Vincenzo Caprile

peintre italien

Vincenzo Caprile, né le à Naples et mort le à Naples, est un peintre italien.

Vincenzo Caprile
Image dans Infobox.
Autoportrait (1914).
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 79 ans)
NaplesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Italienne ( - )Voir et modifier les données sur Wikidata
Formation
Activité
Autres informations
Genre artistique

BiographieModifier

Il étudie à l'Académie des beaux-arts de Naples avec Domenico Morelli et Gabriele Smargiassi. Il est influencé par l'école de Resìna et peint surtout des paysages et des scènes de genre avec des représentations de gens du peuple. Il est influencé par Filippo Palizzi et connaît de son vivant un certain succès commercial. Il peint de nombreuses scènes de Venise et de sa lagune où il fait de longs séjours, ainsi que de Naples et de ses environs[1].

Il décore les salles du café Gambrinus de Naples avec d'autres peintres napolitains: Giuseppe Casciaro, Giuseppe Chiarolanza, Giuseppe Alberto Cocco, Gaetano Esposito, Vincenzo Irolli, Edoardo Matania, Vincenzo Migliaro, Luca Postiglione, Attilio Pratella, Pietro Scoppetta et Vincenzo Volpe.

Œuvres dans les muséesModifier

GalerieModifier

BibliographieModifier

 
Bain de mer.
  • (it) E. Giannelli, Artisti napoletani viventi, Naples 1911
  • (it) M. Limoncelli, Il volto di Napoli da Gigante a Caprile, 1937
  • (it) A. Schettini, La Pittura napoletana dell'Ottocento, Editrice E.D.A.R.T. Naples, 1967
  • (it) M.A. Pavone, Napoli scomparsa nei dipinti di fine ottocento, Newton Compton Editori, Rome, 1987
  • (it) G. Caprile, Vincenzo Caprile, Di Mauro Editore, Cava Dei Tirreni, 1988
  • (it) Massimo Ricciardi, La costa d'Amafi nella pittura dell'Ottocento, De Luca editore, Salerne, 1998
  • (it) Giancarlo Alisio, Andrea P. De Rosa, Paolo E. Trastulli, Napoli com'era nelle gouaches del Sette e Ottocento, 2007, Editore Newton & Compton - (ISBN 8879836293)

Notes et référencesModifier

  1. (it) « La pittura dal XIX al XX Secolo », sur xoomer.virgilio.it (consulté le ).

Liens externesModifier

Source de la traductionModifier