Vinci Airports

branche du groupe Vinci, qui assure le développement et l'exploitation de plateformes aéroportuaires

Vinci Airports
logo de Vinci Airports
Logo de Vinci Airports
illustration de Vinci Airports

Création 1er novembre 1996
Forme juridique Société par actions simplifiée
Slogan Vous ouvrir le monde
Siège social Rueil Malmaison
Drapeau de France France
Direction Nicolas Notebaert (Président) depuis 2008
Actionnaires VinciVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité Activités des sièges sociaux
Société mère Vinci
Vinci Concessions
Effectif 119 en 2018 (niveau du holding)

pour le groupe : 10 025 (2018)[1]

SIREN 410 002 075
Site web www.vinci-airports.com

Chiffre d'affaires pour le groupe : 1 600 millions € (2018)[2]
Résultat net 519 707 700 € en 2018 (niveau holding)[3]

VINCI Airports est une filiale de Vinci Concessions, branche du groupe Vinci, qui assure le développement et l'exploitation de plateformes aéroportuaires. L'entreprise développe, finance, construit, exploite un réseau de 46 aéroports dans 12 pays : 12 en France, 10 au Portugal, 5 aux États-Unis, 3 au Cambodge, 3 au Japon, 6 en République dominicaine, 1 au Chili, 1 au Brésil, 1 en Serbie, 2 au Royaume-Uni, 1 en Suède et 1 au Costa Rica.

Comptant parmi les 4 plus importants acteurs du marché aéroportuaire, l’ensemble des plates-formes Vinci Airports représente un trafic annuel total de plus de 240 millions de passagers en 2018 et est desservi par plus de 200 compagnies aériennes. En 2017, son chiffre d'affaires total géré s'élève à 3,2 milliards d'euros, pour un chiffre d'affaires consolidé de 1,4 milliard d'euros. En 2018, Vinci Airports est le concessionnaire de 12 aéroports en France (classement en fonction du trafic de passagers) : Lyon-Saint-Exupéry ; Nantes Atlantique ; Rennes Bretagne ; Aéroport de Toulon - Hyères ; Clermont-Ferrand Auvergne ; Grenoble-Isère ; Chambéry - Savoie ; Dinard Bretagne ; Poitiers-Biard ; Saint-Nazaire - Montoir ; Lyon-Bron ; Pays d'Ancenis; Notre-Dame-des-Landes (abandonné).

Vinci Airports est également actionnaire d’Aéroports de Paris à hauteur de 8%[4].

Historique et développementModifier

En 1995, Vinci Airports obtient sa première concession aéroportuaire. Un contrat est signé, via sa filiale Cambodia Airports, jusqu’en 2040 pour les aéroports de Phnom Penh et Siem Reap. Depuis 2006, Vinci Airports est également concessionnaire d’un troisième aéroport international au Cambodge : celui de Sihanoukville[5].

La France ouvre alors sa gestion aéroportuaire aux délégations de service public[6]. Vinci Airports remporte son premier appel d’offres pour l’aéroport de Grenoble en 2003, puis un deuxième en 2004, pour l’aéroport de Chambéry[7].

Vinci Airports est désigné comme concessionnaire du futur et controversé Aéroport du Grand Ouest[8] implanté à Notre-Dame-des-Landes dans le Nord de Nantes en remplacement de l'aéroport actuel devenu trop petit.

L’acquisition d’ANA en 2013 par Vinci Airports marque un tournant vers une plus grande internationalisation des activités[9],[10]. Par cette acquisition, Vinci Airports obtient la concession au Portugal des aéroports de (classement en fonction du trafic de passagers) : Lisbonne, Porto, Faro, Madère Funchal, Ponta Delgada, Horta, Porto Santo, Santa Maria, Flores, Beja.

Vinci Airports s’installe au Chili en 2015. Le consortium Nuevo Pudahuel, composé de Vinci Airports (40 %), Aéroports de Paris (45 %) et Astaldi (15 %), reprend l’exploitation de l’aéroport de Santiago du Chili pour 20 ans[11].

C’est également en 2015 que Vinci Airports et son associé Orix sont désignés concessionnaire pressenti des aéroports internationaux du Kansai et d'Osaka pour une durée de 44 ans à partir du [12].

En 2015, Vinci Airports acquiert la société Aerodom, concessionnaire de 6 aéroports en République Dominicaine, jusqu’en [13]. Vinci Airports reprend les concessions des aéroports de (classement en fonction du trafic de passagers) : Las Americas, Gregorio Luperon, Presidente Juan Bosch, Arroyo Baril, Dr. Joaquín Balaguer, Maria Montez

En 2016, les Aéroports de Lyon (ADL) sont intégrés dans le réseau Vinci Airports[14]. Le consortium composé de Vinci Airports, la Caisse des Dépôts et Crédit Agricole Assurances acquiert 60 % du capital d’ADL, société titulaire d’un contrat de concession à échéance du pour les aéroports de Lyon Saint-Exupéry et de Lyon Bron. L’Aéroport de Lyon-Saint Exupéry, avec ses 11 millions de passagers en 2018, est le plus grand aéroport du réseau en France[15].

