Vincenzo Scamozzi

architecte
Vincenzo Scamozzi
Scamozzi portrait by Veronese.jpg
Son portrait par Véronèse
Biographie
Naissance
Décès
Activités
Père
Giovanni Domenico Scamozzi (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Maître
Œuvres principales

Vincenzo Scamozzi (Vicence, - Venise, ) est un architecte et un scénographe vénitien de la seconde moitié du XVIe et du début du XVIIe siècle, éclectique dans son travail, qui a été actif dans sa ville natale et dans la République de Venise.

BiographieModifier

 
Monument à Vincenzo Scamozzi.

Élevé par son père Gian-Domenico, entrepreneur lié à l'architecte Sebastiano Serlio, Vincenzo Scamozzi s'établit à Venise en 1572, étudiant les interprétations du trattato De architectura di Vitruvio de Daniele Barbaro et d'Andrea Palladio, dont il devient le disciple.

Il a exécuté aussi de nombreux voyages en Italie et en Europe[1].

Retourné à Vicence, il réalise avec son père une série de palais et de villas dans la province natale, terminant certains travaux de Palladio après sa mort en 1580 (les plus célèbres sont la Villa Rotonda et le Teatro Olimpico).

Il termine son exercice d'architecte à Venise où il s'est réinstallé en 1580, à Castelfranco Veneto et à Bergame.

Baldassare Longhena fut de ses élèves.

Il a écrit un des plus importants traités de l'époque, La idea dell’architettura universale (1615), qui fut longtemps adopté comme l'ouvrage fondamental des architectes de son temps et qui fut diffusé dans tout le nord de l'Europe[2].

HéritageModifier

Vincenzo Scamozzi, qui ne s'était jamais marié et qui ne laissait pas de fils, institua dans son testament un legs pour permettre aux étudiants dépourvus de moyens d'étudier l'architecture, à l'unique condition qu'ils prennent son nom, et ses principes. Presque deux siècles après, Ottavio Bertotti Scamozzi (it) put ainsi devenir, grâce à cet héritage éclairé, un important et studieux architecte de son temps.

ŒuvresModifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

PublicationsModifier

  • L'idea della architettura vniversale, 1615 (lire en ligne)
  • Dell'idea della architettura universale, per Girolamo Albrizzi, Venezia, 1714 (lire en ligne)
  • Les Cinq ordres de colomnes et plusieurs pièces d'architecture tirées du très excellent architecte Vincent Scamozze et autres très nécessaire à ceux qui font profession de cet art, & principalement pour les sculpteurs, tailleurs de pierre, maçons, menuisiers, ..., chez Jean Boisseau, Paris, 1646 (lire en ligne)
  • Oeuvres d'architecture de Vincent Scamozzi vicentin, architecte de la republique de Venise, contenuës dans son idée de l'architecture universelle : dont les regles des cinq ordres, que le sixième livre contient ont été traduites en françois par Mr Augustin-Charles d'Aviler, architecte du roi Très-Chrétien, & le reste traduit nouvellement par Mr Samuel Du Ry, ingénieur ordinaire de Leurs Hautes Puissances les seigneurs États Généraux des Provinces Unies, chez Pierre Vander, à Leide, 1713

Notes et référencesModifier

  1. cf des carnets de dessins exécutés d’après des monuments français
  2. Exposition en janvier 2004 à Vicence.

SourcesModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • Paulette Choné, « La Lorraine vue par un architecte italien. Le voyage de Vincent Scamozzi : 28 mars - 15 avril 1600 », Le Pays lorrain, vol. 63, no 2,‎ , p. 65–88 (lire en ligne).
  • (de) Rainald Franz, Vincenzo Scamozzi (1548-1616). Der Nachfolger und Vollender Palladios, Petersberg, Michael Imhof Verlag, coll. « Studien zur internationalen Architektur- und Kunstgeschichte » (no 3), , 144 p. (ISBN 3-932526-21-X).

Articles connexesModifier

  • Andrea Palladio et la liste de ses œuvres sur lesquelles Scamozzi est intervenu.

Liens externesModifier