Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Scotti.
Vincenzo Scotti
Conference on Facilitating the Entry into Force of the CTBT - Flickr - The Official CTBTO Photostream (60).jpg
Fonctions
Ministre des Affaires étrangères
-
Ministre de l'Intérieur
-
Vincenzo Scotti
Ministre de l'Intérieur
-
Vincenzo Scotti
Ministre chargé de la Protection civile (d)
-
Ministre du Travail (d)
-
Michele Di Giesi (en)
Ministre du Patrimoine culturel et environnemental (d)
-
Ministre du Patrimoine culturel et environnemental (d)
-
Ministre sans portefeuille pour la Coordination des Politiques communautaires (d)
-
Ministre sans portefeuille pour la Coordination des Politiques communautaires (d)
-
Ministre du Travail (d)
-
Vincenzo Scotti
Franco Foschi (en)
Ministre du Travail (d)
-
Vincenzo Scotti
Vincenzo Scotti
Ministre du Travail (d)
-
Vincenzo Scotti
Maire
Député de la République italienne
Biographie
Naissance
Nom de naissance
Vincenzo ScottiVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Fratrie
Mario Scotti (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Parti politique
Distinction

Vincenzo Scotti (né le à Naples) est une personnalité politique italienne, ancien membre de la Démocratie chrétienne et actuellement membre de Nous le Sud, après une scission du Mouvement pour l'autonomie, secrétaire d'État aux Affaires étrangères depuis le 12 mai 2008 dans le gouvernement Silvio Berlusconi IV et ancien maire de Naples.

BiographieModifier

Vincenzo Scotti est diplômé cum laude en 1955 à l'université de Rome « La Sapienza », avec une thèse sur l'économie du développement et les régions arriérées.

Élu député en 1968 pour la DC, et constamment réélu depuis, il obtient 219 000 voix de préférences en 1979. En 1976, il est secrétaire d'État au Budget. De 1978 à 1992, il est ministre à plusieurs reprises (Ministre de la culture de 1981 à 1982). En 1984, il devient maire de Naples. En 1989, il devient président du groupe parlementaire de la DC à la Chambre.

Comme ministre de l'Intérieur (1991), il fonde la Direction d'investigation anti-mafia. Le 13 avril 2008, il est candidat en Campanie pour le Mouvement pour l'autonomie. Le 20 janvier 2010, Enzo Scotti, secrétaire d'État est expulsé du MPA ainsi que les députés (Arturo Iannaccone, Luciano Mario Sardelli, Elio Belcastro et Antonio Milo) qui ont constitué avec lui un nouveau groupe avec un symbole « Noi Sud » (Nous le Sud).

Notes et référencesModifier