En 2017, Vinci Airports annonce la reprise de l'aéroport international de Salvador de Bahia au Brésil[16]. La même année, le consortium composé de Vinci Airports, d'Orix Corporation et de Kansai Airports est désigné par la ville de Kobe, attributaire pressenti d'un contrat de concession d'une durée de 42 ans pour l'aéroport de Kobe[17].

En 2018, Vinci Airports signe le contrat de concession de l'aéroport de Belgrade et devient officiellement concessionnaire en pour une durée de 25 ans[18]. En , Vinci Airports annonce l'acquisition d'Airports Worldwide, entreprise américaine de concessions d'aéroport et devient ainsi concessionnaire de 8 aéroports dont l'aéroport de Belfast, l'aéroport de Stockholm-Skavsta, l'aéroport d'Orlando-Sanford, l'aéroport Daniel-Oduber-Quirós[19],[20].

En , Vinci Airports conclut un accord sur le rachat aux actionnaires actuels de 50,01 % des parts de Gatwick Airport Limited, société propriétaire de l'aéroport de Londres-Gatwick, lui permettant d'en devenir l'actionnaire majoritaire[21], pour 3,2 milliards d'euros[22].

FilialesModifier

Les filiales de la société en 2018 :

  • SEAGI – aéroport de Grenoble 100 %
  • SEACA – aéroport Chambéry 100 %
  • SEACFA – aéroport de Clermont-Ferrand 100 %
  • SEAPB – aéroport de Poitiers Biard 100 %
  • SEAPA – aéroport du Pays d’Ancenis 100 %
  • SEATH – aéroport de Toulon-Hyères
  • ANA - Aeroportos de Portugal 100 %
  • Aeropuertos Dominicanos Siglo XXI (Aerodom) 100 %
  • Concessionária do Aeroporto de Salvador S.A. 100 %
  • Aéroports du Grand Ouest 85 %
  • Cambodia Airports 70 %
  • SEARD – aéroports de Rennes et de Dinard 49 %
  • Nuevo Pudahuel 40 %
  • Kansai Airports 40 %
  • Aéroports de Lyon 31 %
  • Gatwick Airport Limited 50,01 %

ConcessionsModifier

En 2018, Vinci Airports a vu transiter plus de 195 millions de passagers à travers toutes ses concessions, soit une augmentation de 6,8 % de son chiffre de fréquentation. Les progressions les plus visibles ont été observées au Portugal et au Cambodge. En France, le trafic de Vinci Airports a augmenté de 9,4 %, notamment porté par un trafic intérieur en croissance et le développement des aéroports de Nantes, Rennes et de Toulon-Hyères[23].

Aéroports en concession en   France
Ville Nom Depuis Durée (ans) Passagers 2018 (millions)
Lyon Aéroport de Lyon-Saint-Exupéry 2016 30 11
Aéroport de Lyon-Bron 2016 30
Nantes Aéroport de Nantes-Atlantique 2010 55 6,2
Rennes Aéroport de Rennes-Bretagne 2010 14 0,857
Toulon Aéroport de Toulon-Hyères 2015 25 0,57
Clermont-Ferrand Aéroport de Clermont-Ferrand-Auvergne 2014 12 0,431
Grenoble Aéroport de Grenoble-Alpes-Isère 2008 17 0,356
Chambéry Aéroport de Chambéry - Savoie-Mont-Blanc 2013 16 0,2
Saint-Malo Aéroport Dinard Bretagne 2010 24 0,108
Poitiers Aéroport de Poitiers-Biard 2012 7 0,12
Saint-Nazaire Aéroport de Saint-Nazaire - Montoir 2010 55 0,02
Ancenis Aéroport Pays d'Ancenis 2011 14
Aéroports en concession à l'international
Pays Nom Depuis Durée (ans) Passagers 2018 (millions)
  Royaume-Uni Aéroport de Londres-Gatwick 2018
  États-Unis Orlando Sanford International Airport 2018 2,93
Aéroport Hollywood Burbank 2018 5,2
Aéroport international d'Ontario 2018
Macon Downtown Airport (en) 2018
Middle Georgia Regional Airport (en) 2018
  Serbie Aéroport Nikola-Tesla de Belgrade 2018 25 5,6
  Costa Rica Aéroport Daniel-Oduber-Quirós 2018 1,1
  Suède Aéroport de Stockholm-Skavsta 2018 2,1
  Brésil Aéroport international de Salvador de Bahia 2017 30 8
  Japon Aéroport de Kobe 2018 42 3,2
Aéroport international du Kansai 2016 44 28,9
Aéroport international d'Osaka 2016 44 16,2
  Chili Aéroport international Arturo-Merino-Benítez 2015 20 23,3
  Portugal Aéroport Humberto Delgado de Lisbonne 2012 50 29
Aéroport de Porto-Francisco Sá-Carneiro 2012 50 11,9
Aéroport de Faro 2012 50 8,7
Aéroport de Funchal 2012 50 3,2
Aéroport de Ponta Delgada 2012 50 1,9
Aéroport de Horta 2012 50 0,25
Aéroport de Porto Santo 2012 50 0,16
Aéroport de Santa Maria 2012 50 0,1
Aéroport de Flores 2012 50 0,07
Aéroport de Beja 2012 50 0,005
  République dominicaine Aéroport international Las Américas 2010 30 3,9
Aéroport international Gregorio-Luperón 2010 30 0,9
Aéroport international El Catey 2010 30 0,18
Aéroport international Dr. Joaquin Balaguer 2010 30 0,05
Aéroport international Arroyo Barril 2010 30 0,003
Aéroport international María-Montez 2010 30
  Cambodge Aéroport international de Sihanoukville 2006 35 0,6
Aéroport international de Siem Reap-Angkor 1995 45 4,5
Aéroport international de Phnom Penh 1995 45 5,4

