Ouvrir le menu principal

Vincent Poirier (basket-ball)

joueur de basket-ball français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vincent Poirier, Vincent et Poirier (homonymie).

Vincent Poirier
Image illustrative de l’article Vincent Poirier (basket-ball)
Vincent Poirier en 2017.
Fiche d’identité
Nom complet Vincent Poirier
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance (25 ans)
Clamart, Hauts-de-Seine
Taille 2,13 m (7 0)
Poids 115 kg (253 lb)[1]
Situation en club
Club actuel Drapeau : États-Unis Celtics de Boston
Numéro 77
Poste Pivot
Carrière universitaire ou amateur
2012-2014 Drapeau : France Paris-Levallois
Draft de la NBA
Année 2019
Position Non drafté
Carrière professionnelle *
SaisonClubMoy. pts
2013-2014
2014-2015
2015-2016
2015-2016
2016-2017
2017-2018
2018-2019
2019-2020
Paris-Levallois
Hyères-Toulon
Paris-Levallois
Centre fédéral
Paris-Levallois
Saski Baskonia
Saski Baskonia
Celtics de Boston
01,1
03,9
07,8
15,3
11,2
08,5
09,1
0-
Sélection en équipe nationale **
2017-Drapeau : France France (28 sel.)160

* Points marqués dans chaque club dans le cadre de la saison régulière du championnat national.
** Points marqués pour l’équipe nationale en match officiel.

Vincent Poirier, né le à Clamart dans les Hauts-de-Seine, est un joueur français de basket-ball. Il évolue au poste de pivot.

BiographieModifier

Débuts au Paris-Levallois (2013-2017)Modifier

Poirier commence le basket-ball en mai 2010 au Bussy Basket Club.

En 2013-2014, il termine meilleur rebondeur du championnat Espoirs avec des moyennes de 12 points à 49,5 % à deux points, 10,8 rebonds, 1,6 passe décisive et 2,9 balles perdues en 27 minutes en 30 matchs.

Le 24 avril 2014, il signe avec le Paris-Levallois pour trois saisons[2]. Mais, pour la saison 2014-2015, il est prêté à Hyères-Toulon qui évolue en Pro B[3]. Il fait un très bon début de saison en étant une rotation solide de Davante Gardner[4]. Le 14 février 2015, il contribue au succès de son équipe contre Angers en terminant la rencontre avec 10 points à 5/5 aux tirs, 4 rebonds et 1 contre pour 15 d'évaluation en seulement 10 minutes[5].

Pour la saison 2015-2016, il réintègre l'effectif du Paris-Levallois[6]. À partir du mois de décembre il fait l'objet d'une dérogation spéciale lui permettant de bénéficier d'une licence AS Haut Niveau et ainsi de pouvoir jouer à la fois sous les couleurs du Paris Levallois, et avec le Centre Fédéral en Nationale 1, équipe des jeunes de l’INSEP[7]. En décembre 2015, Frédéric Fauthoux remplace Antoine Rigaudeau au poste d'entraîneur ce qui permet à Poirier d'avoir une chance de montrer son potentiel[8]. Petit à petit, alors qu'il était le cinquième intérieur de l'équipe en début de saison, il devient titulaire[9]. En avril 2016, il est nommé MVP de la 29e journée du championnat de France 2015-2016 après avoir terminé la rencontre contre le BCM Gravelines-Dunkerque avec 23 points à 10/14, 12 rebonds, 2 contres et 2 passes décisives pour 34 d'évaluation en 25 minutes, alors qu'il commençait le match en tant que remplaçant[10].

En juillet 2016, il participe à la NBA Summer League d'Orlando avec le Magic d'Orlando[11]. Pour son premier match, il termine avec 6 points à 3/6, 5 rebonds et 1 passe décisive en 15 minutes[12]. En cinq matches (dont une titularisation), il a des moyennes de 4,2 points, 4,4 rebonds, 0,6 passe décisive, 0,4 interception et 0,6 contre en 11,5 minutes par match[13]. Il retourne ensuite participer à la préparation du Paris-Levallois. Le 11 septembre 2016, dans le cadre de la pré-saison, il remporte avec son équipe le trophée Sarthe/Pays de la Loire dans un tournoi à trois équipes en battant Le Mans et Anvers[14]. Apprécié par son entraîneur Frédéric Fauthoux[15], il est une pièce maitresse de l'effectif parisien lors de la saison 2016-2017[16].

