Vingt-cinquième législature de la République de Turquie

25e législature de la Grande Assemblée nationale de Turquie
Türkiye Büyük Millet Meclisi
25. Dönemi

25e

Description de l'image Parliament of Turkey June 2015.svg.
Présentation
Type Parlement monocaméral
Présidence
Président İsmet Yılmaz (AKP)
Élection
Premier vice-président Naci Bostancı (AKP)
Élection
Deuxième vice-présidente Şafak Pavey (CHP)
Élection
Troisième vice-président Koray Aydın (MHP)
Élection
Quatrième vice-présidente Yurdusev Özsökmenler (HDP)
Élection
Structure
Membres 550
Groupes politiques
Élection
Système électoral Méthode d'Hondt
Dernière élection Législatives de juin 2015
Description de cette image, également commentée ci-après
Grande Assemblée nationale de Turquie (juin 2015)
Divers
Site web http://www.tbmm.gov.tr

La vingt-cinquième législature de la République de Turquie (en turc Türkiye Büyük Millet Meclisinin 25. Dönemi) est la composition de la Grande assemblée nationale de Turquie après les élections législatives qui se sont tenues le , jusqu'aux législatives anticipées tenues le .

HistoriqueModifier

L'assemblée est composée de 550 sièges répartis entre quatre formations politiques : le Parti de la justice et du développement (AKP), le Parti républicain du peuple (CHP), le Parti d’action nationaliste (MHP) et le Parti démocratique des peuples (HDP). Deux députés ne sont pas dans ces groupes parlementaires, İhsan Özkes après sa démission du CHP, et Tuğrul Türkeş après son exclusion du MHP.

L'ancien secrétaire général du CHP Deniz Baykal, âgé de 77 ans, doyen de l'assemblée, assure la présidence du bureau d’âge de la première séance de la législature, avec la députée la plus jeune, Dilek Öcalan, membre du Parti démocratique des peuples (HDP)[1]. İsmet Yılmaz, député AKP de Sivas, ministre de la défense nationale du gouvernement précédent, est élu à la présidence le [2].

Pour la première fois depuis la 22e législature élue en , il n'y a pas de groupe parlementaire disposant d’une majorité absolue. L'AKP est mis en minorité face aux autres partis, qui se sont établis dans l'opposition depuis plus de 12 ans. Après près de deux mois d'intenses tractations entre les formations politiques représentées pour créer un gouvernement de coalition disposant de la confiance de l’assemblée, le président de la République Recep Tayyip Erdoğan constate l'échec de la législature dans la constitution d’un gouvernement. Conformément à la Constitution de 1980 il dissout l'assemblée et convoque de nouvelles élections en novembre.

Ahmet Davutoğlu remet la démission de son gouvernement à Recep Tayyip Erdoğan le [3],[4]. Un gouvernement provisoire est mis en place par décret et selon les dispositions de l'article 114 de la Constitution de 1982, qui ne requiert pas le vote de confiance parlementaire, et chargé d’assurer la continuité du pouvoir exécutif et la tenue des élections législatives anticipées de novembre 2015.

La législature prend fin le 1er novembre 2015 et est suivie par la vingt-sixième législature.

La 25e législature est la plus courte qu'ait connu la Turquie sous son régime républicain depuis 1920.

CompositionModifier

Composition par formation politiqueModifier

La composition par groupes parlementaires et la suivante :

Parti Idéologie Sièges Président de groupe Vice-président au divan
Parti de la justice et du développement
Adalet ve Kalkınma Partisi (AKP)
Droite
Libéralisme économique
Conservatisme social
Démocratie islamique
258 / 550
Ahmet Davutoğlu Naci Bostancı
Parti républicain du peuple
Cumhuriyet Halk Partisi (CHP)
Centre gauche
Social-démocratie
Républicanisme
Kémalisme
132 / 550
Kemal Kılıçdaroğlu Şafak Pavey
Parti d'action nationaliste
Milliyetçi Hareket Partisi (MHP)
Droite à extrême droite
Nationalisme
80 / 550
Devlet Bahçeli Koray Aydın
Parti démocratique des peuples
Halkların Demokratik Partisi (HDP)
Gauche
Autonomie démocratique
Écologie politique
féminisme
80 / 550
Selahattin Demirtaş Yurdusev Özsökmenler

Le İhsan Özkes, élu sous l'étiquette du Parti républicain du peuple (CHP), démissionne de son parti et devient le seul député sans étiquette de la législature[5].

