Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Virenque (homonymie).

la Virenque
Illustration
Gorges de la Virenque.
la Virenque sur OpenStreetMap.
Caractéristiques
Longueur 24,6 km [1]
Bassin collecteur l'Hérault
Organisme gestionnaire EPTB SMBFH ou Syndicat mixte du bassin du fleuve Hérault[2]
Régime pluvial cévenol
Cours
Source au lieu-dit la Combe
· Localisation Sauclières
· Altitude 815 m
· Coordonnées 43° 59′ 26″ N, 3° 23′ 01″ E
Confluence la Vis
· Localisation Vissec
· Altitude 462 m
· Coordonnées 43° 54′ 01″ N, 3° 26′ 57″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche le Burle du Jaoul, ruisseau de Sorbs
· Rive droite sans
Pays traversés Drapeau de la France France
Départements Aveyron, Hérault, Gard
Régions traversées Occitanie

Sources : SANDRE:« Y2030520 », Géoportail, OpenStreetMap

La Virenque est une rivière française coulant dans les départements de l'Aveyron, de l'Hérault et du Gard en région Occitanie. La Virenque est l'affluent principal de la Vis, donc un sous-affluent de l'Hérault.

Sommaire

ToponymieModifier

Le cartulaire de Notre-Dame de Nîmes de 1084 décrit au chapitre 169 l'église de Vissec (Gard) comme « ecclesia que vocant Viro-Sicco,... in valle que vocant Virenca.. », soit : une église qu'on appelle de Vis-Sec (les hydronymes sont masculins en occitan) ... dans la vallée qu'on appelle Virenque.

Jusqu'à la fin de l'ancien régime, le nom de « Vis » désigne, en amont du confluent du Vissec, la rivière connue aujourd'hui sous le nom de « Virenque » tandis que celle appelée « Vis » actuellement se nommait alors « Alzon » (prononcer Alzou). Virenque est naturellement[Quoi ?] la vallée et non le cours d'eau[3]

GéographieModifier

La Virenque prend sa source dans les Cévennes au sud-ouest du Mont Aigoual près du Saint Guiral et se jette dans la Vis en amont de Vissec.

De 24,5 km de longueur[1], son cours est aérien en descendant le massif cristallin du Lingas puis se perd en aval de Sauclières au contact des roches calcaires. Des gorges profondes sont creusées délimitant le causse du Larzac du causse de Campestre. Les eaux souterraines de la Virenque alimentent la résurgence de la Vis.

Départements et communes traversésModifier

La Virenque traverse six communes[1] :

Bassin versantModifier

Organisme gestionnaireModifier

L'organisme gestionnaire est l'EPTB SMBFH ou Syndicat mixte du bassin du fleuve Hérault, créé en 2009 et sis à Clermont-l'Hérault[2].

AffluentsModifier

La Virenque a trois affluents référencés[1] en rive gauche :

  • Ruisseau le Burle du Jaoul ou ruisseau le Burle (rg) (10,3 km) sur les deux communes de Sauclières et Saint-Jean-du-Bruel, avec deux affluents :
    • Ruisseau de Quatrefages (rd) (1,8 km) sur la seule commune de Sauclières.
    • Le burle du Gressentis (rd) (6,1 km) sur la seule commune de Sauclières.
  • Ruisseau de Sorbs ou ruisseau des Mourgues (rg) (7,5 km) sur les deux communes de Sorbs et Vissec avec un affluent :
    • Ruisseau des Valachs (rg) (3,3 km) sur les deux communes de Sorbs et Le Cros.
  • Valat de Boutereille (rg) (2,8 km) sur la seule commune de Vissec

Rang de StrahlerModifier

HydrologieModifier

Natura 2000Modifier

Sur une superficie de 5 836 hectares, le site Natura 2000 des gorges de la Vis et de la Virenque a été proposé comme site d’intérêt communautaire (directive habitats faune flore) en décembre 1998, pour sa partie située dans l'ex-région Languedoc-Roussillon[4] et en juillet 2003 pour sa partie située dans l'ex-région Midi-Pyrénées[5]. Les deux démarches ont abouti favorablement respectivement le pour le Languedoc-Roussillon[4] et le pour Midi-Pyrénées[5].

Personnalités liéesModifier

La Virenque est le berceau du Nom de famille Virenque popularisé par le coureur cycliste Richard Virenque[6]

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Notes et référencesModifier

RéférencesModifier

  1. a b c et d Sandre, « Fiche cours d'eau - La Virenque (Y2030520) » (consulté le 6 mai 2013)
  2. a et b « le SMBFH ou Syndicat mixte du bassin du fleuve Hérault », sur /www.fleuve-herault.fr (consulté le 6 novembre 2016)
  3. Eugène Germer-Durand, « Dictionnaire topographique du département du Gard (noms de lieux anciens et modernes) », Paris, 1868.
  4. a et b « Site Natura 2000 n° FR9101384 - Gorges de la Vis et de la Virenque », sur inpn.mnhn.fr, le site de l'INPN (consulté le 2 avril 2018)
  5. a et b « Site Natura 2000 n° FR7300852- Gorges de la Vis et de la Virenque », sur inpn.mnhn.fr, le site de l'INPN (consulté le 2 avril 2018)
  6. « La France des VIRENQUE entre 1891 et 1915 », sur geopatronyme.com (consulté le 2 avril 2018)
Ressources relatives à la géographie  :