Ouvrir le menu principal

Virginie Grimaldi

écrivaine française
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Grimaldi (homonymie).
Virginie Grimaldi
Description de cette image, également commentée ci-après
Virginie Grimaldi en dédicace au salon Lire en Poche 2018
Alias
Ginie
Naissance (41-42 ans)
Activité principale
Distinctions
2e prix « E-crire Aufeminin »
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Œuvres principales

  • Le premier jour du reste de ma vie (2015)
  • Tu comprendras quand tu seras plus grande (2016)
  • Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie (2017)
  • Il est grand temps de rallumer les étoiles (2018)
  • Quand nos souvenirs viendront danser (2019)

Virginie Grimaldi est une romancière et blogueuse française née en 1977, dont les ouvrages sont souvent classés dans la littérature dite « feel good » et la chick lit. Ses trois premiers romans furent tous des best-sellers[1] : Le premier jour du reste de ma vie (2015), Tu comprendras quand tu seras plus grande (2016), et Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie (2017).

En 2018, elle figurait à la sixième place du Top 10 des romanciers français ayant vendu le plus de livres sur le territoire national (palmarès Figaro/GfK).

Sommaire

BiographieModifier

Virginie Grimaldi naît en 1977 près de Bordeaux[2],[3]. L'envie d'écrire lui vient en lisant les carnets de poèmes de sa grand-mère, et elle rédige un premier brouillon de roman à l'âge de 8 ans[4],[5].

En 2009, elle créée le blog « Femme Sweet Femme » où elle rédige des billets humoristiques sous le pseudonyme de « Ginie ». Ce blog gagne en popularité et lui permet de se lancer dans l'écriture de son premier roman[6],[7]. Elle le fermera en 2018[8].

En 2014, elle reçoit le 2e prix « E-crire Aufeminin », parrainé par Tatiana de Rosnay, pour sa nouvelle intitulée La peinture sur la bouche[5],[1].

Elle publie son tout premier roman en 2015. Intitulé Le premier jour du reste de ma vie, il raconte l'histoire de Marie, une femme malheureuse qui décide de quitter son époux et partir 3 mois en croisière pour trouver le bonheur. Le magazine Biba salue une histoire drôle et légère, qui « fait du bien »[6]. L'ouvrage sera un best-seller.

En 2016, elle publie un second roman : Tu comprendras quand tu seras plus grande. Dans ce livre, Julia, une psychologue malheureuse, reprend goût au bonheur en travaillant dans une maison de retraite du Sud. Le site d'actualité culturelle Just Focus salue « un humour décapant, des personnages attachants et une profonde humanité », tout en s'agaçant de « certains clichés répétitifs ». L'ouvrage sera lui aussi un best-seller, et les droits seront vendus pour un projet d'adaptation cinématographique[9],[10].

Virginie Grimaldi publie en 2017 son troisième roman, Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie, où Pauline, suite à sa rupture avec son mari Ben, tente de le reconquérir en lui écrivant des lettres. Le journal Libération salue « une histoire bien ficelée [...] dans la veine du roman feel good ou chick lit », ainsi que la sincérité et l'écriture touchante de Virginie Grimaldi, tout en déplorant des personnages caricaturaux[1]. Le webzine Culturellement Vôtre applaudit les « voltes-faces » des personnages, qui ne sont au final pas ce qu'ils laissent paraître, ainsi que la sensibilité et la mélancolie se dégageant de l'ouvrage[11]. Le magazine littéraire ActuaLitté salue également le fait que les personnages ne sont pas ce qu'ils semblent être : « Avec simplicité et sincérité, l'auteure nous rappelle que chacun crée sa propre réalité »[12]. L'ouvrage fera partie des 12 romans sélectionnés pour le 48e Prix Maison de la Presse[13].

En 2018, elle publie son quatrième roman : Il est grand temps de rallumer les étoiles (le titre est une référence aux Mamelles de Tirésias de Guillaume Apollinaire). Avant même la sortie du livre, elle en vend les droits pour une adaptation au cinéma[10]. Consacrée aux relations mère-fille, l'histoire est racontée à travers le point de vue de 3 femmes différentes : Anna, mère divorcée en difficulté financière, et ses filles Lily (12 ans) et Chloé (17 ans)[14]. Le site Aufeminin.com applaudit le portrait de femmes « attachantes et universelles » et la capacité de Virginie Grimaldi à « surprendre le lecteur avec humour et délicatesse »[14]. Libération estime que l'ouvrage présente « une note de roman feel good ou chick lit », et déplore les blagounettes « ad nauseam » de la cadette Lily, tout en soulignant la « jolie nostalgie » se dégageant de l'ouvrage[15].

En 2018, elle publie également Chère Mamie, recueil de « cartes postales » humoristiques, originellement postées sur Instagram et adressées à sa grand-mère. L'ensemble des bénéfices est reversé à l'association Cékedubonheur, qui organise des activités ludiques pour les enfants hospitalisés[16].

Selon le palmarès Le Figaro/GfK, Virginie Grimaldi était en 2018 la deuxième auteure française la plus lue dans l'Hexagone, et figurait à la sixième place du Top 10 des romanciers ayant vendu le plus de livres sur le territoire national[17].

PublicationsModifier

Romans
Nouvelles
Recueils

RéférencesModifier

  1. a b et c Emmanuèle Lavinas, « Larmes à percussion », sur next.liberation.fr,
  2. « Il est grand temps de rallumer les étoiles, Virginie Grimaldi : l'avis de notre communauté de lecteurs », sur 20minutes.fr,
  3. Virginie Grimaldi, « À propos », sur virginiegrimaldi.com
  4. « Le premier jour du reste de ma vie... », sur lechoixdeslibraires.com,
  5. a et b Caroline Michel, « Virginie Grimaldi, 2ème prix e-crire aufeminin : « J’ai participé pour savoir si j’avais raison d’espérer » », sur aufeminin.com,
  6. a et b Julie Reynié, « Le premier jour du reste de ma vie : un livre frais et touchant qui fait du bien », sur bibamagazine.fr,
  7. Arthur Police, « Femme Sweet Femme : « Une journée sans rire est une journée foutue » », sur blogs.lexpress.fr,
  8. Virginie Grimaldi, « Je suis venue vous dire », sur femmesweetfemme.fr,
  9. « Critique - Tu comprendras quand tu seras plus grande, le livre qui vous veut du bien! », sur justfocus.fr,
  10. a et b Nicolas Gary, « Virginie Grimaldi au cinéma : deux adaptations de ses romans à venir », sur actualitte.com,
  11. Marion M., « [Critique] Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie – Virginie Grimaldi », sur culturellementvotre.fr,
  12. « Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie, de Virginie Grimaldi », sur actualitte.com,
  13. Nicolas Gary, « 12 romans retenus pour le 48e Prix Maison de la Presse », sur actualitte.com,
  14. a et b Melanie Bonvard, « Virginie Grimaldi dresse trois portraits de femmes touchants dans son nouveau roman », sur aufeminin.com,
  15. Emmanuèle Peyret, « Virginie Grimaldi et « la cuisse de Crésus » », sur next.liberation.fr,
  16. Nicolas Gary, « Chère mamie : les cartes Instagram de Virginie Grimaldi deviennent un livre », sur actualitte.com,
  17. Mohammed Aïssaoui, « Le palmarès des romanciers français qui ont le plus vendu en 2018 », sur lefigaro.fr, (consulté le 21 mars 2019)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :