Ouvrir le menu principal

Vladimir Herzog

journaliste brésilien
Vladimir Herzog
Vladimir Herzog - CNV-SP.jpg
Fonction
Directeur
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 38 ans)
São PauloVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Israeli Cemetery of Butantã (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Manifestation de 2009. On lit sur l'affiche, dépeignant ironiquement Vladimir Herzog en tenue décontractée, avec la légende sarcastique: « la dictature militaire au Brésil, selon la Folha de São Paulo ».

Vladimir Herzog (né le à Osijek et mort le à São Paulo), né Vlado Herzog, est un journaliste et dramaturge brésilien. Il a été directeur de TV Cultura[1],[2].

Il est devenu l'un des principaux symboles du mouvement contre la dictature militaire brésilienne. Militant du Parti communiste brésilien, il a été torturé et assassiné par des soldats, pendant qu'il était prisonnier au DOI-CODI, à São Paulo[3]. Les soldats du DOI-CODI ont essayé de faire passer la version selon laquelle Herzog se serait suicidé à la prison, prenant même une photographie de Herzog pendu dans sa cellule. L'invraisemblance de la version officielle a stimulé d'importantes manifestations contre la dictature[4],[5],[6],[7].

Le nom de Herzog est encore aujourd'hui un symbole de lutte pour les droits de l'homme au Brésil[8]. Le principal prix brésilien de journalisme et droits de l'homme porte son nom, le Prix Vladimir Herzog[9].

RéférencesModifier

  1. « Vladimir Herzog - Biografia - UOL Educação », sur educacao.uol.com.br (consulté le 17 juillet 2017)
  2. « : Pró-TV - Associação dos Pioneiros, Profissionais e Incentivadores da TV Brasileira : », sur www.museudatv.com.br (consulté le 17 juillet 2017)
  3. (pt-BR) « Vladimir Herzog - Memórias da ditadura », Memórias da ditadura, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne, consulté le 17 juillet 2017)
  4. (pt-BR) Digital Pages, « Acervo Folha - Busca 'Herzog' », sur acervo.folha.com.br (consulté le 17 juillet 2017)
  5. (pt-BR) « Homem que fotografou Vladimir Herzog enforcado confessa a farsa do "suicídio" », Pragmatismo Político,‎ (lire en ligne, consulté le 17 juillet 2017)
  6. (pt-BR) « Entenda o caso Vladimir Herzog », Terra, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne, consulté le 17 juillet 2017)
  7. (pt-BR) « A morte de Vladimir Herzog e as mobilizações contra a ditadura - Em defesa da democracia », Nova Escola,‎ (lire en ligne, consulté le 17 juillet 2017)
  8. (pt-BR) « São Paulo inaugura estátua em homenagem a Vladimir Herzog », Agência Brasil - Últimas notícias do Brasil e do mundo,‎ (lire en ligne, consulté le 17 juillet 2017)
  9. « O Prêmio - Prêmio Vladimir Herzog de Anistia e Direitos Humanos », sur www.premiovladimirherzog.org.br (consulté le 17 juillet 2017)

Liens externesModifier