Ouvrir le menu principal

Ville nouvelle de L'Isle-d'Abeau

ancienne intercommunalité française

Ville nouvelle de L'Isle-d'Abeau
Blason de Ville nouvelle de L'Isle-d'Abeau
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Isère
Communes 5
Date de création 1968
Démographie
Population 43 485 hab. (2012)
Densité 675 hab./km2
Géographie
Superficie 64,41 km2
Liens
Site web SAN de L'Isle-d'Abeau (archive)

La ville nouvelle de L'Isle-d'Abeau est une ancienne ville nouvelle française située dans le Nord-Isère, au sud-est de Lyon, dont la création a été décidée en 1968. Elle fut aménagée de 1984 à 2005 par le Syndicat d'agglomération nouvelle de L'Isle-d'Abeau, dissous en 2007 dans la Communauté d'agglomération Porte de l'Isère.

Elle s'étend sur les communes de Villefontaine, L'Isle-d'Abeau, Saint-Quentin-Fallavier, Vaulx-Milieu et Four.

Sommaire

HistoriqueModifier

1966-1970 : La genèseModifier

Le est créé l'Organisme régional d'étude et d'aménagement d'aire métropolitaine (OREAM) Lyon-Saint-Étienne, auquel est assignée la rédaction d'un Schéma d'aménagement de l'aire métropolitaine (SDAM), dans lequel devraient figurer des options majeures d'aménagement pour l'agglomération lyonnaise.

Quatre possibilités sont rendues, et après plusieurs réunions avec le DATAR et le ministère de l'Équipement, le schéma qui prévaut propose la création de deux centres d'urbanisation, situés le long d'un axe autoroutier nord-sud à l'est de l'agglomération : Meximieux dans l'Ain, devant accueillir à terme 300 000 habitants, dont l'idée sera cependant reportée puis abandonnée au profit du vaste parc industriel de la Plaine de l'Ain ; et L'Isle-d'Abeau dans l'Isère, devant compter 150 000 habitants, la coupure de ces villes satellites avec Lyon étant réalisée par l'implantation de l'aéroport Lyon-Satolas.

Le , le Comité interministériel d'aménagement du territoire (CIAT) entérine simultanément la création de la ville nouvelle de L'Isle-d'Abeau et de l'aéroport Lyon-Satolas, suivi une semaine plus tard par le Conseil des ministres.

Le , le ministre de l'Équipement et du Logement décide de mettre une place la Mission d'étude et d'aménagement de la ville nouvelle (MEAVN), qui est créée en et s'installe sur la commune de L'Isle-d'Abeau le . Elle a pour tâche l'écriture d'un livre blanc du Schéma directeur d'aménagement et d'urbanisme (SDAU), qui pose de manière plus concrète plusieurs organisations possibles de la ville nouvelle sur le site. Il est publié en , à la suite de quoi le CIAT confirme et précise le sa décision[1],[2],[3],[4].

1971-1982 : Les débutsModifier

Le est créé le Syndicat intercommunal d'aménagement de la ville nouvelle de L'Isle-d'Abeau (SIAVNIA) sous forme de SIVOM.

Le est créé l'Établissement public d'aménagement de L'Isle-d'Abeau (EPIDA)[5].

Le , le Syndicat communautaire d'aménagement de l'agglomération nouvelle de L'Isle-d'Abeau (SCANIDA) remplace le SIAVNIA. Il regroupe 21 communes : Bourgoin-Jallieu, Chamagnieu, Domarin, Four, Frontonas, Grenay, L'Isle-d'Abeau, Panossas, Roche, Ruy, Saint-Alban-de-Roche, Saint-Chef, Saint-Hilaire-de-Brens, Saint-Marcel-Bel-Accueil, Saint-Quentin-Fallavier, Saint-Savin, Satolas-et-Bonce, Vaulx-Milieu, Vénérieu, La Verpillière et Villefontaine[6].

La construction du premier quartier d'habitation, Les Roches à Villefontaine, est enclenchée courant 1973, dans la ZAC de Saint-Bonnet-le-Haut. Dès 1974, il compte 700 logements en construction et 300 logements habités. Le développement du parc d'activités de Chesnes à Saint-Quentin-Fallavier se fait en parallèle.

C'est en que le Schéma directeur d'aménagement et d'urbanisme (SDAU) définitif est publié.