Expérience en Euroligue (2017-2019)Modifier

Après avoir une nouvelle fois participé à la NBA Summer League, cette fois-ci avec les Nets de Brooklyn, il signe son premier contrat à l'étranger, en Espagne, au Saski Baskonia qui dispute l'Euroligue. Son parcours dans cette compétition est remarqué et l'intérieur français se voit distingué en étant nommé dans le deuxième cinq idéal de la saison d'Euroligue 2018-2019. À l'issue de cette saison, Vincent Poirier est alors pressenti pour intégrer la NBA et les Celtics de Boston[17].

Le grand saut en NBA (depuis 2019)Modifier

Le 2 juillet 2019, il est annoncé pour signer aux Celtics de Boston pour une durée de deux saisons[18]. Le 16 juillet, Poirier quitte officiellement le Saski Baskonia après négociations[19].

Équipe de FranceModifier

En 2013, il participe au championnat d'Europe des 20 ans et moins en Estonie et termine à la 9e place de la compétition.

Il est sélectionné en équipe de France A' en 2014[20] et 2015.

PalmarèsModifier

En clubModifier

  • Vainqueur de la Coupe de France 2013.
  • Vainqueur du Match des Champions 2013.

En sélection nationaleModifier

Distinction personnelleModifier

RéférencesModifier

  1. http://www.leparisien.fr/sports/vincent-poirier-une-vie-a-2-13-m-01-12-2016-6397701.php
  2. Gabriel Pantel-Jouve, « Paris-Levallois : Vincent Poirier signe pour trois saisons », sur bebasket.fr,
  3. Geoffrey Charpille, « Vincent Poirier prêté à Hyères-Toulon », sur bebasket.fr,
  4. Benjamin Guillot, « Vincent Poirier, la jeunesse gagnante du JTV », sur bebasket.fr,
  5. Benjamin Guillot, « Vincent Poirier, le monsieur 100 % du HTV », sur bebasket.fr,
  6. Gabriel Pantel-Jouve, « Vincent Poirier de retour au Paris-Levallois », sur bebasket.fr,
  7. « Vincent Poirier se dédouble au Centre Fédéral », sur parislevallois.com,
  8. Gabriel Pantel-Jouve, « Fauthoux très content de Vincent Poirier », sur bebasket.fr,
  9. Gaëtan Delafolie, « Interview Vincent Poirier : "Je n'ai pas de limites" », sur bebasket.fr,
  10. Gabriel Pantel-Jouve, « Vincent Poirier MVP de la 29e journée », sur bebasket.fr,
  11. Gabriel Pantel-Jouve, « Oniangue, Poirier et Labeyrie aux Summer Leagues », sur bebasket.fr,
  12. Alexandre Lacoste, « Summer League : Poirier intéressant, Labeyrie et Michineau maladroits », sur bebasket.fr,
  13. Gabriel Pantel-Jouve, « Summer League : Le bilan des frenchies », sur bebasket.fr,
  14. Benjamin Guillot, « Le Paris-Levallois remporte le trophée Sarthe / Pays de la Loire », sur bebasket.fr,
  15. Vincent Thiollière, « Fauthoux : "Poirier, c'est le joueur idéal à coacher" », sur bebasket.fr,
  16. Gabriel Pantel-Jouve, « Vidéo : La claquette dunk de Vincent Poirier contre le BCM », sur bebasket.fr,
  17. Gabriel Pantel-Jouve, « Boston toujours sur les rangs de Vincent Poirier », sur bebasket.fr,
  18. http://basket-infos.com/2019/07/02/vincent-poirier-signe-aux-boston-celtics/
  19. (en) https://www.eurohoops.net/en/euroleague/907347/baskonia-vincent-poirier-part-ways/
  20. Gabriel Pantel-Jouve, « EDF A' : Le groupe des 12 pour la Chine », sur bebasket.fr,

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :