Ouvrir le menu principal

Vincent Gallo

cinéaste américain
Ne doit pas être confondu avec Vincent Gallaix.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gallo (homonymie).
Vincent Gallo
Description de l'image Vincent Gallo-1-2.jpg.
Nom de naissance Vincent Gallo
Naissance (58 ans)
Buffalo, New York Drapeau des États-Unis États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Profession acteur, réalisateur
Films notables Buffalo '66
The Brown Bunny
Tetro
Arizona Dream

Vincent Gallo est un acteur, réalisateur et musicien américain né le à Buffalo dans l'État de New York aux États-Unis.

BiographieModifier

Artiste aux talents multiples (réalisateur, photographe, mannequin, acteur, musicien et peintre), il est souvent présenté comme une figure de l'underground américain.

En France, il a tourné dans des films de Claire Denis, (Trouble Every Day, mais aussi des seconds rôles dans Nénette et Boni et US Go Home). Il a aussi joué un second rôle dans Arizona Dream d'Emir Kusturica, et le rôle-titre dans Tetro de Francis Ford Coppola.

Son premier film en tant que réalisateur, Buffalo '66, reçut une majorité de bonnes critiques, autant en France[1] que dans son Amérique d'origine[2].

Son deuxième film, The Brown Bunny, fut hué au festival de Cannes 2003 dés les premières minutes d'introduction[3], et fit par ailleurs scandale en raison d'une scène de fellation non simulée[4].

En 2013, il revient à l'écran dans La Légende de Kaspar Hauser.

De 2001 à 2002, ses productions musicales sortaient sur le label britannique Warp Records.

Il a figuré en tant que mannequin pour des campagnes de publicité, notamment pour H&M, G-Star Raw ou Calvin Klein.

FilmographieModifier

RéalisateurModifier

ActeurModifier

DiscographieModifier

  • 1998 : Buffalo'66 Soundtrack
  • 2001 : When
  • 2002 : Recordings Of Music For Films (compilation de bandes-originales de ses films)
  • 2004 : The Brown Bunny Soundtrack

RécompensesModifier

En 2010, il reçoit la Coupe Volpi pour la meilleure interprétation masculine à la Mostra de Venise 2010 pour son rôle de fugitif afghan qui se retrouve en Europe centrale (quasiment omniprésent pendant 83 minutes à l'écran, il ne prononce aucun mot), dans le film Essential Killing du Polonais Jerzy Skolimowski.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier