Vivendi Games

société américaine
(Redirigé depuis Vivendi Universal Games)

Vivendi Games
logo de Vivendi Games

Création 1993 (Universal Interactive Studios)
1996 (CUC Software)
Dates clés 2001 (Vivendi Universal Games)
2008 (fusion avec Activision)
Disparition Voir et modifier les données sur Wikidata
Forme juridique Division (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Siège social Los Angeles
Drapeau des États-Unis États-Unis
Direction Robert Kotick (président)
Directeurs Robert KotickVoir et modifier les données sur Wikidata
Actionnaires VivendiVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité Industrie vidéoludique
Produits Sierra Entertainment:
Crash Bandicoot
Spyro the Dragon
King's Quest
Space Quest
Leisure Suit Larry
Gabriel Knight
SWAT
Blizzard Entertainment:
Warcraft
StarCraft
Diablo
Société mère Vivendi
Filiales Blizzard Entertainment
Sierra Entertainment

Vivendi Games (anciennement Vivendi Universal Games) était une société américaine, filiale du groupe français Vivendi, qui développait, éditait, et publiait des jeux vidéo. Créée en 2001 par fusion des entités jeux vidéo de Vivendi et de Seagram, elle était située à Los Angeles, et comprenait plus de 3 400 employés répartis dans 4 divisions de développement distinctes. Son président au moment de la disparition est Robert Kotick. L'entreprise était sur le devant de la scène des abonnements basés sur les jeux en ligne massivement multijoueur.

Vivendi Games possédait les droits de plusieurs franchises populaires, telles Warcraft, StarCraft, Diablo, World of Warcraft (toutes développées par Blizzard Entertainment), Empire Earth, Leisure Suit Larry, Ground Control, Tribes, Crash Bandicoot et Spyro the Dragon.

En 2008, Vivendi Games fusionne avec Activision et devient Activision Blizzard.

HistoireModifier

CUC International, conglomérat américain, se porte acquéreur en 1996 de Sierra Entertainment et de Blizzard Entertainment et les rassemble sous une entité jeux vidéo nommée CUC Software. Knowledge Adventure (Adiboo) est racheté en 1997, puis CUC International fusionne en 1997 avec HFS Corporation pour former Cendant Software. À la suite d'une affaire de fraude comptable, les divisions logicielles du groupe sont vendues en 1998 à l’éditeur Havas (présent également dans la littérature), qui les regroupe sous le nom de Havas Interactive.

En 2000, Vivendi, qui a racheté Havas, prend le contrôle de Seagram, qui possède, outre Universal Music Group et les studios Universal, une division jeux vidéo, Universal Interactive. Le nouveau groupe ainsi formé, Vivendi Universal, renomme en mai 2001 Havas en Vivendi Universal Publishing, et regroupe les activités d'Universal Interactive et de Havas Interactive au sein d'une nouvelle entité jeux vidéo, nommée Vivendi Universal Interactive Publishing. VUIP devient Vivendi Universal Games quelques mois plus tard, puis est séparé de Vivendi Universal Publishing en 2003, lors de la vente de celle-ci par Vivendi, qui conserve les jeux vidéo.

En 2004, Vivendi Universal Games vend Knowledge Adventure, et en 2005, Coktel Vision. En 2006, lorsque Vivendi Universal se renomme Vivendi SA, Vivendi Universal Games fait de même, pour devenir Vivendi Games. Le logo Vivendi Universal Games fut utilisé de 2002 à .

En 2006, Vivendi Games crée une division spécialisée dans les jeux sur téléphone mobile, Vivendi Games Mobile.

En 2008, Vivendi Games fusionne avec Activision. Vivendi est propriétaire à 61 % de la nouvelle entité, nommée Activision Blizzard.

En 2013, Vivendi Games cède 85 % de ses actions Activision pour 8,2 milliards de dollars puis sera amené à dégraisser ses parts au fur et à mesure jusqu'à tout revendre en .

DivisionsModifier

Anciennes propriétés intellectuellesModifier

Liens externesModifier