Ouvrir le menu principal

Villa Daumesnil

voie parisienne

12e arrt
Villa Daumesnil
Image illustrative de l’article Villa Daumesnil
Villa Daumesnil vue depuis l'avenue Daumesnil.
Situation
Arrondissement 12e
Quartier Picpus
Début 218, avenue Daumesnil
Fin 59, rue de Fécamp
Morphologie
Longueur 120 m
Largeur m
Historique
Ancien nom Villa Napoléon
Géocodification
Ville de Paris 2580
DGI 2585

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Villa Daumesnil

La villa Daumesnil est une voie située dans le quartier de Picpus du 12e arrondissement de Paris. Elle n'est pas accessible à la circulation automobile.

Situation et accèsModifier

La villa Daumesnil est accessible par la ligne de métro    à la station Michel Bizot, ainsi que par la ligne de bus RATP 46.

Origine du nomModifier

Elle porte le nom du général d'Empire Pierre Daumesnil, en raison de sa proximité avec l'avenue éponyme.

HistoriqueModifier

La construction des pavillons et de la villa a lieu durant la transformations de Paris sous le Second Empire.

Ancienne villa Napoléon, en référence à Napoléon III qui la fit ouvrir, elle prend son nom actuel en raison du voisinage de l'avenue Daumesnil sur laquelle elle débouche[1].

Adoptant des principes inspirés par les phalanstères de Charles Fourier et par l’Icarie d’Étienne Cabet[2], la voie dessert un ensemble de 41 pavillons destinés à l’usage des classes ouvrières, situés avenue Daumesnil, qui furent présentés à l’Exposition universelle de 1867 (villa Napoléon)[3],[4].

Bâtiments remarquables et lieux de mémoireModifier

RéférencesModifier

  1. Jacques Hillairet, Dictionnaire historique des rues de Paris, Paris, Les Éditions de Minuit, 1972, 1985, 1991, 1997 , etc. (1re éd. 1960), 1 476 p., 2 vol.  [détail des éditions] (ISBN 2-7073-1054-9, OCLC 466966117, présentation en ligne), p. 415.
  2. Étienne Cabet, Voyage en Icarie, Paris, 1840.
  3. Roger-Henri Guerrand, « L’empereur de la vie quotidienne », L'Histoire, no 211,‎ .
  4. Marie-Jeanne Dumont, Le Logement social à Paris, 1850-1930, Bureau de la recherche architecturale du ministère de l'Équipement et du Logement, Éditions Pierre Mardaga, 1991, p. 14-15.