Le , la ville nouvelle passe de 21 à 8 communes, et est désormais composée de Four, Grenay, L'Isle-d'Abeau, Roche, Saint-Alban-de-Roche, Saint-Quentin-Fallavier, Vaulx-Milieu et Villefontaine[3],[4].

1983-2005 : Le SAN et nouveau périmètreModifier

En 1983, la loi Rocard modifie le statut des villes nouvelles[7]. Les communes de Grenay, Roche et Saint-Alban-de-Roche sortent de l'ensemble en cédant une partie de leur territoire aux communes limitrophes.

Four souhaite également sortir mais sans aboutissement étant donné son refus de céder certaines parcelles[3]. L'Isle-d'Abeau, qui avait cédé les deux tiers de son territoire à Villefontaine en , les réintègre à la suite de son changement de maire[3],[8]. Enfin, La Verpillière procède elle aussi à un échange de parcelles avec Villefontaine[9]. La ville nouvelle prend alors son dernier périmètre.

Le , les cinq communes restantes forment le Syndicat d'agglomération nouvelle (SAN) qui remplace le SCA.

La fin des opérations d'aménagement et de construction du SAN a lieu le [10].

Depuis 2007 : La CAPIModifier

Le , le SAN est remplacé par une communauté d'agglomération de 23 communes, nommée Communauté d'agglomération Porte de l'Isère (CAPI)[11].

Par le décret no 2009-6 du (JO du 7 janvier), l'EPIDA est transformé en EPANI (Établissement public d'aménagement Nord-Isère)[12].

L'EPANI cesse son activité le [13] ; ses aménagements en cours sont transférés à une société publique locale d'aménagement nouvellement créée, la Société d'aménagement du Rhône aux Alpes (SARA)[14], qui opère sur 16 communes de la CAPI (Bourgoin-Jallieu, Domarin, Four, L'Isle-d'Abeau, La Verpillière, Les Éparres, Meyrié, Nivolas-Vermelle, Ruy, Saint-Alban-de-Roche, Saint-Quentin-Fallavier, Saint-Savin, Satolas-et-Bonce, Vaulx-Milieu, Villefontaine, Eclose) ainsi que sur la Communauté de communes des Collines du Nord Dauphiné (CCND)[15].

Identité visuelleModifier

  Évolution du logo

Le premier logo a été utilisé dans le cadre de la campagne de promotion lancée en 1976 par l'EPIDA, intitulée « L'Isle-d'Abeau, une petite sœur pour Lyon »[17],[18].

Le second logo a été conçu par l'agence de communication lyonnaise Cachemire, à la suite d'une consultation lancée par l'EPIDA à l'automne 1983, des études montrant alors de sérieux problèmes d'image[19].

SituationModifier

 
Carte des ZAC de la ville nouvelle, avec topographie.

Le site de L'Isle-d'Abeau, sur l'axe des villes existantes de La Verpillière et Bourgoin-Jallieu, a pu être choisi pour sa bonne interconnexion avec la région lyonnaise, par la ligne Lyon - Grenoble ainsi que l'A43 alors en prévision, mais aussi pour son relief avantageux[20].

Il est d'abord projeté de construire un grand lac artificiel sur le site de L'Isle-d'Abeau, qui servirait de base de loisirs à la région lyonnaise alors en manque de plans d'eau, mais le projet est abandonné car difficilement réalisable, étant donné la nature du sous-sol[21],[2].

DémographieModifier

La ville nouvelle regroupe 5 communes :

Liste des communes de l’intercommunalité
Nom Code
Insee
Gentilé Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Villefontaine 38553 Villards 11,63 18 463 (2014) 1 588
L'Isle-d'Abeau 38193 Lillots 9,11 16 040 (2014) 1 761
Saint-Quentin-Fallavier 38449 Saint-Quentinois 22,83 5 995 (2014) 263
Vaulx-Milieu 38530 Vaulxois 9,02 2 433 (2014) 270
Four 38172 Fourois 11,82 1 374 (2014) 116
Évolution démographique
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
4 2437 88817 42829 58838 76942 95243 30743 485

