Viverra zibetha

espèce de mammifères

La Grande civette de l'Inde[1] ou zibeth (Viverra zibetha) est une espèce de mammifères carnivores.

La Grande civette de l’Inde est nommée par les anglophones « Large Indian civet » (grande civette indienne), en opposition avec « Small Indian civet » (petite civette indienne), ou Viverricula indica [2], avec laquelle il ne faut pas la confondre et qui appartient au genre Viverricula.

RépartitionModifier

La grande civette de l'Inde vit au Népal, dans le Nord-Est de l'Inde, au Bhoutan, au Bangladesh, en Asie du Sud-Est et dans le Sud de la Chine.

 
Aire de répartition de la grande civette de l'Inde

DescriptionModifier

 
Grande civette d'Inde, parc national de Kaeng Krachan, Thaïlande

La zibeth mesure 75-85 cm de long (corps et tête), a une queue de 38 à 46,2 cm et pèse 8-9 kg.[3]

C'est un animal nocturne qui passe la plupart de son temps au sol ; elle grimpe rarement dans les arbres et jamais très haut. Elle dort dans la journée.

Elle possède des griffes rétractiles.

 
Grande civette de l'Inde dans le parc national de Namdapha (Inde)

HabitatModifier

Elle vit plus souvent dans les forêts tropicales secondaires que primaires et aime les endroits couverts d'épais buissons.

Elle se trouve aussi dans les décharges et les poulaillers.

AlimentationModifier

La grande civette de l'Inde est carnivore.

Elle mange des oiseaux et des œufs, des amphibiens, des serpents, des scorpions, des petits mammifères, des crabes et du poisson ; de temps en temps des poulets, des canetons et des œufs de poule.

Elle se nourrit aussi parfois de fruits tombés à terre et de racines.

ReproductionModifier

C'est un animal solitaire : au moment des amours, la grande civette de l'Inde ne passe que quelques jours avec son partenaire.

Elle se reproduit toute l'année et a généralement 2 portées par an. Après environ 60 jours de gestation, la femelle met bas dans l'épaisseur des fourrés ou un creux d'arbre de 1 à 4 petits.[4]

Les bébés grandes civettes ouvrent les yeux au bout de 10 jours et sont sevrés au bout d'un mois.

Noms vernaculairesModifier

thaï :ชะมดแผงหางปล้อง

lao :ເຫງັນແຜງຫາງກ່ານ[5]

Notes et référencesModifier

  1. Annexes au Journal officiel des Communautés européennes du 18 décembre 2000. Lire en ligne.
  2. Wildlife Institute of India : « Mustelids, Viverrids and Herpestids of India: Species Profile and Conservation Status »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (en)
  3. (th + en) Sompoad Srikosamatara et Troy Hansel (ill. Sakon Jisomkom), ในอุทยานแห่งชาติเขาใหญ่ / Mammals of Khao Yai National Park, Bangkok, Green World Foundation,‎ , 3e éd., 120 p. (ISBN 974-89411-0-8), ชะมดแผงหางปล้อง / Large Indian Civet pages 63, 64 et 65
  4. Jiří Felix (trad. Jean et Renée Karel), Faune d'Asie, Gründ, , 302 p. (ISBN 2-7000-1512-6), Grande civette de l'Inde page 30
  5. (en) Parcs nationaux de Thaïlande, « Large Indian Civet », sur thainationalparks.com (consulté le )

Voir aussiModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Taxinomie:

Autres sites: