Ouvrir le menu principal

Vladimir Nikolaïevitch Martsinkevitch
Владимир Николаевич Марцинкевич
Naissance
Borisov (Empire russe)
Décès (à 48 ans)
Powiat de Puławy (Pologne)
Origine Drapeau de la Russie russe → Drapeau de l'URSS soviétique
Allégeance Flag of the Soviet Union (1924–1955).svg Union soviétique
Arme Red Army flag.svg Armée rouge
Grade Lieutenant-général
Années de service 1918-1944
Conflits Guerre civile russe
Seconde Guerre mondiale
Faits d'armes Bataille du Caucase

Vladimir Nikolaïevitch Martsinkevitch (en russe : Владимир Николаевич Марцинкевич, en biélorusse : Уладзімір Мікалаевіч Марцінкевіч), né le à Borisov et mort le à Powiat de Puławy, est un militaire russe, puis soviétique.

BiographieModifier

Il est né le 10 mars 1896 dans l'Empire russe dans la ville biélorusse de Borisov dans une famille d'un ouvrier. Il rejoint l'armée rouge en 1918. Durant la guerre civile en Russie il commande le 1re détachement de partisans de Maladetchna. De janvier à décembre 1919, il commande un régiment d'infanterie sur le front sud, de décembre 1919 à novembre 1920, sur le front occidental. Pendant les combats, il est blessé à deux reprises.

Durant l'après-guerre il commande un bataillon d'infanterie. Durant la Guerre d'Hiver de 1939 à 1940, il commande la 173e Division d'Infanterie dans le cadre de la 7e armée (Union Soviétique). En juillet 1940, il commande la 176e division d'infanterie.

Au début de la Seconde Guerre mondiale, il commande une division de la 9e armée (Union soviétique) sur le front sud durant l'Opération Barbarossa. En août 1942, il est nommé commandant de la 9e armée (Union soviétique) sur le front transcaucasien. Durant la bataille du Caucase, l'armée occupe les défenses le long de la rivière Terek (fleuve) vers la ville de Grozny. Au cours des combats il est retiré de ses fonctions.

En octobre 1942, il est nommé commandant de la 229e division d'infanterie de la 52e armée du front de Volkhov. Pendant la traversée de la rivière, Volkhov est tombé gravement malade et est hospitalisé. En juillet 1943 il rejoint le grand Quartier Général du Commandement Suprême. En avril 1944, il est mis à la disposition du Conseil militaire du 2e Front de Biélorussie et le 24 avril il est nommé commandant de la 134e division d'infanterie. En 1944 la division atteint la Vistule et atteint la ville de Pulawy. Dans la bataille le général meurt.[1]

Il a été enterré à Loutsk dans une fosse commune.

Notes et référencesModifier

  1. Коллектив авторов. Великая Отечественная. Командармы. Военный биографический словарь / Под общей ред. М. Г. Вожакина. — М.; Жуковский: Кучково поле, 2005. — С. 145-146. — ISBN 5-86090-113-5.