UrbanismeModifier

QuartiersModifier

ConstructionsModifier

DirectionModifier

Liste des présidents du SCANIDA et du SAN[4]
Période Identité Étiquette Qualité
1972   Marcel Ribail   Maire de Saint-Quentin-Fallavier
1977   Serge Mauroit PS Maire de Villefontaine
1983   Serge Mauroit PS Maire de Villefontaine
1987   Gérard Palabost    
1990   Michel Bacconnier PCF Maire de Saint-Quentin-Fallavier
2001   Alain Rossot PS Maire de L'Isle-d'Abeau
Liste des directeurs généraux de l'EPIDA[4]
Période Identité Étiquette Qualité
1972   Jean Morel    
1er janvier 1979   Jean-Paul Paufique[22]   Ingénieur en chef des ponts et chaussées
15 juillet 1981   Jean Graujeman[23]   Ingénieur en chef des ponts et chaussées
1er juillet 1985   Paul Martin[24]   Ingénieur en chef des ponts et chaussées
1er septembre 1988   André Pollet[25]   Ingénieur des ponts et chaussées
14 janvier 1994   Jean Frebault[26]   Ingénieur général des ponts et chaussées
20 avril 1999   Jean Pierre Guillaumat-Tailliet[27]    
3 mai 2002   Michel-André Durand[28]    
21 octobre 2008   Pascal Hornung[29]    
Liste des présidents du conseil d'administration de l'EPIDA[30]
Période Identité Étiquette Qualité
1972   Jean Platroz   Maire de Saint-Alban-de-Roche
1975   Pierre Grataloup DVD Maire de Saint-Chef
1985   Alain Rossot PS Maire de L'Isle-d'Abeau
1987   Pierre Oudot PS Maire de Bourgoin-Jallieu
1995   Raymond Feyssaguet UDF Maire de Villefontaine
2001   Michel Bacconnier PCF Maire de Saint-Quentin-Fallavier
2009   Patrick Margier UDI Maire de La Verpillière

InfrastructuresModifier

TransportsModifier

En 1978, la ligne Bus-Express, qui relie L'Isle-d'Abeau à la Part-Dieu en 45 minutes, est créée.

Le réseau IDAbus est lancé en 1981. Il fusionnera avec celui de Bourgoin-Jallieu en 2003 pour créer le Réseau urbain Bourgoin-Jallieu - Agglomération nouvelle (RUBAN).

La gare SNCF accueille quant à elle son premier train le [4].

TélédistributionModifier

Dès 1974, un réseau de télévision par câble est construit sur la ville nouvelle. En 2001, il compte environ 11 000 prises[31],[32].

Du au , l'expérimentation de deux chaînes de télévision locales, nommées TELIDA 4 et 5, est lancée[4].

Vers 2004, le réseau câblé commence à être rénové. La captation des chaînes de télévision, qui se faisait alors par des pylônes disposés dans chaque quartier, passe désormais par un réseau fibre optique construit par le SAN. Par la suite, d'autres travaux de modernisation ont été effectués afin de pallier les problèmes de transmissions, notamment un passage sur une architecture FTTLA.

Il n'est cependant pas prévu que ce réseau permette l'accès à internet par la technologie DOCSIS ; la couverture FTTH devrait être assurée dans les prochaines années par le projet du département, Numer'Isère[33].

ÉducationModifier

BibliographieModifier

Article connexe : Nord-Isère#Bibliographie.

Ouvrages et études universitairesModifier

  • Marc Bédarida, L’Isle d’Abeau : territoire entre Rhône et Isère, Hartmann Edition, 2002, 125 p. (ISBN 2-91-234407-7)
  • Karine Morges, Les villes nouvelles, laboratoires d'intercommunalité ? Le cas de L'Isle d'Abeau, juin 2003, 152 p. [lire en ligne]
  • Patricia Denoyer, François Gilbert, Bruno Crozat, Sophie Lacour, Au milieu pousse la campagne : La Ville Nouvelle de l’Isle-d’Abeau, histoire d’un défi fou, Éditions Des Tomes d’Histoire, novembre 2003, 107 p. (ISBN 2-95-197170-2)
  • Alain Faure, Anne-Cécile Douillet, Martin Vanier, L’Isle d’Abeau ou la ville nouvelle malgré tout, 25 p., 2005 [lire en ligne]
  • Collectif de chercheurs, Yves Chalas (dir.), La ville nouvelle de L'Isle d'Abeau : origines, évolutions et perspectives, Institut d'urbanisme de Grenoble, mai 2004, 343 p. [lire en ligne]
  • Collectif de chercheurs, Yves Chalas (dir.), L'Isle d'Abeau : de la ville nouvelle à la ville contemporaine, La Documentation française, septembre 2005, 239 p. (ISBN 2-11-005984-2)
  • Stéphane Rabilloud, De la planification au projet : ruptures et continuités d’un mode d’action publique : Le cas de la ville nouvelle de L’Isle d’Abeau, Université Lumière Lyon-II, juillet 2007 [lire en ligne]