RésultatsModifier

Année Chiffre d'affaires (en millions d'euros)
2014 717
2015 820
2016 1 050
2017 1 400

Notes et référencesModifier

  1. « Chiffres clés de Vinci Airports », sur https://www.vinci.com (consulté le )
  2. « Rapport d'activité 2018 de Vinci Airports », sur https://www.vinci-airports.com (consulté le )
  3. https://www.societe.com/societe/vinci-airports-410002075.html
  4. Prisma Media, « AEROPORTS DE PARIS : le trafic a augmenté de 7,2% en janvier », sur Capital.fr (consulté le )
  5. (en) « Air France: a present for Phnom Penh Airport's anniversary », sur www.eturbonews.com (consulté le )
  6. Loi n° 86-793 du 2 juillet 1986 autorisant le Gouvernement à prendre diverses mesures d'ordre économique et social. (lire en ligne)
  7. Alice Mérieux, « Vinci Airtports prend de l'envergure », Challenges, no 450,‎ , p. 74 à 75 (ISSN 0751-4417)
  8. « Futur Aéroport du Grand Ouest »
  9. (en-GB) « Subscribe to read », sur www.ft.com (consulté le )
  10. lefigaro.fr, « Vinci investit dans les aéroports portugais », Le Figaro,‎ (lire en ligne, consulté le )
  11. « Aéroports de Paris et Vinci remportent l’appel d’offres pour l’aéroport de Santiago du Chili », sur lesechos.fr, (consulté le )
  12. « Vinci remporte les aéroports japonais d’Osaka », sur lesechos.fr, (consulté le )
  13. lefigaro.fr, « République dominicaine: Vinci exploite 6 aéroports », Le Figaro,‎ (lire en ligne, consulté le )
  14. « Privatisation de l’aéroport de Lyon : le consortium mené par Vinci finalise l’acquisition », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne, consulté le )
  15. Aéroport Lyon Saint-Exupéry : la barre record des 11 millions de passagers franchie, www.leprogres.fr, 31 décembre 2018 (consulté le 14 février 2019)
  16. Joël Ricci, Vinci remporte l’aéroport de Salvador de Bahia au Brésil, www.air-journal.fr, 18 mars 2017 (consulté le 14 février 2019)
  17. VINCI : nouvelle concession d'un aéroport au Japon, Agence Option Finance sur LeFigaro.fr, le 25 juillet 2017
  18. Vinci obtient la concession de l'aéroport de Belgrade pour 25 ans, www.latribune.fr, 6 janvier 2018 (consulté le 14 février 2019)
  19. Guy Dutheil, « Vinci acquiert douze plates-formes aéroportuaires d’Airports Worldwide », sur Le Monde,
  20. « Vinci acquiert 12 aéroports d'Airports Worldwide », sur Challenges,
  21. François Duclos, Vinci Airports prend le contrôle de Londres-Gatwick, www.air-journal.fr, 28 décembre 2018 (consulté le 14 février 2018)
  22. Guy Dutheil, « En achetant l’aéroport de Gatwick, Vinci compense la perte probable de Groupe ADP », sur Le Monde,
  23. « Vinci Airports: 195 millions de passagers », sur FIGARO, (consulté le )

Articles liésModifier

Liens externesModifier