Le , Tuğrul Türkeş, élu sous l'étiquette du député du Parti d'action nationaliste (MHP), est exclu de son parti après avoir accepté sans son aval un portefeuille ministeriel (il est nommé vice-Premier ministre responsable du monde turc)[6],[7],[8].

Composition démographiqueModifier

Composition de l'Assemblée par classe d'âge et par genre[9]

50
100
150
200
250
300
25 – 29
30 – 39
40 – 49
50 – 59
60 – 69
70 et plus
  •   Hommes
  •   Femmes

Composition des groupes parlementaires par genre des députés, en %[9]

25
50
75
100
125
150
AKP
CHP
MHP
HDP
  •   Hommes
  •   Femmes

Composition des groupes parlementaires par niveau de diplôme des députés, en %[9]


25
50
75
100
125
150
AKP
CHP
MHP
HDP
  •   Primaire
  •   Secondaire
  •   Supérieur

Composition des groupes parlementaires par classe d'âge des députés, en %[9]

25
50
75
100
125
150
AKP
CHP
MHP
HDP
  •   25-29
  •   30-39
  •   40-49
  •   50-59
  •   60-69
  •   70+

DivanModifier

Le divan de la présidence est constitué comme suit[10],[11] (les vice-présidents sont indiqués en gras) :

Nom Parti
İsmet Yılmaz (président) AKP
Naci Bostancı AKP
Şafak Pavey CHP
Koray Aydın MHP
Yurdusev Özsökmenler HDP
Sema Kırcı AKP
Fehmi Küpçü AKP
Bülent Turan AKP
Mücahit Durmuşoğlu AKP
Gülizar Biçer Karaca CHP
Emre Köprülü CHP
Emin Çınar MHP
Erol Dora HDP
Ahmet Gündoğdu AKP
Salim Uslu AKP
Tufan Köse CHP
Seyfettin Yılmaz MHP
Sırrı Süreyya Önder HDP

Liste des députés par parti et circonscriptionModifier

Tentatives de formation d'une coalitionModifier

RéférencesModifier

  1. (tr) « Milletvekillerinin kayıt işlemleri sürüyor. », sur milliyet.com.tr, (consulté le 3 juillet 2015)
  2. (tr) « İsmet YILMAZ, Milli Savunma Bakanı », sur tbmm.gov.tr (consulté le 1er juillet 2015)
  3. « Turquie : le gouvernement Davutoglu démissionne, discussions sur une coalition », sur ladepeche.fr, (consulté le 8 juillet 2015)
  4. « Turquie : le gouvernement Davutoglu chargé d’assurer l’intérim », sur euronews.com (consulté le 8 juillet 2015)
  5. (tr) « İhsan Özkes CHP'den istifa etti », sur haberturk.com, (consulté le 29 juillet 2015)
  6. (tr) « Tuğrul Türkeş MHP'den ihraç edildi », sur hurriyet.com.tr, (consulté le 9 septembre 2015)
  7. (tr) « MHP Türkeş'in ihraç gerekçelerini açıkladı », sur birgun.net, (consulté le 9 septembre 2015)
  8. (tr) « Tuğrul Türkeş MHP'den ihraç edildi », sur cumhuriyet.com.tr, (consulté le 9 septembre 2015)
  9. a b c et d (tr) « 25. Dönem Milletvekili Genel Seçimi », sur ysk.gov.tr, 7 j (consulté le 20 septembre 2015)
  10. (tr) « TBMM Başkanlık Divanı seçildi », sur milliyet.com.tr, (consulté le 22 août 2015)
  11. (tr) « Türkiye Büyük Millet Meclisi Başkanvekilleri », sur tbmm.gov.tr (consulté le 24 août 2015)

Voir aussiModifier