Rapports et documents institutionnelsModifier

  • L’Isle d’Abeau, Ville Nouvelle : Schéma Directeur d’Aménagement et d’Urbanisme, décembre 1975, approuvé par décret interministériel du 10 mars 1978, 2 vol. 79 p.
  • La Ville Nouvelle de l’Isle-d’Abeau, dossier no 122, INSEE Rhône-Alpes, décembre 1997, 42 p.
  • Jean-Marie Butikofer, L’Isle d’Abeau 2015, une grande ambition pour une nouvelle agglomération, Rapport aux Ministres de l’Équipement, des Transports et du Logement, et de l’Aménagement du Territoire et de l’Environnement, juin 1998, 69 p.
  • Michèle Ciavatti, Bernard Pouyet, Martin Vanier, Comment inscrire L’Isle d’Abeau dans la planification métropolitaine et la prospective territoriale ?, Rapport à l’EPIDA, INUDEL Rhône-Alpes, septembre 1998, 30 p.
  • L’Isle d’Abeau et le Nord-Isère, le développement d’un pôle de l’aire métropolitaine, dossier no 142, INSEE Rhône-Alpes, septembre 2002, 55 p. [lire en ligne]

Notes et référencesModifier

  1. Fatiha Belmessous, « La fabrication de la ville nouvelle de L'Isle-d'Abeau », dans Yves Chalas (dir.), La ville nouvelle de L'Isle d'Abeau : origines, évolutions et perspectives, Grenoble, Institut d'urbanisme de Grenoble, (lire en ligne), p. 28-68
  2. a et b Gilles Novarina, Muriel Galland-Seux, « Fragments de modernité en Bas-Dauphiné », dans Yves Chalas (dir.), La ville nouvelle de L'Isle d'Abeau : origines, évolutions et perspectives, Grenoble, Institut d'urbanisme de Grenoble, (lire en ligne), p. 69-116
  3. a b c et d Stéphane Rabilloud, De la planification au projet : ruptures et continuités d’un mode d’action publique : Le cas de la ville nouvelle de L’Isle d’Abeau, Université Lumière Lyon-II, (lire en ligne)
  4. a b c d e et f « 1972-2002 : La ville nouvelle de l'Isle-d'Abeau fête ses 30 ans » [archive du ], sur EPIDA.fr, (consulté le 5 septembre 2015)
  5. Décret no 72-27 du 10 janvier 1972 portant création d'un établissement public chargé de l'aménagement de la ville nouvelle de L'Isle-d'Abeau sur Légifrance
  6. Décret du 11 août 1972 portant création de l'agglomération nouvelle de L'Isle-d'Abeau sur Légifrance
  7. Loi no 83-636 du 13 juillet 1983 portant modification du statut des agglomérations nouvelles sur Légifrance
  8. Institut d'urbanisme de Lyon, Quelle appropriation des Villes Nouvelles par les acteurs locaux ?, vol. 5, Lyon, CERTU, coll. « Cahiers », , 81 p. (ISSN 1263-2570, lire en ligne)
  9. « Plan local d'urbanisme : rapport de présentation », sur Mairie de Villefontaine, (consulté le 23 septembre 2015)
  10. Décret no 2005-1710 du 28 décembre 2005 considérant comme terminées les opérations de construction et d'aménagement de l'agglomération nouvelle de L'Isle-d'Abeau sur Légifrance
  11. « Recueil des Actes Administratifs Spécial no 1 », sur Préfecture de l'Isère, (consulté le 30 août 2015)
  12. « Histoire : de l'EPIDA à l'EPANI », sur EPIDA.fr (consulté le 2 mars 2010)
  13. « L'EPANI cesse ses missions le 31 décembre 2011 », sur EPANI (consulté le 16 août 2014)
