juillet 2015)
  5. (ru) « Известный режиссер Владимир Мотыль скончался в воскресенье в Москве », sur RIA Novosti,‎ (consulté le 15 juin 2015)
  6. (ru) Boris Eltsine, « Указ Президента РФ от 12 июля 1996 г. № 1026 О награждении государственными наградами Российской Федерации », sur kremlin.ru,‎ (consulté le 24 juillet 2015)
  7. (ru) Boris Eltsine, « Указ Президента Российской Федерации от 06.06.1998 г. № 656 О присуждении Государственной премии Российской Федерации в области литературы и искусства 1997 года », sur kremlin.ru,‎ (consulté le 24 juillet 2015)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :