Ouvrir le menu principal
Vladimir Gardine
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Nom de naissance
Владимир Ростиславович БлагонравовVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Formation
École de cadets du génie de Kiev (d)
Second corps des cadets de Moscou (d) (jusqu'en )Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Conjoint
Tatiana Bulakh-Gardina (d) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Distinctions
Liste détaillée
Medal "In Commemoration of the 250th Anniversary of Leningrad" (en)
Médaille du Mérite au travail de la Grande Guerre patriotique (en)
Médaille pour la défense de Leningrad
Artiste du peuple de la RSFSR (en) ()
Ordre de l'Insigne d'honneur ()
Artiste du peuple de l'URSS ()
Ordre du Drapeau rouge du Travail ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Vladimir Rostilavovitch Gardine (en russe : Владимир Ростиславович Гардин) est un acteur, réalisateur, scénariste et monteur soviétique né le 18 janvier 1877 à Tver (Empire russe) et décédé le 29 mai 1965 à Léningrad (Union soviétique).

BiographieModifier

Né à Tver dans la famille d'un officier, Vladimir Gardine sort diplômé du Second corps de cadets de Moscou en 1894. Il fait ses études à l'école militaire de Kiev, puis effectue son service militaire en 1896-1897. Démobilisé il travaille dans un centre des finances publiques. À cette époque il rejoint une troupe de théâtre amateur de Roslavl. Il est ensuite engagé dans la troupe Slavianski (1898). Il travaillera dans les théâtres de Riga, Iekaterinbourg, Perm, Odessa, Bender, Iouzovka, Chișinău, Dnipro Hrodna (troupe Nikonov), Tsaritsyne (troupe Efimov), Taganrog (troupe Forcatti), à Tiflis (1902-1904). De 1904 à 1906, il est acteur de théâtre Vera Kommissarjevskaïa de Saint-Pétersbourg, en 1907 - acteur de théâtre Novovassilievski de Saint-Pétersbourg dirigé par Nikolaï Popov. En 1907, il fonde sa propre troupe à Zelenogorsk, où il adapte les pièces interdites par la censure. En 1908, il dirige une troupe russe à Paris. En 1909-1912, il se produit sur les scènes théâtrales de Voronej, Tsaritsyne, Saratov. En 1912, il joue le rôle de Fedia Protassov dans l'adaptation de Cadavre vivant de Léon Tolstoï dans le Théâtre Korch.

En 1913, il signe le contrat avec la compagnie de Paul Timan fondé sur la base des studios Pathé de Moscou qui lancé la « Série d'Or du cinéma russe ». Gardine s'y illustre comme cinéaste et acteur. Le premier film de cette série La Clé du bonheur (1913) qu'il réalise avec Yakov Protazanov connait un grand succès commercial sera ensuite perdu. Il réalise ensuite les adaptations des grands classiques de la littérature russe comme Anna Karenine, La Sonate à Kreutzer, Nid de gentilhomme, Vavotchka, Les jours de notre vie, Fantômes, mais aussi les scénarios originaux comme Le Masque de la mort. En 1915, Timan apprend que Khanjonkov a commencé le tournage de Guerre et Paix, il se donne pour objectif d'adapter le roman le premier et en charge Gardine et Protazanov. Ce sera leur dernière production chez Timan. Ensuite, les deux réalisateurs tentent à fonder leur propre studio, mais cette entreprise se solde par un échec. Gardine s'associe alors avec l'entrepreneur Vladimir Venguerov. Entre 1915 et 1917, ils réalisent plus de trente films dont plusieurs adaptations des pièces d'Arkady Avertchenko. En 1917, Gardine devient réalisateur du studio Neptune spécialisé dans la production de mélodrames mystiques, souvent avec Gregori Chmara dans le rôle principal.

À partir de 1918, il enseigne à l'Institut national de la cinématographie et en 1918-1919, y dirige le département de la réalisation et de la photographie. En 1920, il dirige les ateliers cinématographiques de Narkompros.

En 1922-1924, il est l'un des fondateurs et réalisateur des studios VUFKU à Odessa. En 1924, commence sa carrière aux studios Lenfilm et Belarusfilm. Dans les années 1920, il réalise une cinquantaine de films.

Après le triomphe du cinéma sonore il abandonne la réalisation. Il continue néanmoins à travailler comme acteur. Il sera le premier à être distingué artiste du peuple de la RSFSR (1935) et Artiste du peuple de l'URSS (1947).

Vladimir Gardine est enterré au cimetière Bogoslovskoïe de Léningrad (aujourd'hui Saint-Pétersbourg).

FilmographieModifier

comme acteurModifier

comme réalisateurModifier

comme scénaristeModifier

comme monteurModifier

Liens externesModifier