  14. « Historique », sur sara-amenagement.fr (consulté le 22 septembre 2015)
  15. « Collectivités actionnaires », sur sara-amenagement.fr (consulté le 22 septembre 2015)
  16. « L'expansion de la Ville Nouvelle », Ici l'Agglo, no 10 « automne 2011 »,‎ , p. 24-27 (ISSN 2104-5461, lire en ligne, consulté le 30 août 2015)
  17. « Les fondations de la Ville Nouvelle », Ici l'Agglo, no 10 « été 2011 »,‎ , p. 19-21 (ISSN 2104-5461, lire en ligne, consulté le 30 août 2015)
  18. Marie-Clothilde Meillerand, « La genèse de l'idée de la ville nouvelle dans la région lyonnaise », dans Loïc Vadelorge (dir.), Éléments pour une histoire des villes nouvelles, Paris, Éditions Le Manuscrit, (ISBN 2-7481-4528-3, lire en ligne), p. 115-130
  19. « L'Isle-d'Abeau, terre d'avenir », Bulletin d’information de l’Association française des villes nouvelles, no 9,‎ (lire en ligne, consulté le 11 septembre 2015)
  20. ORTF, « L'Isle d'Abeau, une ville nouvelle », sur ina.fr, (consulté le 31 août 2015)
  21. « Les objectifs de la ville nouvelle face aux données et aux inconnues », dans L'Isle d'Abeau, Ville Nouvelle : Schéma Directeur d'Aménagement et d'Urbanisme, (lire en ligne), p. 11-24
  22. Arrêté du 12 janvier 1979 M. JEAN-PAUL PAUFIQUE EST NOMME A COMPTER DU 01-01-1979 DIRECTEUR DE L'ETABLISSEMENT PUBLIC CHARGE DE L'AMENAGEMENT DE LA VILLE NOUVELLE DE L'ISLE-D'ABEAU, EN REMPLACEMENT DE M. MOREL sur Légifrance
  23. Arrêté du 12 mai 1981 M. GRAUJEMAN JEAN EST NOMME DIRECTEUR DE L'ETABLISSEMENT PUBLIC D'AMENAGEMENT DE LA VILLE NOUVELLE DE L'ISLE-D'ABEAU,EN REMPLACEMENT DE M. PAUFIQUE JEAN-PAUL sur Légifrance
  24. Arrêté du 18 juin 1985 PORTANT NOMINATION DU DIRECTEUR DE L'ETABLISSEMENT PUBLIC D'AMENAGEMENT DE LA VILLE NOUVELLE DE L'ISLE-D'ABEAU sur Légifrance
  25. Arrêté du 31 août 1988 PORTANT NOMINATION DU DIRECTEUR GENERAL DE L'ETABLISSEMENT PUBLIC D'AMENAGEMENT DE LA VILLE NOUVELLE DE L'ISLE-D'ABEAU sur Légifrance
  26. Arrêté du 25 janvier 1994 portant nomination du directeur général de l'Etablissement public d'aménagement de la ville nouvelle de L'Isle-d'Abeau sur Légifrance
  27. Arrêté du 20 avril 1999 portant nomination du directeur de l'Etablissement public chargé de l'aménagement de la ville nouvelle de L'Isle-d'Abeau sur Légifrance
  28. Arrêté du 3 mai 2002 portant nomination du directeur de l'Etablissement public chargé de l'aménagement de la ville nouvelle de L'Isle-d'Abeau sur Légifrance
  29. Arrêté du 21 octobre 2008 portant nomination du directeur de l'Etablissement public d'aménagement de la ville nouvelle de L'Isle-d'Abeau sur Légifrance
  30. « Histoire : de l'EPIDA à l'EPANI », sur EPANI.fr (consulté le 6 septembre 2015)
  31. « Présentation du projet de fibre optique », sur AVICCA.org (consulté le 5 septembre 2015)
  32. « Table ronde 1 : Le câble en mutation », sur AVICCA.org, (consulté le 5 septembre 2015)
  33. « La CAPI cultive sa fibre », Ici l'Agglo, no 18 « automne 2013 »,‎ , p. 19 (ISSN 2104-5461, lire en ligne, consulté le 30 août 2015)

Voir aussiModifier